Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

16/01/18 : France Télévision a compris l'utilité de France 3 Euskal Herri au Pays basque. Les sept minutes quotidiennes ont été maintenues, dans l'état. C'est à dire dans sa structure au studio des allées Marines de Bayonne et non prestataire de reportages

16/01/18 : Cyrille Guimard, sélectionneur de l'équipe de France de cyclisme, parrainera la 23e édition du Tour de Lot-et-Garonne et sa cyclosportive les 14 et 15 avril prochains.

16/01/18 : L'agglo de La Rochelle a été choisie par le cabinet Missions Publiques pour faire partie des 4 collectivités françaises à organiser un débat publique atour de l'essor des transports sans conducteur, le 27/01 de 9h à 17h. Inscription : debatcitoyen.fr

15/01/18 : La Rochelle participe à la 2e Nuit de la lecture samedi 20 janvier de 16h30 à minuit à la médiathèque de Villeneuve-les-Salines et dans le Hall de l’Agora au Centre social. Au programme : des lectures et des animations variées. Tout public. Gratuit.

13/01/18 : Cognac: les Trophées du vin 2018 ont récompensé le 11 janvier l'association cognaçaise Les Etapes du cognac avec le prix "meilleur accueil dans le vignoble", récompensant son développement de l'oenotourisme sur le territoire.

11/01/18 : Opération de régulation des sangliers à Agen et Foulayronnes. Un grand nombre de sangliers a été signalé et confirmé dans ces deux communes. Les services de l’Etat ont donc décidé d'organiser des opérations de régulation jusqu’au 28 février inclus.

10/01/18 : Arbres arrachés sur le Technopole Agen-Garonne. Ste-Colombe-en-Bruilhois et l’Agglo d’Agen condamnent ces dégradations « gratuites et stupides » et souhaitent que ces actes soient sanctionnés. Une plainte sera déposée dans les prochains jours.

10/01/18 : La ville de Villeneuve-sur-Lot en Lot-et-Garonne vient de se voir décerner le label « Ville active et sportive » par le Conseil National des Villes Actives et Sportives (CNVAS).

10/01/18 : Oriane Guéna, l'épouse d'Yves Guéna, ancien maire de Périgueux et ancien ministre, est décédée dans la nuit de lundi à mardi à l'âge de 93 ans, 22 mois après son mari. Elle aussi résistante, elle avait accompagné Yves Guéna dans tous ses combats.

24/12/17 : C'est Jean-François Hirigoyen, un chef d'entreprise de 55 ans, qui a été élu par le Conseil municipal de Saint-Jean-de-Luz en remplacement de Peyuco Duhart, décédé des suites d'un AVC. "De là où il est, il me guidera dans mes fonctions a-t-il énoncé.

22/12/17 : L'équipe de France féminine de handball, récemment sacrée championne du monde après avoir battu la Norvège en finale mondiale, va venir jouer en Dordogne. Ce sera en mars 2019 au Palio de Boulazac lors de la Golden League.

18/12/17 : La Rochelle accueille son premier bus entièrement électrique. Il circulera les deux prochaines semaines sur la ligne Illico4, tranversant le centre historique de la ville. Ce bus silencieux et non polluant a été conçu dans les Deux-Sèvres par Heuliez

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 17/01/18 | Le Reggae Sun Ska repart en Médoc

    Lire

    Clap de fin pour la version "campus" du Reggae Sun Ska. À la suite d'un courrier et de plusieurs échanges téléphoniques avec les maires de Pessac, Talence et Gradignan soulignant des plaintes de riverains soumis à des "nuisances sonores", la 21ème édition du festival se délocalise. Elle aura lieu sur le domaine de Nodris, à Vertheuil, pouvant accueillir 12 000 festivaliers par jour (contre 27 000 sur le campus). Ce mercredi, les premiers noms de la programmation annoncent notamment Jimmy Cliff en tête d'affiche.

  • 17/01/18 | Le trafic de l'aéroport de Biarritz Pays-Basque: +4,7%

    Lire

    Les gestionnaires de l'aéroport de Biarritz Pays basque pourront avoir le sourire lors de la présentation des vœux la semaine prochaine. Si les chiffres de décembre ont connu une légère baisse, (74 091 passagers contre 74 727 en 2016) vraisemblablement en raison de l'enneigement précoce des stations de sports d'hiver, en revanche 2017 affiche des chiffres flamboyants avec 1 190 991 passagers, soit une augmentation de 4,88% qui confirme largement sa place de deuxième plateforme aéroportuaire de la Nouvelle-Aquitaine.

  • 17/01/18 | Contrat juteux pour Gaz de Bordeaux

    Lire

    La SAS Gaz de Bordeaux peut se frotter les mains : elle vient de décrocher un marché auprès de la Direction des Achats de l'État pour fournir plus de 2000 sites en gaz naturel pendant deux ans. Parmi eux, on retrouve la Cour des Comptes, Météo France, plusieurs ministères mais aussi l'ensemble des centres pénitentiaires de France. En 2016, cette société possédée par Régaz dont Bordeaux Métropole est actionnaire à 51,93% a réalisé un chiffre d'affaires de 355 millions d'euros, dont 70% hors Gironde.

  • 17/01/18 | La réforme de l'enseignement supérieur avance

    Lire

    Frédérique Vidal, la Ministre de l'Enseignement supérieur, s'est rendue ce mardi à Bordeaux. Elle y a effectué un nouveau point d'étape à la rencontre des présidents des universités de Bordeaux Montaigne, Poitiers, Limoges, Pau et La Rochelle et de la communauté d'enseignants. L'ordre du jour était évidemment consacré à la réforme de la réussite et de l'orientation, dont la première étape (remplacer "APB" par Parcours Sup) est effective depuis lundi. Cette réforme représente un budget d'un milliard d'euros sur cinq ans.

  • 17/01/18 | Le maire de Bayonne s'inquiète pour l'avenir des Galeries Lafayette

    Lire

    Après avoir appris que dans le cadre du projet de cession en franchise de magasins Galeries Lafayette en province celui de Bayonne serait éventuellement concerné. Le maire a fait part de sa "totale incompréhension et sa plus vive réprobation si une telle information venait à être confirmée". Pour Jean-René Etchegaray, cette décision irait à l’encontre des efforts conjugués pour renforcer le dynamisme commercial et l’attractivité d'un centre-ville, dont les Galeries Lafayette sont une des locomotives".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Péage au pont d'Oléron : Dominique Bussereau se justifie

13/12/2017 |

Pont d'Oléron

Sept lignes. Un bref communiqué envoyé aux médias en plein milieu du week-end. C’est la méthode qu’avait choisi le président de la Charente-Maritime Dominique Bussereau pour annoncer l’annulation de la mise au vote lundi 18 septembre au Département, de l’implantation d’un péage, ou plus exactement d’une forme d’écotaxe, à l’entrée de l’île d’Oléron, par un système de lecture de plaques d’immatriculation. Autant dire que ses explications étaient très attendues en ce 12 décembre, lors de la conférence de presse préalable à la session d’hiver du conseil départemental.

« Je constate qu'à ce jour des interrogations et des questionnements subsistent encore. J'estime donc qu'il est sage de disposer de plus de temps de réflexion et d'échanges avant que le Département ne se positionne sur ce projet demandé par la Communauté de Communes de l'Île d'Oléron », a commencé par réitérer Dominique Bussereau… Avant d’avouer qu’il avait consulté chacun des groupes politiques des élus constituant le conseil pour connaître leur position. « J’ai constaté que le groupe socialiste et assimilé voterait contre ce rapport – soit 12 voix. Le président Pascal Ferchaud (maire de Saujon, PRG) ne pouvait pas me dire qu’elle serait le vote de son groupe, mais on pouvait raisonnablement penser qu’il y aurait plutôt une majorité contre. Puis j’ai interrogé individuellement chaque élu du groupe de la majorité départementale (LR, UDI, DVD). Et l’addition des trois ne donne pas une majorité… Or sur un groupe de 54 élus départementaux, la majorité minimum est de 28. A mon sens, rien ne sert de voter un rapport qui sera refusé […] en dehors de faire les gros titres des journaux, c’est contre-productif […] Sur ce dossier, les esprits ne sont pas prêts, donc je ne vais pas tenter l’impossible ». Il envisage cependant de remettre le vote « à plus tard », sans parler d’échéance pour autant. Il n’exclue pas non plus que la tâche revienne « à ses successeurs », sans toutefois s’en laver les mains. « D’ici la fin de [ma] mandature en 2021, de l’eau aura coulé sous le viaduc d’Oléron, donc nous verrons bien d’ici là ».

« La majorité des maires d’Oléron ne suffit pas »

Dans cette affaire, il dit regretter de ne pas avoir pu consulter la population oléronaise par un référendum comme il l’avait souhaité.  « Mais on a vu que le référendum local n’est aimé ni par la technocratie parisienne ni par la justice administrative », assène Dominique Bussereau, taclant au passage « certains, y compris des conseillers départementaux qui se sont ingéniés à établir des recours ». Pourtant, « la demande de la part des élus de l’île d’Oléron est toujours là », assure-t-il, « mais la majorité des maires d’Oléron ne suffit pas ». Il refuse malgré tout de dévoiler le contenu des échanges entre les élus lors des commissions à ce sujet. Et lorsqu’on lui demande d’analyser les raisons pour lesquelles la mayonnaise n’a pas pris auprès des conseillers départementaux, il renvoie dans les cordes son interlocuteur par un : « vous n’avez qu’à les interroger […] Je ne suis pas de ces élus qui rapportent ce qu’il se dit dans des réunions à huis clos. » Même agacement lorsqu’on évoque avec lui les dernières réactions de plusieurs élus ayant publiquement regretté cette annulation de vote (Pascal Massicot, maire de Saint-Trojan et président de la Communauté de Communes de l’île d’Oléron ; Dominique Rabelle, vice-présidente du Département installée sur l’île ; Michel Parent, conseiller départemental et maire de Le Château) : « Si ceux qui s’énervent aujourd’hui étaient venus rencontrer chaque conseiller départemental de droite comme de gauche comme je l’ai fait, on n’en serait pas là… Mais l’histoire ne s’écrit pas avec des « si ».»  Il entend laisser passer les fêtes de fin d’année avant de rencontrer les élus de l’île d’Oléron, « dans le courant du premier trimestre », afin d’évoquer avec eux l’avenir et surtout les besoins de l’île, l’abandon de cette écotaxe représentant un manque à gagner. La réserve naturelle de Moëze-Oléron et le développement du port de la Côtinière devraient notamment être évoqués.  Avant cet ultime rendez-vous, le président de la Charente-Maritime aura sans nul doute à répondre aux griefs et interrogations des conseillers départementaux, lors de la session d’hiver du Département, qui se tient du 18 au 22 décembre.

 

Anne-Lise Durif
Par Anne-Lise Durif

Crédit Photo : Archives Anne-Lise Durif

Partager sur Facebook
Vu par vous
3167
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !