Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

04/07/20 : Beynac : Entre 250 et 300 personnes pro-déviation se sont réunis ce samedi matin pour que le chantier soit poursuivi, malgré la décision du conseil d'Etat, parmi elles, les maires des 4 communes concernées le président du Département Germinal Peiro.

03/07/20 : Le 1er juillet, la préfecture de la Dordogne a publié un "arrêté portant prescriptions au Département relatives aux travaux de démolition des éléments construits dans le cadre du projet de contournement du bourg de Beynac-et-Cazenac.

03/07/20 : Suite à la démission d'Edouard Philippe, c'est Jean Castex, haut-fonctionnaire coordonnateur de la stratégie nationale de déconfinement, qui a été nommé Premier Ministre. Charge à lui de former un nouveau Gouvernement.

03/07/20 : Deux-Sèvres : les 12 Marchés des Producteurs de Pays auront bien lieu cet été. Les communes s'organisent pour accueillir au mieux les producteurs et consommateurs. Pensez à apporter vos couverts, gobelets et serviettes non jetables!

03/07/20 : Édouard Philippe a remis la démission de son gouvernement ce vendredi 3 juillet. Démission acceptée par l'Elysée.

30/06/20 : La Rochelle : Les inscriptions à L'université sont ouvertes du jeudi 2 au vendredi 17 juillet jusqu’à midi pour les néobacheliers et les étudiants admis en Master 1ère année. Dernière chance entre le 25 août et le 11 septembre jusqu’à 23h.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 07/07/20 | Sécheresse : le département de la Haute-Vienne placé en vigilance

    Lire

    En Haute-Vienne, le débit des cours d’eau ainsi que le niveau des eaux souterraines accusent une baisse régulière préjudiciable aux milieux aquatiques et au niveau global de la ressource. Dans ces conditions, le préfet a décidé de prendre un arrêté reconnaissant cet état de vigilance pour l’ensemble du département. Tous les usagers de l’eau sont appelés à faire preuve de civisme et d’éco-responsablilité en modérant leur consommation.

  • 07/07/20 | Charente-Maritime : un emprunt de 22 millions € pour le Département

    Lire

    Le Département 17 tient sa session d'été du 6 au 10 juillet. Les finances y tiennent une place importante. Son président Dominique Bussereau estime à 47 millions € les recettes en moins d'ici fin 2020. Dont 40 millions rien qu'en droit de mutation. Se prévoyant une marge, le président met au vote cette semaine un budget supplémentaire à 57 millions €, avec un emprunt à 22 millions. Cinq millions seront dévolus aux primes des agents, 2 millions aux associations et 12 millions pour les routes.

  • 07/07/20 | Lascaux lance sa saison estivale

    Lire

    Les visiteurs étaient au rendez-vous avec plus de 5000 personnes accueillies lors du week-end de réouverture de Lascaux, les 4 et 5 juillet. Les visiteurs peuvent profiter tout l'été de visites "prestige", organisées chaque fin de journée pour ceux qui veulent se retrouver en tout petit groupe (12 personnes maximum), loin de l'affluence de la journée et avec un médiateur pendant deux heures. Des sessions acoustiques seront organisées tous les 15 jours au sein de la reproduction de la grotte. Plus d'infos : www.lascaux.fr

  • 07/07/20 | Un plan de développement ambitieux pour le Futuroscope

    Lire

    Le Département de la Vienne et le Futuroscope consolident leur partenariat. L’Assemblée Départementale a voté à l’unanimité lors de la Décision Modificative du 3 juillet un cadre juridique sécurisé qui permet au Futuroscope d'évoluer. Ce plan passe par la conception de trois attractions majeures, la création d’une nouvelle zone de tourisme et loisirs, un « Resort » aux portes du Parc, intégrant sur 224 000 m2 supplémentaires, deux hôtels thématisés, un restaurant nouvelle génération et un parc aqua-ludique. C’est un ambitieux plan d’investissements de 304 millions d’euros qui va voir le jour d’ici 2030.

  • 07/07/20 | Le barrage hydroélectrique EDF de Vassivière réouvre ses visites

    Lire

    Le barrage hydroélectrique EDF de Vassivière va reprendre les visites guidées à partir du vendredi 10 juillet. L'occasion de découvrir ce site qui produit grâce à l’eau de la rivière Maulde l’équivalent de la consommation en électricité d’une ville de 40 000 habitants chaque année. Le port du masque est obligatoire et les horaires de visites ont été réaménagés pour permettre d’accueillir du public en toute sécurité. Visites en extérieur uniquement et réservation obligatoire au 05 34 39 88 70 ou à visites.edf.vassiviere@manatour.fr

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | A Négrondes, mairie et enseignants préparent le retour des enfants à l'école

11/05/2020 | En Dordogne, dans 46 % des écoles primaires, ce lundi, c'est la reprise. Exemple à Négrondes, où 20 élèves seront accueillis demain un effectif de 65.

Jacques Caillaut, inspecteur d'Académie de la Dordogne et Charlotte Bousquet, directrice de l'école de Négrondes	et le maire et la future maire

En Dordogne, un peu moins de la moitié des écoles primaires rouvrent leurs portes. Ce lundi, pour les enseignants, ce fut une journée de pré rentrée particulière avant le retour des élèves mardi. La majorité des communes ont préféré se donner huit jours de plus pour accueillir les enfants dans de bonnes conditions sanitaires. Entre 25 % et 30 % des parents sont favorables à ce retour en classe. A Négrondes, ce matin, les enseignants ont vérifié les derniers détails avant le retour des élèves demain mardi. Vingt enfants retrouveront leur école sur un effectif global de 65 élèves.

La commune de Négrondes, dans le bassin thibérien, a fait le choix de rouvrir son école dès le 11 mai, comme un peu moins de la moitié des écoles du département de la Dordogne. Il faut dire que cette petite école est restée ouverte pendant la période de confinement : elle a accueilli deux jours par semaine, des enfants de soignants, originaires de la commune voisine. Et les trois enseignantes ont mis les plats dans les grands pour que cette reprise se passe au mieux. "Nous avons respecté le protocole. Il est prévu sur trois semaines," explique Charlotte Bousquet, la directrice de l'école. Nous avons établi un marquage au sol, installé les tables à un mètre les unes des autres. L'école a été équipée de poubelles fermées, de distributeurs de papier à usage unique." Les rentrées du matin et les sorties du soir seront échelonnées, selon un circuit spécifique, à un quart d'heure d'intervalle. L'école du village compte trois classes pour un effectif global de 65 élèves : ils seront vingt mardi matin. "Nous avons établi deux groupes, un groupe de 8 en CP - CE1  et un groupe de 12 en GS, CM1 et CM2. Les élèves rentreront en classe un par un en commençant par celui qui est le plus éloigné de la porte. Chaque enfant rentrera en classe après s'être lavé les mains. Les récréations se feront par petits groupes et en décalé : la classe des CP CE1 ira en récréation en premier et celle GS, CM1, CM2 en deuxième. Nous avons la chance d'avoir deux cours", détaille la directrice.

"Une journée particulière"

Cette reprise a été minutieusement préparée avec le maire, Claude Camélias, qui s'apprête à passer la main à Françoise Decarpentrie, qui devrait lui succéder dans quelques semaines. " Tout dépend de l'organisation de l'équipe pédagogique, nous avons du modifier l'organisation de la restauration scolaire et de la garderie. Notre souhait a été d'associer les familles pour qu'elles prennent en toute connaissance de cause la décision d'envoyer leurs enfants à l'école ", précise le maire. Pour cette pré rentrée des enseignants à Négrondes, Jacques Caillaut l'inspecteur d'académie était sur place.  "Oui c'est l'inconnu dit il, nous serons surement sur des formules un peu hybrides entre temps de travail en classe et temps de travail à la maison, y compris après la rentrée de septembre". Les trois enseignantes de l'école de Négrondes enseigneront dès demain dans leur classe et en même temps en classe virtuelle une à deux fois par jour pour les enfants restés à la maison. Dans l'esprit de cette équipe, il y avait beaucoup d'envie de retrouver leurs élèves. "Demain sera forcément une journée particulière. Nous prendrons du temps pour réexpliquer les gestes barrières et nous les laisserons s'exprimer sur la période qu'ils viennent de vivre. Nous avons tous beaucoup à apprendre. Faisons confiance aux enfants. Ils ont des capacités d'adaptation extraordinaires", estime Charlotte Bousquet, confiante. 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
3263
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 9 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !