Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

12/12/18 : En raison des liens historiques et fraternels qui unissent les villes de Strasbourg et de Périgueux, le drapeau français sur la mairie de Périgueux sera en berne ce mercredi suite au drame survenu hier sur le marché de Noël de la capitale alsacienne.

12/12/18 : Vigipirate : Urgence Attentat. Renforcement de la sécurité en Gironde. Renforcement des contrôles notamment à l’aéroport de Bdx-Mérignac, surveillance des marchés de Noël, centres commerciaux et interdiction de manifestations sur la voie publique.

12/12/18 : Signature de la charte urbaine, architecturale et paysagère de Pessac le 13 déc. Elle entend garantir et préserver la qualité du cadre de vie des Pessacais en travaillant sur la qualité des espaces extérieurs, de la construction et des usages.

12/12/18 : La FFMC47 organise avec les Restos du Cœur la balade des pères Noël motards, le samedi 15 déc. au Gravier à Agen à 13h30. Le principe : venir déguiser en père Noël avec un cadeau neuf non emballé qui sera offert à des enfants par les Restos à Noël.

12/12/18 : Les 22-26 et 28 déc, Bordeaux Visite organise une visite-famille "Bordeaux à Noël", afin de découvrir la place Pey Berland, le cours de l'Intendance, les allées de Tourny, la place de la Comédie. Accessible aux familles avec enfants dès 7 ans.

12/12/18 : Forum « Sport en société, Droit au Sport et contraintes économiques », les vendredi 14 et samedi 15 décembre, organisé par le CDOS33 en cette année du 40ème anniversaire du mouvement sportif girondin, à l'Hôtel du Département à Bordeaux.

12/12/18 : La Mairie de Billère (64), met en garde sur des démarchages abusifs proposant une intervention pour détruire un nid de frelons ou pour réclamer un paiement pour une intervention déjà effectuée. Ces personnes ne sont pas mandatées par la Mairie.

11/12/18 : 70 ans après l’adoption de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme la Ligue des Droits de l'Homme organise une conférence-débat avec Henri Leclerc pdt d’honneur de la LDH France, le mardi 18 déc à 19h30 à l’Athénée municipal à Bordeaux.

11/12/18 : Vendredi 14 décembre à 20h30, concert de fin d'année de l'Orchestre universitaire de Bordeaux, dans l'amphi 700 de l'Université Bordeaux Montaigne, avec au programme : Wolfgang Amadeus Mozart, Vincenzo Bellini et Antonín Dvořák.

11/12/18 : Ouverture des Halles de Talence ! Après 9 mois de travaux et 18 mois d’élaboration cet équipement a fait peau neuve. Prochainement, il accueillera 16 commerces de bouche dans l’hypercentre.

11/12/18 : 3ème « Partage - Groove for Food », dimanche 16 déc, où 12 des meilleurs DJs bordelais se mobiliseront en faveur des plus démunis de 12 h à 19 h, en se relayant aux platines du restaurant L’Épicerie Bordelaise, 14 rue Ravez.

11/12/18 : Charente-Maritime : à compter du 1er janvier 2019, deux nouvelles communes vont voir le jour : Marennes-Hiers-Brouage et Saint-Hilaire-de-Villefranche (près de St Jean d'Angély). Les nouveaux maires et adjoints seront élus lors des prochaines séances de c

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 12/12/18 | Don du sang: l'EFS appelle à une mobilisation continue

    Lire

    L'EFS lance un appel aux dons pour mobiliser les donneurs de sang à l’approche des fêtes, car, comme chaque fin d'année, le nombre de dons diminue et les réserves de sang avec. Or la durée de vie des produits sanguins est limitée (7 jours pour les plaquettes, 42 jours pour les globules rouges), et les besoins des malades eux, restent constants: 850 à 1 000 dons sont nécessaires chaque jour en Nouvelle-Aquitaine. Les donneurs de tous groupes, et plus particulièrement les donneurs universels (O-) sont invités à venir donner leur sang. Où donner: dondesang.efs.sante.fr

  • 12/12/18 | Impact économique de la mobilisation des gilets jaunes : la CCI47 solidaire de ses entreprises

    Lire

    Les 15 000 ressortissants de la CCI47 sont actuellement sondés pour faire un état des lieux à date des impacts suite aux blocages des « gilets jaunes ». Le sondage est accessible via le site web de la CCI www.cci47.fr. Une cellule d’aide et de soutien aux entreprises est également mise en place.

  • 12/12/18 | En Dordogne, patrouilles renforcées sur les marchés de Noël

    Lire

    Après le drame qui a frappé Strasbourg, mardi, le préfet appelle chacun à la vigilance. Dans un communiqué, la préfecture indique que des mesures de sécurisation des marchés de Noël et des rassemblements festifs en Dordogne ont été prises avant la fusillade de Strasbourg, mais l'ensemble des dispositions de sécurité initiales sera au besoin renforcé conformément au plan Vigipirate. Les patrouilles de police et de gendarmerie seront plus fréquentes et l'ensemble des acteurs de sécurité sont mobilisés.

  • 12/12/18 | Electricité publique : Limoges re-signe pour 30 ans

    Lire

    Une nouvelle convention de concession vient d'être signée entre la ville de Limoges, Enedis et EDF, respectivement pour la gestion du service public de distribution d'électricité et la fourniture d'énergie électrique (tarif règlementé) pour trente ans. Ce contrat, visant notamment, selon la ville, à "améliorer les indicateurs de performance et de suivi de service public d'électricité", permet aussi aux clients de bénéficier de e.quilibre, une solution numérique pour les aider à maîtriser leur consommation énergétique.

  • 12/12/18 | Urgence Attentat : la sécurité renforcée en Gironde

    Lire

    Suite à l'attentat commis mardi soir à Strasbourg, la préfecture de Gironde, après l'instauration au niveau national du plan vigipirate au niveau "Urgence Attentat", a annoncé avoir fait appel aux services de sécurité et aux forces armées pour "renforcer sans délais" les contrôles à l'aéroport de Bordeaux-Mérignac, dans les gares et les ports et la surveillance des marchés de Noël, centres commerciaux et bâtiments publics. Par ailleurs, elle interdit toute manifestation ou rassemblement sur la voie publique et incite les professionnels à "prendre toutes les mesures nécessaires".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Une stratégie commune pour les pôles universitaires de la région

26/01/2018 |

Gérard Blanchard est venu présenter le projet de la région à l'université de La Rochelle

Le vice-président régional en charge de l’enseignement supérieur Gérard Blanchard s’est rendu à l’université de La Rochelle le 25 janvier 2018 pour dévoiler le projet de schéma régional de l’enseignement supérieur et de la recherche. Après un an de préparation, lancée l’an dernier à Bordeaux (1), ce plan d’actions sera soumis au vote des élus régionaux lors de la session du 26 mars prochain. « Nous avons pris le temps car nous voulions davantage une politique globale à mener qu’une liste d’actions concrètes façon catalogue à la Prévert », explique l’élu.

Ce schéma doit permettre de « construire un espace régional stratégique ». Les mesures décidées par le ministère de l’Education seront appliquées par une gouvernance régionale, mais celle-ci restera maître de la façon dont elles seront mises en place et dans quelle mesure. La Région compte bien prendre ses propres décisions notamment en matière de développement économique et de la recherche. Une ambition plus girondine que jacobine poussée bien au-delà de Bordeaux : « Nous avons un territoire très hétérogène en matière de recherche et d'enseignement supérieur... Il ne s’agit doc pas d’appliquer un seul et même plan pour tous de façon arbitraire mais bien de prendre en compte chaque spécificités des territoires pour en faire une force », explique Gérard Blanchard.

Combler les inégalités entre universités

Objectif de la région à terme : pouvoir positionner ses pôles d’enseignements et de recherche au niveau national, européen, et pourquoi pas, international. Ceux-ci auront donc tout intérêt à se fédérer pour être plus forts et répondre collectivement, par exemple, à des appels à projets (pluridisciplinaires notamment), demander des subventions au niveau européen…  Mais pour se faire, il faudra combler les inégalités entre les pôles universitaires, notamment concernant la recherche : 50% de l’enseignement et de la recherche régionaux se font actuellement à Bordeaux. Bien sûr, il ne s’agit pas de déshabiller Pierre pour habiller Paul – « Bordeaux reste notre locomotive » assure Gérard Blanchard- mais plutôt de faire d’une force les particularités locales, en spécialisant les pôles universitaires sur des thématiques, liées notamment aux enjeux sociaux économiques et environnementaux de demain. L’Université de La Rochelle est à ce jour le meilleur exemple régional, avec la volonté de son président Jean-Marc Ogier d’en faire un pole de recherche multi-disciplinaires autour du développement du "littoral urbain durable". De son côté, la Région promet d’accompagner ses pôles universitaires dans le développement de leurs filières : deux projets de création d’écoles d’ingénieurs sont en cours à Bordeaux et à Poitiers. « Nous allons également accompagner la consolidation d’un pole de formations autour de la céramique à Limoges », annonce Gérard Blanchard.

Coopérer, communiquer, vulgariser

Tout cela s’accompagnera bien sûr d’une enveloppe budgétaire, pas encore chiffrée pour le moment, mais Gérard Blanchard l’assure, la Région sera présente, quelqu’en soit le coût. Mais l’argent et les bonnes intentions ne suffiront pas. Pour répondre aux enjeux sociétaux de demain et rester viable économiquement, l’enseignement supérieur va devoir s’adapter. Ce nouveau positionnement passera notamment par une réorganisation des filières, pour les mettre davantage en complémentarité, comme l’ambitionne déjà l’université de La Rochelle. Objectif : travailler en coopération sur des projets, créer des réseaux… entre les pôles de recherche mais aussi avec le monde de l’entreprise et des collectivités locales. Bref, ouvrir l’enseignement supérieur sur le monde, et pas seulement en termes de recherche et de pédagogie. «Il faut aider le citoyen à comprendre aussi bien ce que l’on fait que les évolutions de la société et de leurs enjeux », explique Gérard Blanchard. Pour la vulgarisation, la Région compte sur les compétences en la matière de structures comme Cap Sciences à Bordeaux, l’Espace Mendès-France à Poitiers ou encore Escal’Océan à La Rochelle.

(1) Lire notre édition du 23 janvier 2017

Anne-Lise Durif
Par Anne-Lise Durif

Crédit Photo : Anne-Lise Durif

Partager sur Facebook
Vu par vous
3659
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
3 réactions
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Gustave | 27/01/2018

Beaucoup d'optimisme et quelques oublis notamment en ce qui concerne l'opposition grandissante de la part des étudiants et du corps enseignant.
A lire : https://secure.avaaz.org/fr/petition/Ministere_de_lenseignement_superieur_et_de_la_recherche_Agir_pour_votre_universite/sign/?aykOCmb

GRELLIER Corentin | 27/01/2018

Bonsoir à tous,

Cet article relate en effet des propos flatteurs du projet qui est en train d'être mise en place par l'équipe du Conseil d'administration de l'université de La Rochelle. En effet, on peut se complaire dans cette vision si idéaliste, mais elle n'est qu'un pale reflet de la réalité du terrain.
Le (meilleur) exemple de l'université de La Rochelle n'est pas si rose que ça. Effectivement, "Il n'est pas question de déshabiller Pierre pour habiller Paul" mais plutôt de déshabiller les sciences humaines et sociales pour habiller les sciences dures.
Pour preuve, plusieurs motions des professeurs de chacun des pôles d'enseignement s'oppose à ce projet les facultés de lettres, langues, histoire et faculté de droit ont à plusieurs reprises contestées et dénoncées ce projet qui saborde l'éducation nationale supérieure publique: suppression d'heures de cours remplacées par des heures d'autonomie/accompagnement dont on ne connaît aucune modalité; suppression de matières capitales pour la culture générale nécessaire au parcours universitaire des étudiants. Toutes ces "adaptations" ne sont en fait réalisées qu'au nom de la viabilité économique des universités.
De plus, les professeurs ne sont pas les seuls à s'offusquer de cette situation, mais les élèves ont bien pris conscience des changements qu'ils vont subir. En effet, ces derniers se sont regroupés sous la forme d'un groupe facebook "Collectif Rochelais Contre la Dégradation de l'Enseignement Supérieur" : https://www.facebook.com/groups/1724634154511583/.
Les élèves, ayant pris mesure de la gravité de la situation ont décidé de bloquer la séance du Conseil d'Administration pendant laquelle devait se voter ce projet. De plus, une pétition (de leur initiative) a été rédigée et elle a déjà obtenue plus de 1000 signatures (étudiants, professeurs, mais aussi futurs étudiants et futurs parents d'élèves) prenez le temps de la lire elle explique pourquoi c'est important pour nous étudiants : https://secure.avaaz.org/fr/petition/Ministere_de_lenseignement_superieur_et_de_la_recherche_Agir_pour_votre_universite/?rc=fb&utm_source=sharetools&utm_medium=facebook&utm_campaign=petition-458933-Ministere_de_lenseignement_superieur_et_de_la_recherche_Agir_pour_votre_universite&utm_term=guMCmb%2Bfr

Ma chère éducation nationale supérieure prends garde à toi.

Galeran | 27/01/2018

Si le pôle de formations autour de la céramique à Limoges est aussi centralisateur que la réforme voulue à La Rochelle, je plains les étudiants Limougeauds...

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 15 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !