Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

25/05/20 : Le secrétaire d'État en charge du tourisme, Jean-Baptiste Lemoyne, a assuré que l'exécutif réfléchissait à un "élargissement significatif" de la limite de déplacement (100 km autour du domicile), qui pourrait entrer en vigueur la semaine prochaine.

25/05/20 : Les hospitaliers du CHU Pellegrin à Bordeaux sont en grève illimitée depuis le 22 mai sur préavis de SUD Santé. Un rassemblement de soutien est organisé le 26 mai devant l'hôpital.

22/05/20 : Dans le cadre de la célébration de la Journée Mondiale des Oiseaux Migrateurs, les 24 et 31 mai 2020 à Vitrezay, BioSphère Environnement propose 2 sorties de découverte des oiseaux des marais de Gironde, de 8h30 à 10h30. Réservations: 05 46 49 89 89.

19/05/20 : Allant dans le sens de la déclaration du Premier Ministre ce matin, le préfet des Pyrénées Atlantiques Eric Spitz déclare que les Bordelais et les Toulousains en zone verte pourraient venir en vacances en juillet et août dans les Pyrénées Atlantiques

18/05/20 : L’incertitude de l’évolution sanitaire, et l’impossibilité de mettre en œuvre les mesures barrières, entrainent l’annulation de l’opération de sensibilisation des jeunes à la nage, Objectif Nage, pour l’été 2020, annonce le Département de la Gironde.

15/05/20 : Initialement prévu le samedi 12 septembre prochain, la 36ème édition du marathon des Châteaux du Médoc est reportée au samedi 11 septembre 2021.

14/05/20 : L'activité partielle pour les entreprises du tourisme et de l'évènementiel sera maintenue jusqu'à fin 2020 et que l'accès au fonds de solidarité est prolongé jusqu'à fin septembre. En revanche, pas de baisse prévue pour la TVA.

12/05/20 : La Compagnie aérienne Chalair annonce la reprise progressive de ses vols entre Bordeaux, Brest et Montpellier. Au rythme de 2 vols hebdomadaires, rdv le 8 juin, pour la reprise des liaisons Bordeaux-Brest puis le 15 juin, pour Bordeaux-Montpellier

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 25/05/20 | Les Jardins de l'Imaginaire à Terrasson (24) rouvrent le 30 mai

    Lire

    Après les jardins d'Eyrignac et de Marqueyssac, c'est autour des Jardins de l'Imaginaire à Terrasson-Lavilledieu de recevoir à nouveau les visiteurs à partir du samedi 30 mai. Face au contexte sanitaire, le port du masque sera obligatoire. Les visites seront uniquement guidées et limitées à 9 personnes à la fois. Il faut donc réserver à l'avance. Les départs sont programmés de 10 h à 11 h 30 et de 14 h à 17 h 30. La saison doit durer jusqu'au 31 octobre.

  • 25/05/20 | Drones: L'UAV Show 2020 annulé, mais pas oublié

    Lire

    Initialement prévu les 15, 16 et 17 septembre à Bordeaux, la 10ème édition de l'UAV Show est annulé. Mais, pour ne pas être absent une année de plus l'événement se déclinera en 3 temps forts tout au long de l'année 2020/2021. Le 16 septembre avec l'UAV Day, rdv au centre d'essais CESA Drones et en ligne, entre expositions statiques, démonstrations en conditions réelles sur des applications métiers et tables rondes. Au printemps 2021, dans le cadre du salon Electric Road. Et enfin les 19, 20 et 21 octobre 2021, l'UAV Show fêtera ses 10 ans au Parc des Expositions de Bordeaux.

  • 25/05/20 | Un projet de "circuit pré-historique" inter-départemental

    Lire

    A l'initiative de la Maison de la Dame de Brassempouy (musée sur la préhistoire et Archeoparc dans les Landes), un projet de coopération, accompagné par la Région a vu le jour entre 5 sites préhistoriques du Grand Sud-Ouest : les Grottes d'Isturitz et Oxocelhaya (Pays Basque), la Maison de la Dame de Brassempouy (Landes), le site de Castel Merle (Dordogne), le musée d'Arudy (Béarn) et l'espace préhistorique de Labastide (Hautes-Pyrénées). Les sites partenaires construisent leur projet autour de l'Itinérance, à l'image de celle des hommes de la préhistoire entre ces sites, au gré de la saisonnalité des campements.

  • 25/05/20 | Aéro: des cabines connectées et modulables fabriquées à Rochefort

    Lire

    Equipementier aéronautique depuis plus de 40 ans, l'entreprise Simair à Rochefort développe une stratégie d'innovation de produits et de services en proposant notamment une nouvelle gamme d'équipements modulables permettant aux compagnies aérienne de reconfigurer des avions (3000 par an) en réduisant les coûts environnementaux mais aussi financiers sur la destruction et le réaménagement. La Région soutient son projet de développer une seconde génération de ces produits avec des matériaux recyclables, connectés et adaptables tout au long de leur vie à hauteur de 892 316 €.

  • 25/05/20 | Des planches de surf sur-mesure et écoresponsables produites à Anglet

    Lire

    Lors de la dernière commission permanente, les élus régionaux ont voté une subvention de 20 000€ à Hexa (Anglet - 64), afin de soutenir l'amorçage de cette start-up émergente de la filière Glisse, engagée dans une démarche de production écoresponsable, dans un contexte économique tendu compte tenu de la crise sanitaire Covid-19. La start-up a l'ambition de fabriquer localement et de commercialiser sous sa propre marque des planches de surf sur-mesure (imprimées en 3D), à partir de plastique recyclé. 9 embauches sont prévues sur les 3 années à venir.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Stratégie Nationale de prévention et de protection de l'enfance : "pas à la hauteur de l'ambition"

15/10/2019 | Emmanuelle Ajon réagit à la stratégie nationale de prévention et de protection de l'enfance. Amer déception pour la Vice présidente du Département chargée de la protection de l'enfance

Emmanuelle Ajon

Adrien Taquet, secrétaire d'état chargé de la protection de l'enfance, a rendu sa stratégie nationale de prévention et de protection de l'enfance ce lundi 14 octobre. "Elle n'est pas à la hauteur des attentes des jeunes dont l'avenir est confié aux institutions de la République", estime avec regret Emmanuelle Ajon, Vice-présidente du Conseil départemental de la Gironde en charge de la protection de l'enfance, fortement impliquée, avec les acteurs de la protection de l'enfance dans la concertation nationale afin de produire "une analyse large, partagée et fine des besoins et des innovations nécessaires". "Les attentes étaient grandes d'une stratégie qui apporte des solutions à la hauteur du constat réalisé et qui conclut à une urgence à agir", pointe-elle. Sa réaction ci-dessous.

"Si Adrien Taquet a su entendre et repérer les actions innovantes sur l'ensemble de notre territoire, force est de constater que malgré l'urgence, la sensibilité du sujet, le secrétaire d’État n'a pu trouver les moyens budgétaires nécessaires pour changer la situation.

Ce qui marque cette feuille de route c'est le faible engagement financier de l'Etat mais aussi, l'incapacité à réduire les inégalités territoriales, laissant primer la volonté ou les moyens financiers de chaque département. Or aucune avancée notable ne pourra être réalisée dans les conditions financières actuelles et la situation conjoncturelle des départements qui doivent gérer l’intégration de mineurs isolés de plus en plus nombreux.

"Les seules promesses dépendent en réalité des budgets des départements"
La protection de l'enfance nécessite de nouveaux moyens humains pour suivre, mettre en œuvre et contrôler cette politique publique, un investissement budgétaire rendu impossible par la diète budgétaire imposé au département par l’État via le pacte de Cahors.

Enfin, cette stratégie n'aboutira à aucune avancée législative :
- pas de création de droits pour les jeunes adultes sortant de l'ASE qui sont en proie à une grande précarité ;
- pas d'obligation de contrôle des lieux d’accueil des enfants, mais juste la création d'un xieme référentiel ;
- pas de fichier national pour les assistants familiaux permettant de garantir le non emploi de professionnels maltraitants d'un territoire à l'autre ;
- pas de droit réel à la scolarité des enfants placé ;
- pas d'obligation de contrôle externe de la réalité des droits des enfants placés.

Les seules promesses dépendent en réalité du budget des départements pour la création de places d’accueil de qualité, leur réalisation ne peut donc être garantie :
- 600 en villages d'enfants pour les fratries ;
- 10 000 parrainages en 2022 ;
- centres parentaux.

Enfin, la gouvernance nationale prévoit la fusion alors du conseil national de la protection de l'enfance avec une autre instance, amenant ce conseil à disparaître et avec lui une parole forte. Une voix reconnue qui par ses propositions et avis lui permettait de maintenir l'attention sur la protection de l'enfance."

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : HERVE LEFEBVRE

Partager sur Facebook
Vu par vous
5644
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !