Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/06/18 : En raison de travaux de maintenance et d’entretien du pont d’Aquitaine, la rocade sera fermée entre les échangeurs 2 et 4, dans le sens extérieur, les nuits du 20 au 22 juin de 21h à 6h, et dans les 2 sens de circulation du 23 au 24 juin 22h à 18h

18/06/18 : Avec 28,1 M de touristes dont 24,7 M de touristes français accueillis et 175 M de nuitées dont 152 M par des voyageurs hexagonaux, la Nouvelle-Aquitaine est en tête des destinations les plus fréquentées des Français en 2017.

15/06/18 : Charente-Maritime : la reproduction de la frégate L'Hermione revient dimanche dans son port d'attache à Rochefort vers 7h du matin.

11/06/18 : La Ville de La Rochelle a reçu le 2e Prix dans la catégorie Participation citoyenne aux Prix européens de l'innovation urbaine Le Monde-Smart Cities décernés à Lyon le 17 mai 2018.

10/06/18 : Après sa 9e place qu’elle a obtenue samedi avec ses partenaires du K4 français, la kayakiste périgourdine Manon Hostens a décroché ce dimanche le titre de championne d’Europe de course en ligne sur 500 mètres associée à la Tourangelle Sarah Guyot.

Arte Flamenco 2018 - du 2 au 7 juillet - Mont de Marsan
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 18/06/18 | Bordeaux, ville hôte de la RoboCup

    Lire

    On l'a appris ce lundi : Bordeaux est officiellement la vile hôte de la prochaine RoboCup, la coupe du monde des robots, en 2020. Cette compétition rassemblera 45 pays, 450 équipes et 3500 participants. Elle se déroulera du 23 au 29 juin 2020, et le comité international de la RoboCup a affirmé que Bordeaux avait été choisie pour plusieurs raisons : les deux victoires successives de l'équipe bordelaise de Football humanoïde en 2016 et 2017, mais aussi l'union organisée entre la communauté scientifique et les partenaires institutionnels qui ont porté la candidature.

  • 18/06/18 | Bordeaux : réussite pour les vingt ans de la Fête du Vin

    Lire

    Elle s'est terminée sous la pluie ce lundi matin par la parade des grands voiliers : la Fête du Vin 2018 a donné ses premiers chiffres de fréquentation. On y apprend que 61 100 pass dégustation ont été vendus, soit "une augmentation de 26%" par rapport à 2014 et 2016. 520 000 dégustations ont été enregistrées sur les stands (+25%) et 18 000 visiteurs se sont rendus sur le stand de l'École du Vin de Bordeaux. Enfin, le site internet de la manifestation a réuni 217 000 visiteurs depuis le début de l'année dont 138 000 en juin. En 2016, 517 000 curieux avaient participé à la précédente édition pour 57 000 pass dégustation vendus.

  • 18/06/18 | Virginie Calmels limogée de la vice-présidence de LR

    Lire

    On l'a appris ce dimanche soir : Laurent Wauquiez, président des Républicains, a limogé Virginie Calmels de son poste de vice-présidente déléguée au profit de l'ancien ministre Jean Leonetti. La première adjointe d'Alain Juppé à la mairie de Bordeaux reprochait depuis plusieurs semaines la ligne politique de Laurent Wauquiez. Ce lundi, le maire de Bordeaux, Alain Juppé, a déclaré ne "pas se sentir concerné par ces turbulences internes. C’est à elle de voir maintenant dans quel cadre elle continuera son action politique". Une manière plus que mesurée de rebattre les cartes...

  • 16/06/18 | Bilan des intempéries en Dordogne

    Lire

    477 interventions ont été réalisées dans le cadre des orages des 10 et 11 juin dernier en Dordogne. Les entreprises touchées par les intempéries ont la possibilité de faire appel à une indemnisation au titre de l’activité partielle. La chambre d’agriculture a demandé à ce que soit mis en œuvre un dégrèvement au titre de la taxe sur le foncier non bâti (TFNB) pour les exploitations touchées. 10 communes ont déposé en préfecture une reconnaissance de Catastrophe Naturelle.

  • 15/06/18 | Le dossier Ford s'invite au Conseil de Métropole

    Lire

    Dans une motion votée ce 15 juin, le Conseil de Bordeaux Métropole "déplore, avec la plus grande force, la décision du groupe Ford de lancer une procédure d’information-consultation préalable à un plan de sauvegarde de l’emploi à Ford Aquitaine Industries." Une décision "incompréhensible" et "prématurée" au regard de la mission confiée par Ford au cabinet Géris, "voilà à peine 2 mois, de rechercher des repreneurs potentiels" et des "discussions en cours entre le groupe Ford et un industriel qui a visité le site le 30 mai". Les élus appellent "l'Etat à maintenir la plus grande vigilance pour que Ford assume ses responsabilités".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Pour 2018, François Bayrou s'engage à "déplacer des montagnes"

13/01/2018 | Il y avait foule ce vendredi soir pour la présentation des voeux de François Bayrou. Projets palois et ambitions béarnaises, sans oublier la traditionnelle galette des rois.

Projets palois et ambitions béarnaises au menus des voeux pour 2018 de François Bayrou, sans oublier la traditionnelle galette des rois.

Depuis le Palais Beaumont à Pau, et à mi-mandat de ses responsabilités de maire, François Bayrou a assuré lors de l'exercice des vœux aux corps constitués, que 2018 serait « l'année des réalisations  des promesses de campagne 2014 », jusqu'à atteindre en 2020, « 120% du programme présenté ». Il fallait donc bien une heure au Maire et Président de la toute jeune Communauté d'Agglomération Pau Béarn Pyrénées (CAPBP)pour présenter les prochaines réalisations et grandes ambitions pour la nouvelle année. L'occasion pour François Bayrou d'évoquer à nouveau son souhait du « retour historique du Pays de Béarn » à travers la constitution d'un pôle métropolitain.

C'est par un petit film résumant les événements et réalisations de l'année 2017 qu'ont débuté les vœux de François Bayrou ce 12 janvier. Une année dont il s'est dit « très fier » et qui aura démarré par la constitution de la nouvelle Communauté d'agglomération, dont son Président a relevé dès ses premiers mots « l'homogénéité et l'esprit d'équipe » qui anime la trentaine de maires qui la compose. Outre la récente inauguration du Stade du Hameau, qui en a été la réalisation majeure pour 2017, François Bayrou a souligné les deux grands chantiers qui attendent la collectivité nouvelle. D'une part, la prise en charge de la petite enfance pour les communes qui le souhaitent, permettant ainsi « la mutualisation et l'enrichissement des équipements », et d'autre part, sur le terrain économique, le transfert de l'Hélioparc du Département à la CAPBP. « Cette zone de créativité et de recherche sera un outil de conquête économique, de sciences et de transfert industriel important ». Un élément donnant d'autant plus l'occasion au Maire président de réaffirmer son ambition de faire de Pau et de son agglomération non seulement « une capitale mais aussi d'être une locomotive pour toute une région ».

La "métamorphose" de la ville
Dans ce sens, plus que des voeux, François Bayrou l'affirme: "2018 sera l'année des réalisations". « On va voir sortir de terre presque tous les projets que nous avons annoncés et préparés ». Plus fort encore, « je pense qu'en 2020, nous allons atteindre 120% de réalisation par rapport au programme présenté »... Son idée : « démontrer à nos concitoyens, que quand on a la volonté, des idées et une bonne équipe, l'action publique n'est pas impuissante, on peut bouger des montagnes. » Et des montagnes à faire sortir de terre, il en est prévu un certain nombre cette année à Pau... Quitte à « circuler un peu plus lentement dans la ville », admet-il. « Un petit sacrifice pour que le visage de la ville soit métamorphosée », nuance-t-il.
Parmi ces montagnes, les Halles, aux multiples rebondissements / alourdissements financiers, mais récompensées par un prix mondial d'architecture « à égalité avec les Jardins de la Maison Blanche » s'enorgueillit le Maire. Elles seront achevées dans un mois, pour ouvrir au début de l'été . « Un cœur battant pour la ville », qui sera complété d'ici un an par l'ensemble du Complexe de la République, permettant « un centre ville rendu aux citoyens, notamment aux plus jeunes », projette le maire, dont le rêve avoué ce vendredi est « de voir des enfants jouer au foot dans les rues piétonnes ». Autre projet 2018, la transformation de l'ancienne bibliothèque en Ecole des arts pouvant accueillir 250 étudiants, la réalisation du projet de lac (vieux d'un siècle) dans le Parc des Rive du Gave, le choix « ce mois-ci », du projet du futur Centre culturel du quartier du Foirail, doté de trois salles de cinéma et une salle de spectacle de 700 places, la poursuite du « très gros chantier » de réhabilitation du quartier Saragosse, l'inauguration du stade de foot du Pau FC, le « très grand chantier » du Bus à Haut Niveau de Service à hydrogène en site protégé, « une première dans le monde », etc...

"Un champ photovoltaïque pour fabriquer notre énergie verte"
Sur l'énergie et le développement durable justement, là encore les ambitions affichées par François Bayrou sont grandes, parmi elles, le projet de première centrale géothermique en profondeur, « dont les investissements sont portés par les acteurs privés (dot Elf Aquitaine et Total), et par l'Etat qui a déjà versé 30 M€ dans le projet », rassure François Bayrou. Autre idée XXL, « fabriquer notre propre électricité à partir d'un champ photovoltaïque », pouvant utiliser des cellules photovoltaïques de nouvelle génération mises au point à Pau... Mais, admet François Bayrou, pour la réalisation « ce ne sera peut-être pas pour ce mandat-là... » Toujours sur le développement durable, 2018, cette fois, sera l'année de présentation du Plan vélo de la ville qui organisera selon un plan en « arrêtes de poissons » des itinéraires réservés aux cyclistes et riverains (limités à 20 ou 30 km/h). Enfin, c'est également cette année que sera mise en œuvre la Délégation de service publique sur la fibre optique, avec comme « engagement immuable que la totalité des foyers soient couverts en 2020 », assure le Maire de la capitale béarnaise.

"Le retour historique du Pays de Béarn"
Un « Pays de Béarn », auquel François Bayrou, en Gaston Fébus des temps modernes, a dédié la dernière partie de son discours, rappelant son attachement au projet de constitution de pôle métropolitain. « C'est une démarche dans laquelle les présidents des intercommunalités du territoire ont choisi de s'engager, mais qui est en fait le retour historique du Pays de Béarn » a-t-il rappelé. Un Pays de Béarn qualifié « d'essentiel pour que le Béarn puisse enfin jouer de ses nombreux atouts. Essentiel aussi pour notre région qui a besoin d'exister dans la grande région. Il faut réhabiliter le nom Béarn et l'adjectif béarnais, comme le Pays basque a su le faire. » Un enjeu, on l'aura compris, de développement notamment touristique et économique, mais aussi « d'identité et de fierté d'appartenir à cette communauté humaine d'une si grande tradition historique » insiste François Bayrou.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
3346
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 21 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !