Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/10/20 : Le Maire de Lormont, Jean Touzeau, et l'équipe municipale, invitent la population, ce mercredi 21 octobre à 12h, à s'associer à leurs côtés à l'hommage national rendu à Samuel Paty, professeur d'histoire-géographie victime du terrorisme.

20/10/20 : Municipales :A Saint Astier, en Dordogne, l'élection municipale, remportée par la maire sortante Elisabeth Marty (DVD) avec 17 voix d’avance, a été annulée ce mardi 20 octobre par le tribunal administratif de Bordeaux.

18/10/20 : Périgueux : Près d'un millier de personnes se sont rassemblées devant l'arbre de la liberté cet après-midi en hommage à Samuel Paty enseignant assassiné à Conflans-Sainte-Honorine, pour défendre la liberté d'expression et dire non à la terreur.

16/10/20 : Le marché de Noël de Bordeaux, organisé sur les Allées de Tourny, a été annulé. D'après l'association de commerçants la Ronde des Quartiers, « les conditions sanitaires, comme une jauge à 1000 personnes rendent l'organisation trop incertaine ».

15/10/20 : Le conseil d'administration de l'agence d'urbanisme Bordeaux Aquitaine (a'urba), a élu son nouveau bureau ce 15 octobre. Succédant à Véronique Ferreira, Pierre Hurmic, maire de Bordeaux et 1er vice-président de Bordeaux Métropole a été élu président.

14/10/20 : La maire de Poitiers, Léonore Moncond'huy, a été élue le 13 octobre dernier Vice-Présidente de Cités Unies France.

14/10/20 : Des travaux sont prévus sur le pont d’Aquitaine et ses abords dans la nuit du 14 au 15 et du 15 au 16/10. Ils engendrent la fermeture, dans les deux sens de circulation sur la section de la rocade A630 comprise entre les échangeurs 2 et 4.

13/10/20 : La Préfecture de Gironde a décidé de lever les mesures de restrictions d'eau sur l'ensemble du Département. « Les récents épisodes de pluie ont permis d'améliorer significativement le débit des cours d'eau », ajoute la Préfecture.

07/10/20 : Charente-Maritime : la commune de Saint-Pierre d'Oléron est lauréate pour être un centre de préparation des Jeux olympiques 2024 dans six disciplines: handball, badminton, judo, taekwondo, taekwondo para-olympique et BMX Race.

06/10/20 : La foire aux livres de Brive, qui devait se tenir les 6,7 et 8 novembre sous une forme réduite, n'aura finalement pas lieu cette année, a annoncé la mairie ce mardi. La prochaine édition est programmée les 5,6 et 7 novembre 2021.

06/10/20 : Charente-Maritime : à l'aéroport de La Rochelle, la ligne La Rochelle – Lyon est, depuis hier, de nouveau desservie 2 fois par jour les lundis et vendredis, au départ de La Rochelle à 6h00 et 17h10.

05/10/20 : L'Arena Futuroscope et le CREPS de Poitiers ont été retenus par le Comité d'Organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024 pour pour devenir Centre de Préparation aux Jeux pour des équipes de basket-ball, hand-ball et volley-ball.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 20/10/20 | Covid: le préfet des Pyrénées-Atlantiques resserre les boulons

    Lire

    Devant l'évolution de l'épidémie dans les PA, le préfet Eric Spitz a annoncé de nouvelles mesures Dès jeudi : • Les bars fermeront à 22h00 dans l’ensemble du département. Les restaurants pourront donc rester ouverts après 22 h, mais devront cesser leur activité de bar (en dehors d’un repas) après 22h00. l’heure de fermeture des restaurants est fixée à 23h30. Dans les restaurants et les bars, les personnes accueillies devront désormais renseigner sur un registre leurs noms et prénoms ainsi que des informations permettant de les contacter.

  • 20/10/20 | Hervé de Talthouët-Roy, nouveau président du département des Deux-Sèvres

    Lire

    Ce 19 octobre 2020, Hervé de Talthouët-Roy a été élu par les conseillers départementaux nouveau président des Deux-Sèvres. Seul candidat pour succéder à Gilbert Favreau, élu sénateur des Deux-Sèvres le 27 septembre dernier, l'élu du canton de La Gâtine a recueilli 22 voix sur 34 votants (11 blancs et 1 nul). Conseiller départemental depuis 1994, l'élu sera un président de transition. Il n'envisage pas de se représenter aux élections départementales prévues normalement en mars 2021.

  • 20/10/20 | Pau rend hommage à Samuel Paty mercredi

    Lire

    La Mairie de Pau organise mercredi 21 octobre à 19h, devant l'Hôtel de Ville, un hommage en mémoire de Samuel Paty, enseignant d’histoire-géographie, assassiné. L’hommage national rendu au même moment à la Sorbonne sera retransmis sur un écran géant. En conséquence, dès 18h30 et jusqu’à la fin de la cérémonie, l’accès au centre-ville par l’ouest sera dévié depuis la Place Gramont par la Place de Verdun. Les voitures venant de l’est pourront emprunter le boulevard des Pyrénées et descendre via la rue Bordenave d’Abère. Le stationnement sera interdit rue Henri IV, entre Adoue et Place Royale entre 17h30 et 21h00.

  • 20/10/20 | Charente-Maritime : appel à candidature pour 11 carrelets

    Lire

    La préfecture lance l’attribution prochaine de 11 emplacements de pontons de pêche au carrelet, répartis sur les communes de Marsilly, Saint-Laurent-de-la-Prée, Fouras, Saint-Nazaire-sur-Charente, Saint-Palais-sur-Mer et Saint-Pierre-d’Oléron. Les fiches descriptives des emplacements et la procédure de candidature seront affichées pendant un mois, du vendredi 16 octobre au mercredi 18 novembre inclus, dans les mairies concernées et téléchargeables sur le site internet de la préfecture.

  • 20/10/20 | Charente-Maritime : une journée pour devenir "aidant du numérique"

    Lire

    Le Département 17, l'agglo et la Ville de La Rochelle, SOLURIS, Net SOLIDAIRE et HUBIK organisent un évènement "Numérique En Commun[s]" jeudi 22 et vendredi 23 octobre, à la Maison du département à La Rochelle. Objectif : mobiliser les acteurs de la médiation numérique du territoire (professionnels ou non) et garantir la qualité de leur accompagnement. Ce NEC Atlantique s'adresse à ceux qui sont déjà aidants numériques, ou souhaitent le devenir. Contact: numeriqueinclusif@charente-maritime.fr

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Saveur | Un Concours Bordeaux-Vins d'Aquitaine « adapté et plus humain »

21/09/2020 | Prévu initialement le 18 avril, le Concours Bordeaux-Vins d'Aquitaine s’est déroulé du 31 août au 7 septembre dans trois lieux différents.

Le service au verre était l'une des mesures sanitaires de cette édition du Concours de Bordeaux-Vins d'Aquitaine

À situation sanitaire exceptionnelle, Concours de Bordeaux - Vins d'Aquitaine exceptionnel. La Chambre d’Agriculture de la Gironde a maintenu l’édition 2020 de cet évènement, « vital pour la filière vin ». Le Concours de Bordeaux-Vins d'Aquitaine, référence depuis des années tant pour les acteurs du vin que le consommateur, s’est délocalisé dans trois espaces et en petit comité afin de garantir le respect des règles sanitaires et la santé de chacun.

« L’ambiance change du Palais des Congrès avec ses 800 à 1 000 dégustateurs, mais c’est tout de même agréable ». Derrière son masque Françoise Harrewyn, responsable du Concours de Bordeaux-Vins d'Aquitaine, ne cache pas son plaisir d’avoir pu maintenir l’édition 2020, même dans des conditions sanitaires difficiles. Exit le brouhaha permanent d’une salle animée par la passion du bon vin, place à l’intimité. Le concours s’est ainsi déroulé sur trois sites. Deux salles de dégustation se trouvaient à Blanquefort, une au Lycée agricole et l’autre au Vinopole, la dernière à Planète Bordeaux (Beychac-et-Caillau). Par demi-journées, deux séries de dégustations ont été organisées sur chaque site et durant six jours. 

Dès l'entrée de la salle de dégustation, les mesures sanitaires pour faire face au Covid-19 étaient affichéesDès l'entrée de la salle de dégustation, les mesures sanitaires pour faire face au Covid-19 étaient affichées

Service au verre

Les dégustateurs sont disposés à trois par table, avec des distances de sécurité entre chacun d’entre eux. Le service se fait directement au verre. Laurent Bernos, chargé de la direction du service Vin et Vigne à la Chambre d'agriculture de Gironde, est l'un des serveurs. Pour chaque série de dégustation, il débouche une quinzaine de bouteille. Et il ne sait même ce qu'il propose. Les échantillons sont anonymes et se résument à l'appellation et un numéro. « Un anonymat complet et garanti, souligne-t-il. Seule Françoise saît ce qui est servi ». Laurent s'approche des dégustateurs présents ce mercredi au lycée viticole de Blanquefort. Avant de servir, il annonce : « Second Clairet 3405 ». Digne des grands restaurants. C'est pour être sûr que tous notent bien le même vin et ne se trompent dans la liste. Ce côté intismite est finalement très apprécié. « Je dirais que ce concours 2020 est plus humain, reprend Françoise Harrewyn. Les dégustateurs ne sont pas influencés par le bruit de fond ou leurs camarades de table, même si quoi qu’il arrive ils délibèrent ensemble ».`

Une notation à l'oeil, au nez et à la bouche

Parmi les dégustateurs, un Toulousain. Gustave Martinez est chevronné, il est membre d'un club de dégustation à Toulouse : le club occitan d'œnologie. Il déguste à tous les Concours des vins du Sud-Ouest et participe à celui de Bordeaux depuis une dizaine d’années. Il n’a pu en faire que quatre en 2020 mais n'a cependant pas perdu son palais. Dégustation de Bordeaux supérieur de 2018. Il oberve dans un premier temps à l'œil. « La robe est relativement constante dans les Rouges. Dans l'ensemble, les vins sont cohérents. Certains sortent de l'ordinaire, mais je pense que 2018 est une année qu'il faudrait boire dans quelques années. À l'instant T, quelques uns sortent du lot, mais si ça se trouve j'ai trouvé que certains vins étaient un peu rude aujourd'hui alors qu'ils seront bons dans quelques années. Mais en général, ce sont des bons vins et un bon millésime », commente Gustave.

 

La salle de dégustation du lycée viticole de Blanquefort. Une dégustation en petit comité pour cette édition 2020 du Concours de Bordeaux-Vins d'AquitaineLa salle de dégustation du lycée viticole de Blanquefort. Une dégustation en petit comité pour cette édition 2020 du Concours de Bordeaux-Vins d'Aquitaine

Pour Carole Destribats, c'était son premier Concours de Bordeaux - Vins d'Aquitaine. Habituellement, elle est plutôt en coulisses. Cette année, elle est passée de l’autre côté de la barrière pour cette édition singulière. La jeune femme est en pleine dégustation de Bergerac, du Montraval blanc. « Je vérifie la couleur, je le sens », explique Carole tout en secouant son verre pour faire tourner le vin à l'intérieur. « Ça fait remonter les arômes à la surface et grâce à la forme du verre je peux les sentir facilement ». Ensuite, elle met le vin en bouche avant de recracher et d'analyser. « On le fait tourner dans toutes les parties de notre bouche pour avoir toutes les sensations et l'identité du vin. Là, par exemple, c'est quelque chose d'assez riche, d'assez onctueux. Il manque un peu de persistance. C'est dommage car c'est ce qu'on recherche mais sinon c'est bien réalisé ». En l'écoutant, on sent que c'est loin d'être sa première dégustation. Elle connaît le vin. « Ce n'est pas ma première dégustation, confirme-t-elle. C'est intéressant de déguster des vins d'une même appellation. Cela permet de les comparer et de voir qu'ils sont assez différents...»

990 médailles 

C’est la filière vin, fortement touchée par la crise, qui a poussé pour maintenir le Concours de Bordeaux-Vins d'Aquitaine. « L’enjeu économique est extrêmement important pour les viticulteurs qui comptent sur les foires d’automne pour valoriser leurs vins médaillés, précise Françoise Harrewyn. Une bouteille médaillée se vend plus facilement et moi-même en tant que consommatrice je me fie à la médaille pour choisir mon vin ». Sur les 3 427 vins présentés, 990 médailles ont été décernées, dont 327 en or, 420 en argent et 243 en bronze.

Le palmarès complet du Concours de Bordeaux-Vins d'Aquitaine est consultable en ligne.

 

Retrouvez en vidéo les coulisses de la dégustation
du Concours de Bordeaux - Vins d'Aquitaine

 

Yoan Denéchau et Julien Privat
Par Yoan Denéchau et Julien Privat

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
7221
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Saveur
Saveur
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !