Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/09/18 : Charentes : la rivière Né passe en alerte de crise, niveau sécheresse. Un arrêté prévoit l'interdiction totale des prélèvements à usage d’irrigation agricole, y compris les cultures dérogatoires déclarées, à partir de ce matin 8h.

19/09/18 : Pont de l'île de Ré : Menée cette nuit, la visite d'inspection des services spécialisés du réseau scientifique et technique de l'Etat a confirmé le bien-fondé des mesures de restriction de circulation, qui restent appliquées jusqu'à nouvel ordre.

19/09/18 : Forum pour l’emploi organisé par l’ARCA, Association pour la Relation Client en Nouvelle-Aquitaine, jeudi 20 sept de 9h à 13h à la Maison des Associations de Mérignac. 10 recruteurs présents et 150 postes à pourvoir immédiatement.

19/09/18 : Fermeture du Pont d’Aquitaine dans les deux sens sur la section de la rocade A630 entre les échangeurs 2 et 4 du mercredi 19 à 21h au jeudi 20 sept à 6h, du jeudi 20 à 21h au vendredi 21 sept à 6h, du samedi 22 à 22h au dimanche 23 sept à 18h.

19/09/18 : Charente-Maritime : un nouvel arrêté limite l'irrigation à compter de ce matin 9h à un volume hebdomadaire de 7% du volume restant à consommer depuis le 15 juin, sur les bassins Seudre, Bruant, Charente aval, Marais Sud et Nord de Rochefort, Seugne.

19/09/18 : La Rochelle : suite à un appel à la grève de la CGT et de la CFDT, un peu plus d'un bus sur deux ne circulent pas ce matin. aucun bus ne circule ce mercredi matin sur les quatre lignes Illico, ainsi que sur les lignes 6, 7, 8, 11, 13, et 16.

18/09/18 : Charente-Maritime : Gérard Davet et Fabrice Lhomme, les auteurs d'"un président ne devrait pas dire ça", seront à l'Agora de Saint-Xandre (près de La Rochelle) pour une conférence-débat le mercredi 26 septembre à partir de 18h30.

18/09/18 : Charente-Maritime : Une visite d'inspection étant programmée ce soir au sein du pont de Ré, la circulation est interdite à tous les poids lourds de plus de 3,5 tonnes à compter de 20h ce mardi 18 septembre jusqu'à 7h mercredi 19 septembre.

18/09/18 : La Rochelle : pour lancer officiellement la nouvelle saison 2018-2019, le Carré Amelot ouvre ses portes et organise les festivités "Déambulation et petites formes" samedi 22 de 14h30 à 20h30, avec des spectacles, ateliers et expositions. Gratuit.

18/09/18 : La Rochelle s’engage dans une série d’actions de sensibilisation au Self data. La Ville organise une Conférence publique, "Données personnelles, et si on en parlait ?", jeudi 20 septembre à 18 heures au Musée maritime La Rochelle.

18/09/18 : C'est confirmé, Florence Parly, la Ministre des Armées sera présente le 2ème jour du Salon ADS SHOW, à Mérignac, le jeudi 27 septembre.+ d'info

18/09/18 : A Bordeaux, le Centre Régional Information Jeunesse organise un Jobs Dating Spécial Rentrée ces 18 et 19 septembre: 200 offres d'emploi dans la garde d'enfants, animation, grande distribution, soutien scolaire, propreté et hôtellerie restauration+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 21/09/18 | A Bergerac, le service civique recrute

    Lire

    Le BIJ/Espace Jeunes de la Communauté d’Agglomération de Bergerac organise un speed-dating consacré au service civique le 26 septembre de 14h30 à 17h. L’objectif de cet évènement est de mettre en relation les structures avec les jeunes recherchant une mission de service civique. Les jeunes auront 5 minutes pour convaincre les 5 structures présentes : l’association Overlook, l’USB Basket, le collège Max Bramerie, le lycée des Métiers du Sud Périgord et le lycée Jean Capelle.

  • 21/09/18 | L'Hermione repart en 2019, direction la Normandie

    Lire

    L'Hermione reprendra la route en 2019. Pour le 75e anniversaire du débarquement de juin 44, l'Hermione se rendra en Normandie avec des escales à Cherbourg (6 au 8 mai), Rives-en-Seine (du 4 au 6 juin), Ouistreham et Rouen, avec un temps fort lors de l’escale à l’Armada de Rouen du 7 au 16 juin. L'Hermione fera également un arrêt à Nantes et à Saint-Nazaire pour les festivités Débords de Loire du 23 au 27 mai. Départ le 27 avril 2019 de Rochefort.

  • 21/09/18 | Port de Bordeaux : la qualité de l'air mesurée

    Lire

    L'agence Atmo Nouvelle Aquitaine a rendu ce vendredi un rapport étudiant l'impact sur l'air de l'activité maritime au port de la lune, après une campagne de mesure réalisée entre avril et mai. Résultats : l'influence des paquebots maritimes est jugée "négligeable" sur la concentration de polluants étudiés (dioxyde de soufre, dioxyde d'azote et particules fines) sur les deux rives de la Garonne et "les diverses émissions urbaines, dont le trafic routier, sont les principales responsables de la pollution sur le quai" malgré la source supplémentaire de dioxyde d'azote représentée par les paquebots fluviaux.

  • 21/09/18 | La fermeture du pont de pierre contestée

    Lire

    L'association de commerçants de la rive droite bordelaise Esprit Bastide a annoncé ce jeudi avoir déposé une requête auprès du tribunal administratif de Bordeaux pour attaquer l'arrêté municipal du 5 juillet dernier actant la fermeture du pont de pierre aux automobilistes, confirmée après une expérimentation débutée en août 2017. L'association déplore notamment "l’absence d’étude(s) d’impact sur l’environnement économique ou sur l’environnement tout court." La requête devrait donner lieu à une audience dont la date n'a pour l'instant pas été déterminée.

  • 20/09/18 | Pau : un rallye étudiant pour découvrir la ville

    Lire

    Pensé par et pour les jeunes, la Mairie de Pau lance le 4 octobre, son 1er Rallye Etudiant. Objectif, selon Régis Laurent Adjoint au maire chargé de la jeunesse: «souhaiter la bienvenue à Pau aux nouveaux étudiants tout en leur montrant la palette des activités associatives, culturelles et sportives qui y sont possibles». Destinés aux étudiants et étudiants des métiers de 1ère année, ce rallye, mêlant jeu de piste urbain et battles entre équipes, permettra aux jeunes de découvrir les acteurs du territoire au fil de leur pérégrination. A 19h, rdv pour un concert électro gratuit et ouvert à tous place Clémenceau. Détails et inscription.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Muriel Penicaud à Biarritz: "la formation passe par le numérique"

01/02/2018 | Cette première journée de l'Université d'hiver de la Formation professionnelle qui se tient à Biarritz a été conclue par la ministre du Travail.

Murilel Penicaud Université Biarritz

Organismes financiers et de formation, directeurs des ressources humaines, partenaires sociaux qui prennent part aux discussions sur la future réforme: ils sont neuf cent soixante-dix à participer à ces trois jours de cette Université d'hiver. Tous les deux ans, elle semble avoir pris le goût de Biarritz où elle a pris ses quartiers pendant trois jours. Mercredi soir, le discours de la ministre du Travail qui prépare une réforme de l'apprentissage et de la formation n'a rien éludé sur le bilan. Ni sur les perspectives. "L'enjeu économique de la connaissance et de la compétence est vital pour notre société".

Organisée par Centre inffo, présidée par Charles Viossa, une très grosse association sous tutelle du ministère du Travail, cette XVe université d'Hiver  tient vraiment son  rôle  notamment à l'occasion du débat public sur la formation professionnelle. "ici, tout le monde s'écoute", commentait un des responsables mercredi soir. En premier lieu, la Ministre du travail, qui avant son discours,  assise au premier rang, a été témoin d'un vaste débat sur la scène du casino de Biarritz. Chaque intervenant était chronométré avec le sérieux de l'enjeu d'une campagne électorale. Muriel Penicaud était d'ailleurs très attendue afin d'éclairer une copieuse assistance de partenaires sociaux et DRH sur son projet de réforme. Qu'il s'agisse du fond ou de la forme la ministre n'a pas fait dans la langue de bois quand elle a développé le thème général de cette université sur le thème "Le défi de l'innovation". Dont elle a tracé les perspectives en quatre chapitres brut de décoffrage.

"L'enjeu social et économique de la connaissance et de la compétence devient, critique, vital pour notre société" a dit en préambule la ministre. "D'abord nous constatons de manière très opérationelle ces temps-ci que la reprise est là. Avec une croissance d'un taux exceptionnel que nous n'avions pas vu depuis six ans. Cette croissance de 1,9% devrait créer des emplois. Mais il y a déjà des difficultés. À Pôle Emploi, rien qu'à Pôle Emploi, en 2017, il y avait déjà 330 000 offres non pourvues. Certes il y a la mobilité, mais le principal sujet était celui de la compétence. Nous avons tellement vécu avec un chômage de masse qu'aujourd'hui on découvre qu'il y a une différence importante entre les métiers d'aujourd'hui, encore plus ceux de demain et les qualifications. La compétence est la meilleure protection contre le chômage. Quand le taux de chômage en France est de plus de 9%, il est de 18% pour les moins qualifiés et de 5% à peine pour les plus qualifiés. "

Quatre points pour relever le défi de l'innovation

"Il faut prendre compte, a-t-elle insisté l'ampleur et la vitesse des mutations du travail. Les journalistes les premiers ont vécu, parmi les premiers, les transformations dans leur métier avec le digital. Et ce n'est pas fini. Différentes études montrent que dans dix  ans environ en France et en Europe, 10 à 15% des métiers vont disparaître en raison de la digitalisation majeure, 10% vont être créés et c'est le chiffre majeur de l'étude, 50% vont être profondément transformés. Et c'est la première fois que ce sera dans tous les secteurs d'activité à la fois. Notre premier défi collectif ici à Biarritz est de prendre conscience de son ampleur et la vitesse. Comment donc anticiper ces mutations? "

Tout le défi de l'emploi se jouerait donc sur la  compétence, l'innovation et la valeur ajoutée. "C'est le prix à payer si l'on veut une croissance riche en emplois, insiste la ministre. La France n'a pas pour but d'être dans le low cost. On ne s'en sortira en terme d'emplois et je dirai de bien être et de cohésion sociale que par la valeur ajoutée. Ça veut dire la compétence, la connaissance à tous les niveaux. Ce n'est pas une question élitiste, c'est une question qui concerne tout un chacun. L'investissement dans les compétences est un sujet qui devient plus stratégique qu'avant. C'est pour cela que le gouvernement a décidé d'engager deux démarches, une qui est une réforme profonde de l'apprentissage et de la formation professionnelle et l'autre le Grand plan d'investissement compétence."

"En matière de formation Il faut que la personne soit au centre du système: accompagnée, aidée, mais pas dépendante. Vouloir être accompagné c'est être dans le siège du conducteur, personne n'a envie d'occuper le siège du passager, y compris ceux qui ont le moins de qualification.

 Quatre défis pour l'emploi passent imparablement par le numérique. "Ils sont inscrits dans le dispositif du numérique que l'on pourrait appeler le numérique pour tous, insiste Muriel Penicaud. Si dans 10-15 ans ceux qui ne pourront effectuer une démarche simple sur internet vont se retrouver handicapés dans énormément d'aspects de la vie sociale. Le numérique est un vrai sujet d'égalité des chances. Chez les demandeurs d’emploi, ce sont 15% d'entre eux qui en ignorent la démarche. C'est pour cela que Pôle Emploi a commencé à mettre en place des ateliers d'apprentissage numérique. On ne peut plus aujourd'hui imaginer que l'appareil de formation n'intègre pas cela dans sa dimension première. C'est un savoir de base nécessaire pour la vie citoyenne".

"Deuxième défi, répondre au besoin de la formation  d'une filière numérique. Les besoins sont énormes et il y a une bonne nouvelle il y a des postes à tous les niveaux, codeurs, techniciens de réseaux, ça va du CAP à l'ingénieur.

Le troisième défi concerne tout l'appareil de formation. "Il s'agit de contribuer à l'adaptation de la majorité des autres métiers. Ici personne n'est motivé de former pour former, mais s'inscrire dans la réussite des apprentis. Enfin, le quatrième défi est lié au numérique. Comment on utilise le numérique pour accompagner le souhait des personnes pour être plus libre dans le choix de leur formation. Il y a un souhait d'autonomie qu'il faut respecter."

"Nous réfléchissons à Un Trip advisor de la formation

 La révolution numérique est aussi une source prometteuse de renouvellement pédagogique. "Je voudrais enfin insister sur les innovations qui sont en train de se faire  à bas bruit. Je pense aux travailleurs handicapés qui peuvent accéder à des formations qui n'étaient pas à leur portée, aux personnes qui, en zone rurale, ne peuvent effectuer cent kilomètres pour suivre une formation.  Les organismes de formation doivent aujourd'hui effectuer leur mue numérique afin de permettre une plus grande fluidité des parcours de formation en facilitant le choix éclairé. Aujourd'hui c'est extrêmement difficile. Ce que nous souhaitons faire avec Jean-Michel Blanquer et Frédérique Vidal, c'est que tout jeune, toute famille, ait une connaissance complète pour chaque formation, ses débouchés, son taux de réussite, le salaire des débuts, un véritable service de Conseil d'orientation. En quelque sorte, le Trip advisor de la formation."

Ce vendredi, c'est le président du Sénat Gérard Larcher qui viendra porter la bonne parole pour conclure les travaux de cette  indispensable assemblée dans le monde du travail.

Muriel Penicaus

 

 

 

 

 

 

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : F.D.

Partager sur Facebook
Vu par vous
4856
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !