Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

24/11/20 : Âgé de 90 ans, André Luberriaga, ancien maire d'Ascain, au Pays basque, s’est éteint lundi, une semaine après son épouse Martta. Conseiller général d’Ustaritz de 1976 à 1988, l'UDF André Luberriaga, avait dirigé la commune de 1977 à 2001.

19/11/20 : Charente-Maritime : le taux de positivité au Covid-19 était ce soir de 75 pour 100 000 habitants, et de 90 pour La Rochelle, soit moitié moins que la semaine dernière, selon l'ARS. 34 patients sont hospitalisés à La Rochelle, dont 14 en réanimation.

17/11/20 : Charente-Maritime: dans le cadre de la poursuite du chantier de changement des câbles du Pont de Ré, la circulation automobile aura de courtes interruptions jeudi 19 novembre entre 12 et 13h, sans conséquence pour le passage des piétons et des vélos.

17/11/20 : Le festival de la BD d'Angoulême se fera en deux temps: en janvier pour la remise des fauves et en juin pour un festival en présentiel. Une exposition sera dédié à l'art d'Emmanuel Guibert au musée des beaux arts d'Angoulême, inauguré le 20/11/2021.

16/11/20 : Les communes de La Mothe Saint Héray et Saint Maixent l'Ecole dans les Deux-Sèvres ont été reconnues en état de catastrophe naturelle, suite aux inondations subies au mois de mars.

15/11/20 : Le Centre communal d’action sociale CCAS de La Rochelle lance un appel à la solidarité et au bénévolat pour épauler les acteurs de l’aide alimentaire. Contact : Frédérique Duchesne àfrederique.duchesne@ccas-larochelle.fr ou au 05 46 35 21 16.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 28/11/20 | Forte mobilisation contre la loi sécurité

    Lire

    Forte mobilisation populaire à l'initiative de La Ligue des Droits de l'Homme, d'Amnesty, de syndicats de journalistes, contre la loi sécurité globale, ce samedi, dans plusieurs villes de la région, à Pau, Bayonne, Mont-de-Marsan, Périgueux, La Rochelle, Bordeaux où La marche des libertés réunissaient quelques huit mille personne qui se sont rassemblées place de la Bourse et se sont dirigées vers la place Pey Berland. Des casseurs ont saccagé en marge de la manifestation plusieurs magasins du centre ville notamment entre la rue Sainte Catherine la place Camille Jullian

  • 28/11/20 | Rajeunissement pour Les Halles d'Andernos-les-bains

    Lire

    L’équipe municipale d’Andernos-les-bains se lance un défi de taille : reconstruire son centre-ville afin de donner un coup de boost à son attractivité. Trois opérations principales : construction d’un complexe cinématographique et culturel, réaménagement des espaces publics dans la rue du 11-Novembre, sur la place du 14-Juillet et l’avenue de Bordeaux. La dernière, et pas des moindres : la démolition-reconstruction des halles du marché. Cette structure de 1200m2 qui accueille 25 commerces, ne répond plus aux usages et normes en vigueur. Pour cette reconstruction, la Région soutien la commune avec une aide de 600 000€.

  • 28/11/20 | Un magasin de producteurs à Châteauneuf-sur-Charente

    Lire

    En 2017, la commune de Châteauneuf-sur-Charente (16) a acquis un bâtiment au sein duquel différents commerces et services de proximité sont actuellement installés. Au sein de ce bâtiment, un magasin de producteurs va voir le jour sur une surface de 167 m² et où la gestion de celui-ci sera réalisés par les producteurs. Afin de permettre à la collectivité d’aménager les espaces adaptés à cette activité, la Région Nouvelle-Aquitaine a attribué lors de sa dernière commission permanente une aide de 32 750 euros.

  • 28/11/20 | Saintes : le site de la Palu va devenir un espace naturel sensible

    Lire

    Classé en zone Natura 2000, La Palu est un site naturel unique de 122 hectares, situé non loin du centre-ville et au bord du fleuve Charente, au coeur de la ville de Saintes. Le conseil municipal vient de valider une convention avec le Département pour faire du site un Espace naturel sensible (ENS). Le Département co-financera à hauteur de 40% l'ensemble des actions liées à la gestion, la préservation et la valorisation de l'environnement des lieux, ainsi que la mise en place d'une éco-taxe.

  • 27/11/20 | La collecte nationale des banques alimentaires est lancée

    Lire

    La banque alimentaire de Bordeaux et de la Gironde organiste sa collecte ces 27 et 28 novembre. Cette fois-ci, elle sera physique dans le respect des gestes barrière,comme habituellement dans les magasins les plus importants. La seconde est dématérialisée, avec l’opération de distribution de coupons correspondant à des repas (2 euros pour un repas). Les sommes réunies sont transformées ultérieurement en achat de denrées alimentaires. Au niveau des produits, il est préférable de favoriser féculents et conserves de poisson, viande et légumes. Surtout pas de produits frais, ni de produits pour bébé.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Saveur | Naissances des premiers gins bio lot-et-garonnais

22/07/2020 | Eric Lugas et Anne-Hélène Vialaneix, les co-fondateurs de la distillerie Du Grand Nez, viennent de lancer leurs deux premiers gins bio lot-et-garonnais…

Dry Gin 100 % bio et lot-et-garonnais

« Concevoir un gin bio et lot-et-garonnais ». Voici l’ambition de la distillerie du Grand Nez située à Nérac en Lot-et-Garonne. Et cette ambition s’est concrétisée le 21 mai dernier avec la commercialisation des deux premiers gins baptisés « Attribut ». Ces doux breuvages ont été pensés, conçus et réalisés par Eric Lugas et Anne-Hélène Vialaneix, les deux co-fondateurs de la distillerie hébergée par la technopole Agrinove. Rencontre avec Anne-Hélène Vialaneix…

La distillerie du Grand Nez est née d’une rencontre, de la rencontre de deux passionnés, Eric et Anne-Hélène. Cette dernière, passionnée par la mixologie - l’art de mixer, de mélanger par exemple des boissons diverses pour réaliser des cocktails - avait pour idée la production de gin bio local. Eric a trouvé l’idée passionnante et a décidé d’allier ses compétences de commercial à celles d’Anne-Hélène en qualité d’ingénieure agro et œnologue. C’est ainsi que la distillerie Du Grand Nez a vu le jour !

@qui ! : Nous vous avions rencontré en novembre dernier, lors de l’inauguration de la technopole Agrinove. Depuis cette époque, comment se porte votre distillerie ?
Anne-Hélène Vialaneix
 : Et bien elle se porte bien ! En effet, en mai dernier, nous avons lancé nos deux premiers gins. Ils sont donc commercialisés depuis cette date-là. Ce sont des dry gins artisanaux. Le premier, nous l’avons baptisé « Attribut n°1 ». Issu d’une distillation lente, ce dry gin 100 % bio est le fruit de l’association élégante d’agrumes et de verveine citronnée, d’où son parfum frais et intense. Les baies de genièvre rigoureusement sélectionnées s’expriment par un délicieux bouquet de saveurs épicées et de fruits noirs. La camomille et les kiwis lot-et-garonnais lui procurent une douceur et une souplesse. L’emblème de ce gin est Henri IV arborant un haut de forme le rendant coquet et séduisant à la fois comme notre Attribut n°1.

Notre deuxième dry gin prénommé « Attribut n°2 », issu d’une distillation 100 % bio exprime un parfum gourmand de fruits caramélisés, de pommes d’amour et de poires compotées. L’attaque en bouche est franche et la longueur délicate. Le gingembre apporte une fraîcheur vive et fruitée. La racine d’iris confère la finesse d’un parfum délicatement boisé mêlé à des notes de mimosa. Là encore nous l’avons habillé d’une illustration d’Henri IV vêtu d’une étole qui lui confère une ambiance chaude. Nos produits tels que nos pommes, nos poires et nos kiwis, proviennent de la terre qui nous accueille, à savoir le Lot-et-Garonne. Nos agrumes, elles, viennent d’Andalousie où nous travaillons avec un producteur local respectueux de l’environnement.

Anne-Hélène Vialaneix et Eric Lugas

@ ! : Où êtes-vous commercialisés ?
A-H V.
 : Nous travaillons beaucoup avec les cavistes. Donc vous pouvez nous retrouver par exemple à L’Alambique à Fourcès dans le Gers, au Triporteur à Bon Encontre en Lot-et-Garonne, au 1000 et 1 vins à Ramonville-Saint-Agne en Haute-Garonne, au Chai à Bizanos dans les Pyrénées-Atlantiques, chez Intercaves à Langon en Gironde ou encore chez « De la cave au garde-manger » à Capbreton, dans les Landes. En tout, nos gins sont référencés chez une trentaine de cavistes en Occitanie et en Nouvelle-Aquitaine. Au-delà des cavistes, certains restaurateurs nous commandent également nos produits.

De beaux projets en perspective…

@ ! : Quels sont les retours de la clientèle ?
A-H V.
 : Et bien nous avons de très bons retours. Nous appréhendions quelque peu l’accueil de nos gins, car nous les avions fait déguster en amont essentiellement à des personnes de connaissance. Mais nos cavistes nous ont assuré que nos breuvages plaisaient. Du reste, le premier achat qualifié d’achat de « curiosité » a incité les consommateurs à revenir ! Ces retours sont très encourageants.

@ ! : Comment travaillez-vous au sein de la technopole Agrinove ?
A-H V.
 : Agrinove est notre bureau. Nous y faisons quasiment tout : de la réception de matières premières à la macération en passant par toute la logistique, la distribution de bouteilles, les tâches administratives... C’est une vraie chance pour nous d’être abrités par Agrinove. Quatre autres entreprises sont hébergées comme nous. Du coup, les échanges sont fructueux entre nous. Certes, elles n’évoluent pas tout à fait dans le même secteur d’activités mais nous retrouvons des problématiques communes. Pendant le confinement, Hubert Cazalis et François Paolini, les deux responsables des lieux ont organisés des réunions skype afin d’échanger et nourrir ce lien qui nous unit. Ainsi, tous les quinze jours nous nous voyions en visio. Ce sont de véritables collègues. Aujourd’hui encore, nous poursuivons ces réunions collectives mais également des réunions individuelles avec Hubert et François afin de faire le point sur notre activité et notre prévisionnel par exemple.

@ ! : Quels sont vos projets ?
A-H V.
 : Nous attendons septembre pour nous poser, prendre du recul sur nos produits et bien déterminer les dates de lancement de nos futurs produits, car nous avons l’intention de sortir deux nouveaux gins dont un qui devrait voir le jour si tout va bien en décembre prochain juste avant les fêtes de fin d’année.
Pour plus d'informations : Distillerie du Grand Nez

La rédaction
Par La rédaction

Crédit Photo : Agrinove - Impulse Dordogne

Partager sur Facebook
Vu par vous
11889
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Saveur
Saveur
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 31 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !