Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/10/20 : Le Maire de Lormont, Jean Touzeau, et l'équipe municipale, invitent la population, ce mercredi 21 octobre à 12h, à s'associer à leurs côtés à l'hommage national rendu à Samuel Paty, professeur d'histoire-géographie victime du terrorisme.

20/10/20 : Municipales :A Saint Astier, en Dordogne, l'élection municipale, remportée par la maire sortante Elisabeth Marty (DVD) avec 17 voix d’avance, a été annulée ce mardi 20 octobre par le tribunal administratif de Bordeaux.

18/10/20 : Périgueux : Près d'un millier de personnes se sont rassemblées devant l'arbre de la liberté cet après-midi en hommage à Samuel Paty enseignant assassiné à Conflans-Sainte-Honorine, pour défendre la liberté d'expression et dire non à la terreur.

16/10/20 : Le marché de Noël de Bordeaux, organisé sur les Allées de Tourny, a été annulé. D'après l'association de commerçants la Ronde des Quartiers, « les conditions sanitaires, comme une jauge à 1000 personnes rendent l'organisation trop incertaine ».

15/10/20 : Le conseil d'administration de l'agence d'urbanisme Bordeaux Aquitaine (a'urba), a élu son nouveau bureau ce 15 octobre. Succédant à Véronique Ferreira, Pierre Hurmic, maire de Bordeaux et 1er vice-président de Bordeaux Métropole a été élu président.

14/10/20 : La maire de Poitiers, Léonore Moncond'huy, a été élue le 13 octobre dernier Vice-Présidente de Cités Unies France.

14/10/20 : Des travaux sont prévus sur le pont d’Aquitaine et ses abords dans la nuit du 14 au 15 et du 15 au 16/10. Ils engendrent la fermeture, dans les deux sens de circulation sur la section de la rocade A630 comprise entre les échangeurs 2 et 4.

13/10/20 : La Préfecture de Gironde a décidé de lever les mesures de restrictions d'eau sur l'ensemble du Département. « Les récents épisodes de pluie ont permis d'améliorer significativement le débit des cours d'eau », ajoute la Préfecture.

07/10/20 : Charente-Maritime : la commune de Saint-Pierre d'Oléron est lauréate pour être un centre de préparation des Jeux olympiques 2024 dans six disciplines: handball, badminton, judo, taekwondo, taekwondo para-olympique et BMX Race.

06/10/20 : La foire aux livres de Brive, qui devait se tenir les 6,7 et 8 novembre sous une forme réduite, n'aura finalement pas lieu cette année, a annoncé la mairie ce mardi. La prochaine édition est programmée les 5,6 et 7 novembre 2021.

06/10/20 : Charente-Maritime : à l'aéroport de La Rochelle, la ligne La Rochelle – Lyon est, depuis hier, de nouveau desservie 2 fois par jour les lundis et vendredis, au départ de La Rochelle à 6h00 et 17h10.

05/10/20 : L'Arena Futuroscope et le CREPS de Poitiers ont été retenus par le Comité d'Organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024 pour pour devenir Centre de Préparation aux Jeux pour des équipes de basket-ball, hand-ball et volley-ball.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 20/10/20 | Covid: le préfet des Pyrénées-Atlantiques resserre les boulons

    Lire

    Devant l'évolution de l'épidémie dans les PA, le préfet Eric Spitz a annoncé de nouvelles mesures Dès jeudi : • Les bars fermeront à 22h00 dans l’ensemble du département. Les restaurants pourront donc rester ouverts après 22 h, mais devront cesser leur activité de bar (en dehors d’un repas) après 22h00. l’heure de fermeture des restaurants est fixée à 23h30. Dans les restaurants et les bars, les personnes accueillies devront désormais renseigner sur un registre leurs noms et prénoms ainsi que des informations permettant de les contacter.

  • 20/10/20 | Hervé de Talthouët-Roy, nouveau président du département des Deux-Sèvres

    Lire

    Ce 19 octobre 2020, Hervé de Talthouët-Roy a été élu par les conseillers départementaux nouveau président des Deux-Sèvres. Seul candidat pour succéder à Gilbert Favreau, élu sénateur des Deux-Sèvres le 27 septembre dernier, l'élu du canton de La Gâtine a recueilli 22 voix sur 34 votants (11 blancs et 1 nul). Conseiller départemental depuis 1994, l'élu sera un président de transition. Il n'envisage pas de se représenter aux élections départementales prévues normalement en mars 2021.

  • 20/10/20 | Pau rend hommage à Samuel Paty mercredi

    Lire

    La Mairie de Pau organise mercredi 21 octobre à 19h, devant l'Hôtel de Ville, un hommage en mémoire de Samuel Paty, enseignant d’histoire-géographie, assassiné. L’hommage national rendu au même moment à la Sorbonne sera retransmis sur un écran géant. En conséquence, dès 18h30 et jusqu’à la fin de la cérémonie, l’accès au centre-ville par l’ouest sera dévié depuis la Place Gramont par la Place de Verdun. Les voitures venant de l’est pourront emprunter le boulevard des Pyrénées et descendre via la rue Bordenave d’Abère. Le stationnement sera interdit rue Henri IV, entre Adoue et Place Royale entre 17h30 et 21h00.

  • 20/10/20 | Charente-Maritime : appel à candidature pour 11 carrelets

    Lire

    La préfecture lance l’attribution prochaine de 11 emplacements de pontons de pêche au carrelet, répartis sur les communes de Marsilly, Saint-Laurent-de-la-Prée, Fouras, Saint-Nazaire-sur-Charente, Saint-Palais-sur-Mer et Saint-Pierre-d’Oléron. Les fiches descriptives des emplacements et la procédure de candidature seront affichées pendant un mois, du vendredi 16 octobre au mercredi 18 novembre inclus, dans les mairies concernées et téléchargeables sur le site internet de la préfecture.

  • 20/10/20 | Charente-Maritime : une journée pour devenir "aidant du numérique"

    Lire

    Le Département 17, l'agglo et la Ville de La Rochelle, SOLURIS, Net SOLIDAIRE et HUBIK organisent un évènement "Numérique En Commun[s]" jeudi 22 et vendredi 23 octobre, à la Maison du département à La Rochelle. Objectif : mobiliser les acteurs de la médiation numérique du territoire (professionnels ou non) et garantir la qualité de leur accompagnement. Ce NEC Atlantique s'adresse à ceux qui sont déjà aidants numériques, ou souhaitent le devenir. Contact: numeriqueinclusif@charente-maritime.fr

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Saveur | L’Institut du Goût Nouvelle Aquitaine mise sur la mémoire et la pédagogie

16/09/2020 | L’Institut du Goût Nouvelle-Aquitaine s’est réuni ce mercredi 16 septembre à l’occasion d’un débat, suivi de son Assemblée Générale.

Les représentants de l'Institut du Goût Nouvelle-Aquitaine

Lancé en 2016, le message de l’institut du goût a peu changé : valoriser les entreprises locales, les produits du terroir mais aussi sensibiliser, dès le plus jeune âge, la population à la consommation de ces produits. L’association, qui a vocation à accompagner des initiatives touchant au goût, tant au sens strict que celui de la qualité, s’attaque depuis février à la sauvegarde où à la relance des produits et du savoir faire culinaire historique de la région, en créant « Les Sentinelles du Goût ». L’Institut du Goût Nouvelle-Aquitaine a également organisé un débat « Goûts, territoires et politiques alimentaires en Nouvelle-Aquitaine » à l’hôtel de Région.

« C’est par le goût que nous arriverons à changer les habitudes de consommation ». Par ces mots, Laurent Le Chevallier, administrateur de l’Institut du Goût Nouvelle-Aquitaine (IGNA) – dont il a été président – réitère l’engagement initial de l’association : valoriser les produits locaux et leurs producteurs. Pour prolonger cette volonté, l’IGNA a lancé en février 2020 la marque « Les Sentinelles du goût ». « Elle a vocation à sauvegarder voire relancer les recettes traditionnelles et mettre en valeur ceux qui les respectent strico sensu », raconte Jean-Baptiste Cazenave, référent des confréries auprès de l’IGNA.

A ce jour, « Les Sentinelles du goût » a identifié et sauvegardé plusieurs produits, dont le grenier médocain (estomac de porc), le jambon basque Ibaïama, ou encore le Jonchée, un fromage de Charente-Maritime. « Nous sommes en train de faire des recherches sur le gratton lormontais, précise Jean-Baptiste Cazenave, mais il faut nous dépêcher, ces produits locaux historiques n’ont que peu de représentants respectant les recettes à la lettre ».

Outre « Les Sentinelles du goût », l’Institut du Goût Nouvelle-Aquitaine a réalisé plusieurs vidéos pédagogiques, destinées aux réseaux sociaux à un jeune public (collégien en majorité) . Elles ont pour but de les inciter à manger sainement et privilégier les circuits courts, permettant déjà de « déguster mieux », tout en protégeant la planète. Pour Philippe Meyzie, maître de conférences en histoire moderne à l’Université Bordeaux Montaigne et spécialiste de l’alimentation, « la pédagogie est la base d’une alimentation saine. Il faut présenter les produits de saison, comment les consommer. Si les gens connaissaient mieux ces produits-là, ce serait plus que bénéfique pour leur alimentation et les producteurs locaux. Nous avons une certaine réticence à l’inconnu, l’IGNA cherche à lever ces barrières. ».

 

Le Compagnon devenu Castanéiculteur

A l’occasion d’un débat organisé par l’Institut du Goût Nouvelle-Aquitaine, à Bordeaux, un agriculteur singulier a pris la parole. Sur les routes du Pays Basque entre Itxassou et Bidarray; à Macaye plus précisément, Beñat Itoiz cultive des châtaignes. A 55 ans, l’ancien Compagnon du Devoir cherchait un projet lui tenant à cœur. Il a donc fait revivre une ferme pour y installer des châtaigniers et transformer le fruit en farine. Beñat Itoiz cherche ainsi à reconstituer l’histoire de la châtaigne et pourquoi pas faire renaître la filière au niveau régional. « Quand je me suis lancé, j’ai demandé une analyse sur la châtaigne dans le monde, raconte le castanéiculteur. Il se trouve que la Chine réalise 83 % de la production mondiale – et consomme 70 % de ce qu’elle produit – et l’Europe est à 5 %. Tout en bas du classement : la France 7300 tonnes par an », assène t-il.

L’agriculteur appelle a réfléchir à de nouveaux modèles économiques et à la mobilisation des politiques. « Avec mes 12 tonnes par an, je ne vais pas et de toute façon je ne veux pas peser lourd. Il serait bon de créer des modèles économiques autosuffisants plutôt que créateurs de richesse. Aujourd’hui nous avons deux grands challenges : réfléchir à l’environnement que nous allons laisser à la future génération et construire une alimentation saine et autosuffisante ».

Yoan Denéchau
Par Yoan Denéchau

Crédit Photo : YD

Inno'action et agricultureCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
7592
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Saveur
Saveur
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !