Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

16/04/21 : Un centre de vaccination de grande capacité va ouvrir ses portes au Parc des Expositions de Poitiers le 20 avril prochain.

13/04/21 : 264 196 311,23 euros c'est le montant des subventions votées ce 12 avril lors de la dernière commission permanente du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine. 244 délibérations ont été votées par des élus régionaux sous la présidence d'Alain Rousset.

12/04/21 : Philippe Dubourg, Maire d'Illats depuis 1977, est décédé le 11 avril dernier. Plusieurs élus locaux, dont Christophe Duprat, Maire de Saint-Aubin du Médoc, saluent la mémoire d'un « élu de terrain attaché à son territoire ».

02/04/21 : Autour de la Journée de sensibilisation à l’autisme le 2 avril des villes illuminent leurs monuments en bleu: un symbole pour rappeler la nécessité de simplifier et améliorer le quotidien des personnes autistes. A Bordeaux ce sera la porte de Bourgogne.

01/04/21 : Le 9 avril prochain, la cité scolaire Alcide Dusolier de Nontron deviendra la 1ère cité scolaire 100% bio de France.

31/03/21 : Régionales- Signe de l'alliance entre GénérationS et EELV, Benoit Hamon sera à Bordeaux le 1er avril en soutien à Nicolas Thierry, tête de liste EELV de « Nos terroirs, notre avenir ». Sa numéro 2 en Gironde est Anne-Laure Bedu candidate GénérationS

24/03/21 : Charente-Maritime : Véronique SCHAAF, sous-préfète de Villeneuve-sur-Lot, est nommée sous-préfète de Saintes. Elle devrait prendre ses fonctions le 19 avril 2021. Elle succède à Adeline BARD, arrivée dans l’arrondissement de Saintes en juillet 2018.

19/03/21 : La Banque alimentaire Béarn-Soule organise, samedi 20 mars 2021, une collecte alimentaire exceptionnelle, mobilisant près de 400 jeunes bénévoles, dans 14 magasins de Pau.

18/03/21 : Charentes : L'Union Générale des Viticulteurs pour l'AOC Cognac (UGVC) vient de se doter d'un nouveau directeur général, Xavier RAFFENNE. Il était précédemment directeur de la Maison des Vins de Gaillac.

16/03/21 : La Rochelle : le festival de fiction télé se déroulera du 14 au 19 septembre, annonce aujourd'hui les organisateurs dans un communiqué. Une journée de plus sera dédiée à la création. Les candidatures pour les œuvres sont ouvertes.

04/03/21 : La Ville de Bayonne a réuni les représentants des professionnels et les partenaires de la fameuse Foire au Jambon pour envisager la suite à donner à cet événement de la semaine pascale. Il prennent date pour cet événement entre les 7 et 10 octobre

02/03/21 : Le 90e Congrès des Départements de France qui devait se tenir à La Rochelle en novembre dernier, puis les 29 et 30 avril prochain, est de nouveau reporté, selon un communiqué du Département de Charente-Maritime du jour.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 16/04/21 | Régionales : Geneviève Darrieussecq officiellement candidate

    Lire

    La ministre Geneviève Darrieussecq représentera la majorité présidentielle - entre autres UDI et Mouvement Radical - pour les prochaines élections régionales (20 et 27 juin). L'ancienne Maire de Mont-de-Marsan souhaite rapprocher la région de ses habitants avec une politique en trois axes : « Une Région de la proximité, une Région qui protège et une Région du progrès », éclaire-t-elle. Geneviève Darrieussecq estime qu'il faut du « sang neuf, de l'alternance » après 23 ans de règne d'Alain Rousset sur l'ex-Aquitaine et la Nouvelle-Aquitaine.

  • 16/04/21 | Une nouvelle sous-préfète à Oloron-Sainte-Marie

    Lire

    Depuis le 15 avril, Anna Nguyen est la nouvelle sous-préfète d’Oloron-Sainte-Marie (64). Elle a débuté sa carrière au Ministère en charge du budget avant d’être au Secrétariat général aux Affaires Européennes du Premier Ministre. Cette jeune diplômée de l’ENA était avant sa prise de fonction cheffe du bureau Aménagement, logement et développement économique à la Ville de Paris.

  • 16/04/21 | Festival BD d'Angoulême : le nouveau directeur artistique s'en va déjà

    Lire

    Fred Felder, codirecteur artistique du festival international de la bande-dessinée, quitte ses fonctions après une dizaine de mois de collaboration. "Le rapprochement espéré réciproquement n’a pas abouti à une démarche et à un projet pleinement partagés", informe l'organisation du festival dans un communiqué. Le festival prévoit de le remplacer rapidement, et de nommer un directeur artistique adjoint en charge du secteur asiatique. Sonia Deschamps, codirectrice artistique, assure l’intérim.

  • 16/04/21 | Revatec favorise le réemploi

    Lire

    L’association Revatec à Guéret avec une vingtaine d’acteurs issus des secteurs de l’économie sociale et solidaire porte le projet Remise En Valeur des Aides Techniques. Ce projet consiste en la création d’un centre de récupération, de remise en état et de redistribution des aides techniques « occasionnelles » à destination des personnes en perte d’autonomie. Associé à cette démarche, le pôle domotique de Guéret permet à l’association de présenter les différents matériels via un showroom.

  • 16/04/21 | E-sport: Rebound Capital Games saisit la balle au bond!

    Lire

    A Angoulême, Rebound Capital Games, studio de développement et d’édition de jeux vidéos de sport, va construire un catalogue de jeux vidéos sous licences sportives afin de sortir un jeu tous les 18 à 24 mois. Le studio va également développer un de ses jeux sur PC, Tennis Manager, qui est le 1er jeu de simulation de tennis réaliste permettant de gérer toutes les tactiques et stratégies mises en œuvre lors d’un match.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Cenon : La Zone Libre évacuée et déjà disparue

11/02/2021 | Les tractopelles ont commencé à démanteler le bâtiment du 125 rue Camille Pelletan dès la fin de matinée, ce jeudi 11 février.

Le démantèlement de la Zone Libre par les tractopelles a commencé en fin de matinée

Telle une épée de Damoclès, voilà plusieurs mois que la menace d'une expulsion par la force publique planait lourdement sur les 300 habitants (chiffre associations) du squat dit de « La Zone Libre » dans le Haut Cenon. L'opération de police diligentée par la Préfecture a été mise à exécution ce jeudi 11 février autour de 6 heures du matin. La nouvelle s'étant répandue depuis la veille au soir, une centaine de squatteurs sans papier n'étaient déjà plus là à l'arrivée des camions de Gendarmerie. Avec eux, 9 bus destinés à acheminer les habitants vers des places d'hébergements situées dans diverses villes de la Région dont Bordeaux mais aussi Guéret, Limoges, Angoulême et Agen.

C'est en novembre 2019, que les premiers habitants de « la Zone Libre » ont investi les appartements de l’ancienne résidence pour personnes âgées Paul-Ramadier qui jouxte la zone commerciale de La Morlette à Cenon. Ce sont 80 familles, pour la majorité en situation régulière sur le territoire français, qui y ont trouvé refuge : étrangers malades, demandeurs d’asile, salariés et étrangers autorisés à résider en France, listent les associations qui les accompagnent. Et avec eux une centaine d'enfants dont environ 80 seraient scolarisés de l'école primaire au lycée. Du côté de l'Etat, les chiffres sont moindres, puisque ce sont 120 personnes qui ont été évacuées ce 11 février du 125, rue Pelletan à Cenon. Masques, gel hydroalcoolique et paniers repas leur ont été distribués, précise-t-on du côté de la préfecture.

 

« Ce n'était pas nécessaire ! »
Après deux premières alertes en juin et octobre derniers, l'évacuation de ce matin a été menée, selon la Préfecture, en application de l’ordonnance de janvier 2020 qui casse la trêve hivernale « au vu de l’urgence de la situation » et notamment « des risques en termes de sécurité et de santé ». Les lieux étant encerclés par les camions de police, l'évacuation s'est globalement déroulée dans le calme, même si des militants associatifs présents pour l'occasion ont essuyé quelques gazages au lacrymogène afin de leur empêcher l'accès au lieu.

Des militants qui, tout comme un certain nombre de représentants politiques (EELV, PCF et LI notamment), sont vent debout contre cette opération d'évacuation. « C'est d'une violence terrible. Ca intervient en plein milieu d'année scolaire, pendant l'hiver. Les gamins qui sont partis vont devoir interrompre leur scolarité. Les conditions dans lesquelles ça se fait sont particulièrement indignes. Ce n'était pas nécessaire ! », estime Bernard Broustet, délégué régional de Médecin du Monde présent ce mercredi à l'Athénée Municipal de Bordeaux, ouvert en urgence par la Ville pour accueillir les personnes sans solution d'hébergement.
Joint par téléphone dans le cadre d'une émission de radio sur le logement, réalisée en partenariat par Aqui.fr, O2Radio et l'Écho des Collines, Pascal Paoli, de la Fondation Abbé Pierre, a réagi à cette évacuation. « Si les habitants de la Zone Libre en ont été réduits à cette situation, c'est qu'ils n'avaient pas d'autres solutions. L'expulsion démontre la faillite de l'État quand aux dispositifs d'urgence sociale, dont le 115 », a lancé le directeur régional de la FAP.

Car si une partie des habitants ont accepté les propositions d'hébergement faites par l'Etat, 58 selon la Préfecture, un certain nombre restent sans solution ou ont refusé ces propositions de mise à l'abri parfois lointaines. Leur accueil « pour la journée », précise la mairie de Bordeaux, vise à prendre en charge ces hommes, femmes et enfants, arrivés sur le parvis de la cathédrale dans la matinée. L'objectif étant de parvenir à trouver des solutions « acceptables » avant le couvre-feu de 18h.

Des conditions météo et sanitaires « favorables » à l'évacuation

Les associations en lien avec la Zone Libre s'interrogent sur la temporalité de cette expulsion (trêve hivernale prolongée jusqu'à août) et le contexte épidémique. Delphine Balsa, directrice de cabinet de la Préfecture de Région a jugé ce jeudi matin devant la Zone Libre que « c'était le moment adéquat » pour procéder à l'expulsion. « Il ne fait pas froid ce matin et les indicateurs de la Covid-19 en Gironde et en Nouvelle-Aquitaine sont en baisse [...] », a-t-elle argumenté. Des propos qui ont fait bondir le directeur régional de la Fondation Abbé Pierre. « Il n'y avait aucune raison juridique, économique et sociale valable pour expulser ces gens, peu importe qu'il fasse beau ou pas », s'ulcère Pascal Paoli.

Libérée de ces occupants, et de leurs biens, l'ancienne résidence pour personnes âgées a été rendue à son propriétaire, SA Logévie. Dès la fin de matinée, cordon policier de sécurité toujours en place, les tractopelles étaient déjà à l'oeuvre pour la destruction du site. Une manière radicale d'empêcher toute nouvelle intrusion. Et de faire place nette au promoteur Pichet en charge d'une large restructuration du centre commercial de la Morlette tout proche... Circulez, il n'y a (plus) rien à voir au 125 rue Pelletan.

Yoan Denéchau et Solène Méric
Par Yoan Denéchau et Solène Méric

Crédit Photo : YD

Partager sur Facebook
Vu par vous
4004
Aimé par vous
2 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !