Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

19/01/20 : La candidate socialiste aux municipales de Périgueux, Delphine Labails multiplie les soutiens nationaux : elle accueillera deux anciens ministres, Najat Vallaud Belkacem, le 22 janvier et l'ancien premier ministre Bernard Cazeneuve, le 8 février

17/01/20 : Le conseiller départemental PS Sébastien Saint-Pasteur a annoncé ce mercredi sa candidature aux prochaines municipales à Pessac, où il conduira la liste "Réinventons Pessac". La composition de sa liste est attendue pour février.

17/01/20 : Ce 17 et 18 janvier, le parc des expositions de Poitiers accueille le Salon du lycéen et de l'étudiant. Durant ces 2 jours, les visiteurs pourront venir à la rencontre des acteurs de la formation et de l’orientation de la Région.

16/01/20 : Charente-Maritime: Jean-Baptiste Djebbari, secrétaire d’État auprès de la ministre de la Transition écologique et solidaire, chargé des Transports visitera l’entreprise STELIA-Aerospace à Rochefort ce vendredi à 15h.

16/01/20 : A partir du 27 janvier, l’Agence régionale de santé Nouvelle-Aquitaine centralise ses lignes téléphoniques pour proposer un numéro unique pour tous les départements : 09 69 37 00 33 afin de proposer "une réponse plus efficace et plus personnalisée

16/01/20 : Suite au courrier de réponse de la Garde des Sceaux, "courrier qui ne répond nullement aux attentes des avocats", le Conseil de l'Ordre de Bordeaux a décidé la reconduction de la grève avec un rassemblement le 17 janv à 10h30 devant la Cour d'Appel

16/01/20 : Angoulême: le festival international de la BD a dévoilé les 3 noms en lice pour le grand prix : Emmanuel Guibert, Catherine Meurisse et Chris Ware, suite au vote des professionnels organisé entre le 7 et le 12/01. Le lauréat sera connu le 29 janvier.

15/01/20 : Le Premier ministre Edouard Philippe a qualifié aujourd'hui de "baroque" la présence de deux ministre du gouvernement en lice pour les Municipales de Biarritz. Il donne quelques jours à Didier Guillaume et Jean-Baptiste Lemoyne pour se mettre d'accord?

15/01/20 : 3 figures de la «photographie humaniste» dans la France de l’après-guerre (Robert Doisneau, Henri Cartier-Bresson et Willy Ronis) seront à l'honneur les 15/02, 21/03 et 4/04 à la médiathèque de Pessac dans le cadre d'un cycle de conférences sur la photo

15/01/20 : Dordogne : Le maire de Nontron Pascal Bourdeau, âgé de 59 ans, (PS) a annoncé qu'il ne briguera pas de second mandat. Il se dit fatigué par ce mandat très exigeant. Pascal Bourdeau demeure vice-président du Conseil départemental.

14/01/20 : Thomas Cazenave, candidat LREM aux élections municipales de mars prochain à Bordeaux, recevra Stanislas Guerini délégué général du parti, le jeudi 16 janvier.

14/01/20 : 6ème édition du Colloque KLAUS, ce samedi 18 janvier de 9h à 13h, au Pavillon de l'écomusée de Marquèze où chercheurs, techniciens du Parc, acteurs de la filière forêt et élus proposeront des échanges et des débats sur le thème de la forêt et de l'eau.

14/01/20 : A Bordeaux, CGT, FSU et Solidaires et les collectifs de lutte girondins appellent à une marche aux flambeaux le mercredi 15 janvier qui débutera par un rassemblement place Stalingrad à 18h30 pour se terminer Place de la Victoire par un Bal populaire.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 19/01/20 | Brive-La-Gaillarde retrace la Grande Guerre

    Lire

    "Les mercredis de Michelet" reviennent le 22 janvier 2020 à 14h30, au Centre d'études et musée Edmond-Michelet à Brive-La-Gaillarde. Le Chemin des dames qui a été le théâtre de batailles meurtrières pendant la première guerre mondiale, sera le cœur du thème de la conférence. Intitulée "vie et mort au chemin des Dames" elle sera donnée par Alain Michel, le spécialiste de la Grande Guerre. Il retracera lors de la conférence ce qui fut le quotidien des soldats et des civils durant la Guerre 14-18 en abordant des sujets souvent méconnus.

  • 19/01/20 | Coup de pouce de Bio Nouvelle-Aquitaine

    Lire

    Une hausse de 21% des ventes de produits phytosanitaires en France pour 2018, face à ce constat alarmant la fédération Bio Nouvelle-Aquitaine réagit, regroupant des agriculteurs et des professionnels impliqués pour la transition vers une agriculture biologique. Ils s’engagent à fournir un accompagnement autant technique que psychologique pour les agriculteurs qui souhaitent s’orienter vers le label AB, le seul garantissant aucun produit de synthèse. L’agriculture bio s’impose en solution d’avenir fiable, dans laquelle s’implique la Région avec son programme Néo Terra et sa promesse d’une sortie des pesticides en 2030.

  • 19/01/20 | Le Parc naturel régional des Landes continue l'inventaire du patrimoine bâti à Brocas

    Lire

    Une mission inédite dans laquelle le Parc s'engage à répertorier et présenter le patrimoine bâti aux habitants des 52 communes que compte le Parc naturel des Landes de Gascogne. 13 d'entre elles ont déjà été inventoriées et c'est maintenant la commune de Brocas (40) qui sera concernée dès le 21 janvier. Les habitants pourront croiser Hadrien Rozier et Caroline Bordes, agents en charge de la mission. A l'issue de l'inventaire, une conférence sera proposée aux Brocassais pour une présentation des résultats. Plus d'informations : Inventaire-Landes-de-Gascogne

  • 18/01/20 | Un appel à projets pour le port de Bordeaux

    Lire

    Après le plan de réaménagement du port de plaisance dans le bassin numéro 2 au quartier des Bassins à Flot, c'est au tour du bassin numéro 1 d'entamer une "étude d'optimisation et de valorisation". Dans cette perspective, Bordeaux Port Atlantique lance un appel à projet pour l'implantation de "huit nouvelles embarcations à vocation économique et commerciale" d'ici fin 2020. La direction précise que "tous les projets seront étudiés (à l’exception des établissements de nuit et discothèques)". La date limite des contributions est fixée au 16 mars.

  • 17/01/20 | Les médiathèques du Grand Poitiers font revivre Toni Morrison

    Lire

    La nuit de la lecture revient le 18 janvier 2020 dans les médiathèques du Grand Poitiers pour une traversée polyphonique. Cette année, l'événement littéraire propose des expositions, des déambulations sonores, des jeux littéraires, des lectures théâtrales, des concerts de jazz et de swings, des lectures d’histoires pour les enfants, des lectures accompagnées de chants Gospels. Ce programme a été pensé pour rendre hommage au Prix Nobel de la littérature disparue l'an dernier, Toni Morrison.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Rentrée politique à Bordeaux : éloge de l'équlilibre

10/09/2019 | Ce mardi 10 septembre, Nicolas Florian a effectué à la maison écocitoyenne sa première rentrée politique en tant que maire de Bordeaux. Il y a prôné l'équilibre.

Nicolas Florian Bordeaux

Cette première rentrée très attendue de Nicolas Florian en tant que maire de Bordeaux, organisée à la maison écocitoyenne, si elle n'a pas occasionné de propos surprises au sujet d'une élection municipale se rapprochant, a en tout cas été le point central d'une doctrine dont l'héritage est revendiqué : celle de la "co-construction" de la co-gestion" et de l'équilibre. Un discours partagé et modéré qui n'a pas non plus éludé les grands défis attendant Bordeaux dans les prochaines années, non sans une certaine insistance sur le volet écologique. On vous résume ce qu'on a retenu de cette note d'intention.

L'équilibre aura été sans conteste le terme phare à retirer de la rentrée politique du maire de Bordeaux, Nicolas Florian. Pour s'illustrer, il a choisi la maison écocitoyenne pour y annoncer une "maison de la parole" rebaptisée "échoppe du débat et de la citoyenneté". Pas grand-chose à se mettre sous la dent sur le plan électoral, à six mois des municipales. Nicolas Florian préfère botter en touche : "Je ne suis pas dans le temps électoral, je suis plutôt concentré sur la vie municipale. Je suis content que le campus des territoires se soit fait à Bordeaux, ça fait travailler le commerce mais une élection municipale doit se détacher des contingences nationales". Il préfère y opposer le terme de "maire du quotidien". Au travers de ce statut ambivalent, il a égrené les principaux dossiers à traiter dans les mois à venir. "Cette perte de confiance de nos concitoyens dans leurs élus, on ne peut pas s'y résoudre. Ce que je souhaite, c'est une politique équilibrée dans tous les domaines. Nous ne courrons pas après les records mais après l'équilibre. Et même si nous sommes fiers d'être bordelais, nous ne mésestimons pas les difficultés de notre ville. Elle doit être attractive et accueillante mais ne pas exclure". 

Boulevards et BHNS

Au menu des résolutions, on retrouve cette transformation des boulevards, passant d'espace routier à "espace urbain". "Depuis juillet, nous avons récolté 200 contributions pour un projet qui a une utilité à la fois publique et sociale". Nicolas Florian s'est ainsi servi de l'exemple du BHNS entre Bordeaux et Saint-Aubin, dont la déclaration d'utilité publique a été annulée début septembre, pour se livrer à une résolution. "Nous devons nous préparer collectivement à une judiciarisation de l'action publique. Nous sommes déjà en capacité de porter des projets très solides sur le plan technique mais il faut y rajouter cette nouvelle bordure juridique. Si on ne le fait pas, on s'exposera à des ralentissements de nos grands projets d'infrastructures et d'aménagements urbains. Pour ce qui est du BHNS, nous avons relancé l'enquête publique pour annoncer des aménagements : un bus de 18 mètres au lieu de 24, une offre reconditionnée du stationnement et un travail sur les différents sens de circulation. Nous devons aussi profiter de ce retard pour engager des travaux sur les voieries et les trottoirs". 

Axe écolo

L'un des marqueurs de cette rentrée aura aussi été l'écologie. Si "le chantier avance" sur la place Gambetta et que l'objectif de septembre 2020 "sera tenu", pas question d'y supprimer les arbres et de sacrifier le cadre de vie. "45 arbres seront replantés et le bassin sera réaménagé". Même discours sur la zone de la Jallère, un temps envisagée pour accueillir une partie consacrée à l'urbanisation et aux logements (2000 en tout). "Le projet est segmenté en trois secteurs : l'activité économique, un projet de ferme urbaine et une troisième partie dédiée à la création de logements. Je propose qu'on arrête ce projet et qu'on ouvre une concertation avec les habitants pour savoir ce que l'on fait de cet espace", a ainsi annoncé le maire de Bordeaux, toujours engagé dans un "plan Canopée" qui prévoit de planter quelques 20 000 arbres nouveaux en cinq ans contre "15 000 en dix ans" sur les précédentes mandatures, preuve d'une accélération notable. L'objectif du "comité de l'arbre" nouvellement créé sera d'ailleurs de "recenser les arbres existants sur la ville qui pourraient avoir besoin d'entretien mais aussi d'augmenter les sanctions adossées à des destructions d'arbres. Il faut transformer les îlots de chaleur en îlots de fraîcheur, partout en ville. Dès l'an prochain, on enracinera des arbres place Pey Berland et dans d'autres lieux en ville", a ainsi précisé Nicolas Florian, répondant indirectement à ses détracteurs de l'opposition dénonçant l'"opération de communication" de l'Ombrière en pot inaugurée début juillet. 

Une police pour réguler la circulation

Pour le reste, Nicolas Florian préfère ouvrir au débat. Sur le métro, d'abord, sujet sur lequel la métropole a commandé une étude qui sera débattue en plénière d'ici novembre. Pour ou contre ? Le maire de Bordeaux préfère être "favorable au débat. Je n'ai pas de préjugés mais je ne veux plus me présenter avec des convictions irréfragables". Concernant les déplacements dans Bordeaux, l'élu a évoqué la mise en place prochaine d'une "police de circulation" sur les secteurs les plus tendus aux heures de pointe", présence humaine à la clé. Sur ce sujet de la sécurité, peu de précisions supplémentaires sur cette "missions squats" mise en place par la métropole en ce mois de septembre. "La réponse ne peut pas être uniquement bordelaise. Je remercie la préfète de l'action qu'elle a mené cet été mais je ne me résouds pas non plus à savoir que près de 200 familles avec enfants sont à la rue. Nous souhaitons dans les jours qui viennent organiser une réunion avec tous les acteurs institutionnels du territoire pour en discuter. L'objectif de cette mission, c'est d'abord d'avoir un rôle de médiation, d'aller au contact. On ne peut pas laisser des gens s'isoler sans avoir d'échanges et sans avoir le B.a-ba de la santé publique respecté. Ces mesures concrètes, on ne pourra pas les prendre seuls, mais il faut être en capacité d'avoir une expertise sur le sujet". Pour les orientations d'une campagne inévitable, en revanche, il ne faudra rien espérer avant janvier...

L'info en plus : Sur les principaux grands dossiers politiques et municipaux de cette rentrée politique, Nicolas Florian a déjà répondu à aqui.fr dans un grand entretien à retrouver juste ici

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : RB

Partager sur Facebook
Vu par vous
5048
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 21 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !