Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/09/18 : Charentes : la rivière Né passe en alerte de crise, niveau sécheresse. Un arrêté prévoit l'interdiction totale des prélèvements à usage d’irrigation agricole, y compris les cultures dérogatoires déclarées, à partir de ce matin 8h.

19/09/18 : Pont de l'île de Ré : Menée cette nuit, la visite d'inspection des services spécialisés du réseau scientifique et technique de l'Etat a confirmé le bien-fondé des mesures de restriction de circulation, qui restent appliquées jusqu'à nouvel ordre.

19/09/18 : Forum pour l’emploi organisé par l’ARCA, Association pour la Relation Client en Nouvelle-Aquitaine, jeudi 20 sept de 9h à 13h à la Maison des Associations de Mérignac. 10 recruteurs présents et 150 postes à pourvoir immédiatement.

19/09/18 : Fermeture du Pont d’Aquitaine dans les deux sens sur la section de la rocade A630 entre les échangeurs 2 et 4 du mercredi 19 à 21h au jeudi 20 sept à 6h, du jeudi 20 à 21h au vendredi 21 sept à 6h, du samedi 22 à 22h au dimanche 23 sept à 18h.

19/09/18 : Charente-Maritime : un nouvel arrêté limite l'irrigation à compter de ce matin 9h à un volume hebdomadaire de 7% du volume restant à consommer depuis le 15 juin, sur les bassins Seudre, Bruant, Charente aval, Marais Sud et Nord de Rochefort, Seugne.

19/09/18 : La Rochelle : suite à un appel à la grève de la CGT et de la CFDT, un peu plus d'un bus sur deux ne circulent pas ce matin. aucun bus ne circule ce mercredi matin sur les quatre lignes Illico, ainsi que sur les lignes 6, 7, 8, 11, 13, et 16.

18/09/18 : Charente-Maritime : Gérard Davet et Fabrice Lhomme, les auteurs d'"un président ne devrait pas dire ça", seront à l'Agora de Saint-Xandre (près de La Rochelle) pour une conférence-débat le mercredi 26 septembre à partir de 18h30.

18/09/18 : Charente-Maritime : Une visite d'inspection étant programmée ce soir au sein du pont de Ré, la circulation est interdite à tous les poids lourds de plus de 3,5 tonnes à compter de 20h ce mardi 18 septembre jusqu'à 7h mercredi 19 septembre.

18/09/18 : La Rochelle : pour lancer officiellement la nouvelle saison 2018-2019, le Carré Amelot ouvre ses portes et organise les festivités "Déambulation et petites formes" samedi 22 de 14h30 à 20h30, avec des spectacles, ateliers et expositions. Gratuit.

18/09/18 : La Rochelle s’engage dans une série d’actions de sensibilisation au Self data. La Ville organise une Conférence publique, "Données personnelles, et si on en parlait ?", jeudi 20 septembre à 18 heures au Musée maritime La Rochelle.

18/09/18 : C'est confirmé, Florence Parly, la Ministre des Armées sera présente le 2ème jour du Salon ADS SHOW, à Mérignac, le jeudi 27 septembre.+ d'info

18/09/18 : A Bordeaux, le Centre Régional Information Jeunesse organise un Jobs Dating Spécial Rentrée ces 18 et 19 septembre: 200 offres d'emploi dans la garde d'enfants, animation, grande distribution, soutien scolaire, propreté et hôtellerie restauration+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 21/09/18 | A Bergerac, le service civique recrute

    Lire

    Le BIJ/Espace Jeunes de la Communauté d’Agglomération de Bergerac organise un speed-dating consacré au service civique le 26 septembre de 14h30 à 17h. L’objectif de cet évènement est de mettre en relation les structures avec les jeunes recherchant une mission de service civique. Les jeunes auront 5 minutes pour convaincre les 5 structures présentes : l’association Overlook, l’USB Basket, le collège Max Bramerie, le lycée des Métiers du Sud Périgord et le lycée Jean Capelle.

  • 21/09/18 | L'Hermione repart en 2019, direction la Normandie

    Lire

    L'Hermione reprendra la route en 2019. Pour le 75e anniversaire du débarquement de juin 44, l'Hermione se rendra en Normandie avec des escales à Cherbourg (6 au 8 mai), Rives-en-Seine (du 4 au 6 juin), Ouistreham et Rouen, avec un temps fort lors de l’escale à l’Armada de Rouen du 7 au 16 juin. L'Hermione fera également un arrêt à Nantes et à Saint-Nazaire pour les festivités Débords de Loire du 23 au 27 mai. Départ le 27 avril 2019 de Rochefort.

  • 21/09/18 | Port de Bordeaux : la qualité de l'air mesurée

    Lire

    L'agence Atmo Nouvelle Aquitaine a rendu ce vendredi un rapport étudiant l'impact sur l'air de l'activité maritime au port de la lune, après une campagne de mesure réalisée entre avril et mai. Résultats : l'influence des paquebots maritimes est jugée "négligeable" sur la concentration de polluants étudiés (dioxyde de soufre, dioxyde d'azote et particules fines) sur les deux rives de la Garonne et "les diverses émissions urbaines, dont le trafic routier, sont les principales responsables de la pollution sur le quai" malgré la source supplémentaire de dioxyde d'azote représentée par les paquebots fluviaux.

  • 21/09/18 | La fermeture du pont de pierre contestée

    Lire

    L'association de commerçants de la rive droite bordelaise Esprit Bastide a annoncé ce jeudi avoir déposé une requête auprès du tribunal administratif de Bordeaux pour attaquer l'arrêté municipal du 5 juillet dernier actant la fermeture du pont de pierre aux automobilistes, confirmée après une expérimentation débutée en août 2017. L'association déplore notamment "l’absence d’étude(s) d’impact sur l’environnement économique ou sur l’environnement tout court." La requête devrait donner lieu à une audience dont la date n'a pour l'instant pas été déterminée.

  • 20/09/18 | Pau : un rallye étudiant pour découvrir la ville

    Lire

    Pensé par et pour les jeunes, la Mairie de Pau lance le 4 octobre, son 1er Rallye Etudiant. Objectif, selon Régis Laurent Adjoint au maire chargé de la jeunesse: «souhaiter la bienvenue à Pau aux nouveaux étudiants tout en leur montrant la palette des activités associatives, culturelles et sportives qui y sont possibles». Destinés aux étudiants et étudiants des métiers de 1ère année, ce rallye, mêlant jeu de piste urbain et battles entre équipes, permettra aux jeunes de découvrir les acteurs du territoire au fil de leur pérégrination. A 19h, rdv pour un concert électro gratuit et ouvert à tous place Clémenceau. Détails et inscription.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Saveur | Le "plus grand dîner du monde" aux couleurs d'Aliénor

12/03/2018 | L'opération "Goûts de France" mobilisant 3300 restaurants dans le Monde met, pour la première fois, une région française, la Nouvelle Aquitaine à l'honneur.

Goûts de France

Le 21 mars prochain, la gastronomie et les produits locaux de Nouvelle Aquitaine seront les stars de l'évènement "Goût de France", une opération pilotée par le Ministère des Affaires étrangères à l'initiative d'Alain Ducasse. Pour sa quatrième année, l'opération a décidé de mettre en avant la gastronomie de la première région agricole d'Europe dans 150 pays, au cours d'une soirée censée mettre en lumière la gastronomie française. C'est la première fois qu'une région est ainsi mise à l'honneur, et plus de 130 restaurateurs en formeront le casting régional. Détails d'un évènement où l'art de vivre à la française se taille en XXL.

Cinq continents

3300, c'est le nombre de restaurants qui participeront le 21 mars prochain à la quatrième édition de l'opération "Goût de/Good France", dont l'échelle est mondiale : 150 pays sont concernés pour plus de 300 000 convives censés assister à la célébration grandeur nature de l'art de vivre et de la gastronomie française. Régionalement, 130 chefs seront mobilisés parmi les 3000 participant à l'opération, dans les restaurants ou les 156 ambassades. Un moyen culinaire d'organiser la plus vaste campagne de communication sur la cuisine française, de l'Océanie à l'Afrique en passant par l'Asie ou les Amériques. La cuisine française s'exportera donc en Pologne, en Russie ou en Inde mais aussi dans quatre pays participants à l'opération pour la première fois : le Kirghizistan, le Lesotho, les Maldives et le Turkménistan. Né en 2015 de l'initative du Ministère des Affaires étrangères et du chef Alain Ducasse, "Goût de France" avait alors mobilisé 1300 restaurants. Pour l'édition 2018, les ambitions sont presques multipliées par deux et mobiliseront, à 82%, des chefs étrangers dont le but sera de valoriser, à partir de produits locaux, la savoir faire de la France en matière de cuisine. 

Ambitions épicuriales

Michel Durrieu, directeur du CRT (Comité Régional du Tourisme) de Nouvelle Aquitaine,  et ancien directeur du tourisme au Ministère des Affaires étrangères, en dit un peu plus sur les ambitions de cette grand-messe culinaire. "L'idée vient en fait des dîners d'Épicure" et a été reprise il y a quatre ans par Alain Ducasse. Elle a pour but de redynamiser l'image de la gastronomie française, en associant la gastronomie et l'attractivité touristique". C'est, surtout, l'occasion pour des chefs nationaux de s'exporter aux quatre coins du monde pour, le temps d'une soirée, faire une démonstration de leur savoir-faire et, pour chacun, d'élaborer un menu spécial. Thibaud Piroux, du restaurant les Orangeries à Lussac-les-Châteaux, invoquera ainsi l'agneau du poitou, la truite et un baba au rhum arrosé de Pineau des Charentes. Julien Cruège, qui porte un restaurant à son nom à Bordeaux, a lui choisi de s'exporter  : à l'Algérie les années précédentes, il préfèrera cette année la Moldavie, au sein de laquelle il ira faire son propre marché pour cuisiner un menu avec des produits locaux. Car l'ambition de cette vaste opération passe aussi par une certaine pédagogie, comme le souligne Jean-Pierre Xiradakis, ancien patron de La Tupina, célèbre adresse bordelaise, qui a pris sa retraite  des fourneaux en 2015 mais participera quand même à ce rendez-vous international. "On a envie de leur rappeler qu'ils ont un patrimoine et qu'ils doivent revendiquer leur territoire. On a été reçus dans toutes les instances françaises et on s'est rendu compte que la France était aimée, regardée, admirée pour sa cuisine. La Moldavie, c'est un pays neuf à nos yeux mais il est plein de traditions, de culture dans lequel on va essayer de passer notre passion et notre amour de la cuisine. Quand on a la chance d'avoir une histoire, il faut la respecter", affirme ce dernier.

Résonances nationales

Surtout qu'il n'est pas le seul chef à s'exporter à cette occasion : pendant qu'Yves Camdeborde ira faire chauffer les casseroles au pays du soleil levant, Michel Roth adoptera le "London Style". Richard Chaneton, lui, proposera une terrine de foie gras aux cerises confites à Hong Kong, pendant qu'Anton Gasnier dévoilera son "tartare de vivaneau rouge avec sa neige de coco et chutney de coriandre" aux Maldives. La stratégie passant par la cuisine vise aussi, évidemment, le tourisme : il faut donner envie aux étrangers en leur faisant comprendre que la France, et par extension la Nouvelle Aquitaine, sont des destinations incontournables. Mais l'ambition dépasse largement les frontières régionales, elle a aussi des résonances très politiques. Ainsi, la traditionnelle fête de la Gastronomie, qui se déroulera du 21 au 23 septembre, sera rebaptisée "Goût de/Good France" et un "forum international de la gastronomie" devrait lui aussi se dérouler dans les prochains mois, avant que les trois opérations soient rassemblées en 2019. L'ambition, affichée par Emmanuel Macron, est d'atteindre les 10 000 chefs à l'horizon 2020. Une ambition pas forcément inaccessible pour Michel Durrieu : "La gastronomie française a une ampleur qui, au niveau mondial, est au-dessus de ce qu'on peut penser. Globalement, il y a plus de 10 000 chefs dans le monde qui ont appris à travailler en France, qui ont une connaissance de nos produits et de nos recettes. C'est une ambition qui peut être atteinte, d'autant que l'opération a quasiment triplé sur les dernières éditions. On voit qu'il y a un mouvement important qui est en train de se créer". Si la Nouvelle Aquitaine est la première star officielle de l'opération cette année, d'autres régions devraient également être mises en avant dans les éditions à venir. C'est, en tout cas, un coup de projecteur plutôt prometteur pour les produits de la région (pour laquelle un fascicule, traduit en plusieurs langues, sera distribué au cours de la soirée) et pour le savoir-faire des chefs français, qui pourra être testé aux quatres coins du monde.

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : RB

Partager sur Facebook
Vu par vous
16668
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Saveur
Saveur
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !