Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

14/12/18 : Du 15/12/18 au 5/01/19 : le centre-ville montois sera piéton les week-ends du 15 et 22/12 et le 24/12 et le stationnement gratuit dans le centre-ville les samedis après-midi. 1h de stationnement gratuit par demi-journée, du lundi au samedi matin.

14/12/18 : Center Parcs Lot-et-Garonne. Les premiers coups de pioche de ce chantier sont donnés ce jour, 14 décembre, à l’étang du Papetier, à Pindères.

14/12/18 : En raison des mouvements sociaux actuels, le Grand-Théâtre sera fermé au public ce samedi 15 décembre entraînant le report du récital de Sondra Radvanovsky au 31 mars 2019. Les visites guidées sont également annulées.

13/12/18 : Le jeune rugbyman du Stade Français Nicolas Chauvin, 19 ans, victime d'un traumatisme cervical suite à un plaquage dimanche lors d'un match à Bègles est décédé au CHU de Pellegrin. Nouveau drame après la mort récente d'un jeune joueur d'Aurillac.

13/12/18 : Présente au salon Nautic de Paris, La Rochelle a lancé de Paris le Défi Atlantique, une nouvelle course en équipage réservée aux Class 40. Départ fin mars 2019 de la Guadeloupe, pour rejoindre La Rochelle mi-avril avec une escale à Horta aux Açores.

13/12/18 : La CCAS de Châtellerault organise ce samedi à la résidence Tivoli son marché de Noël. Lors d'ateliers manuels, les résidents ont réalisés des créations qui seront en vente lors du marché et dont les gains serviront à l'animation de la résidence.

12/12/18 : En raison des liens historiques et fraternels qui unissent les villes de Strasbourg et de Périgueux, le drapeau français sur la mairie de Périgueux sera en berne ce mercredi suite au drame survenu hier sur le marché de Noël de la capitale alsacienne.

12/12/18 : Vigipirate : Urgence Attentat. Renforcement de la sécurité en Gironde. Renforcement des contrôles notamment à l’aéroport de Bdx-Mérignac, surveillance des marchés de Noël, centres commerciaux et interdiction de manifestations sur la voie publique.

12/12/18 : Signature de la charte urbaine, architecturale et paysagère de Pessac le 13 déc. Elle entend garantir et préserver la qualité du cadre de vie des Pessacais en travaillant sur la qualité des espaces extérieurs, de la construction et des usages.

12/12/18 : La FFMC47 organise avec les Restos du Cœur la balade des pères Noël motards, le samedi 15 déc. au Gravier à Agen à 13h30. Le principe : venir déguiser en père Noël avec un cadeau neuf non emballé qui sera offert à des enfants par les Restos à Noël.

12/12/18 : Les 22-26 et 28 déc, Bordeaux Visite organise une visite-famille "Bordeaux à Noël", afin de découvrir la place Pey Berland, le cours de l'Intendance, les allées de Tourny, la place de la Comédie. Accessible aux familles avec enfants dès 7 ans.

12/12/18 : Forum « Sport en société, Droit au Sport et contraintes économiques », les vendredi 14 et samedi 15 décembre, organisé par le CDOS33 en cette année du 40ème anniversaire du mouvement sportif girondin, à l'Hôtel du Département à Bordeaux.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 14/12/18 | Jacqueline Gourault en déplacement en Dordogne lundi 17 décembre

    Lire

    Jacqueline Gourault, ministre de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales sera en déplacement en déplacement en Dordogne ce lundi 17 décembre. En fin de matinée, elle sera à Coulounieix Chamiers pour le projet de rénovation urbaine. L'après midi, elle se rendra au Nord du département pour la pose de la première pierre de la maison médicale de Lanouaille. C'est la troisième fois que la ministre se rend en Dordogne depuis dix huit mois.

  • 14/12/18 | De nouveaux équipements pour la section foot d'un collège du 87

    Lire

    Créée en 2011, la section de football du collège André Maurois est labellisée et reconnue par la FFF et l’Education Nationale. Cette section rend possible la pratique du football dans un cadre scolaire privilégié. Afin de les soutenir, le Conseil Départemental de la Haute-Vienne vient de les doter de 14 équipements joueurs complets et 2 équipements gardiens. Dernièrement, la section sportive a formalisé de nouveaux partenariats avec la FFF, le Limoges Football Club et la Ville de Limoges.

  • 14/12/18 | L'industrie du pin maritime cherche de nouvelles ressources

    Lire

    Début décembre dans les Landes, l’Etat, les acteurs de la filière forêt-bois et les collectivités locales se sont réunis sur les difficultés d’approvisionnement des industries du bois qui nécessitent 6 M m³ annuels alors que la récolte actuelle est de 5,6 M m³. Avec 32 M m³ de bois ayant atteint ou dépassé l’âge d’exploitation préconisé, l’enjeu pour la filière est donc de récolter ces bois mûrs dans les années à venir. Outre l'engagement de l'Etat à intensifier sa communication en ce sens auprès des propriétaires, l'amont et l'aval de la filière pourraient en passer par la contractualisation pour garantir l'adéquation entre offre et demande.

  • 14/12/18 | La Rochelle lance une nouvelle course au Nautic de Paris

    Lire

    L'agglomération de La Rochelle profite de sa présence au salon Nautic de Paris, du 8 au 16 décembre, pour présenter une toute nouvelle course, organisée en partenariat avec le Grand Pavois Organisation : le Défi Atlantique. Cette nouvelle épreuve en équipage est réservée aux Class 40. Le départ sera donné fin mars 2019 de la Guadeloupe, pour rejoindre La Rochelle mi-avril avec une escale à Horta aux Açores.

  • 13/12/18 | Ouverture de la Patinoire et « Ice Party » à Villeneuve-sur-Lot

    Lire

    La patinoire revient à Villeneuve-sur-Lot du 15 décembre au 6 janvier, sous la halle Lakanal. Ouverte tous les jours de 10 h à 19 h (3 € les 30 min.), cette année, les jeunes du Villeneuvois inaugureront les nocturnes avec une soirée « Ice Party » proposée ce même jour de 20 h à minuit. Gratuit et réservé au 15-20 ans, cet événement sera animé par le DJ KM Events.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Charente-Maritime : encore des ralentissements sur le réseau ferroviaire

12/11/2018 | Le dernier comité de ligne a mis au jour de nouveaux ralentissements sur trois lignes du département

Lors de la réunion publique du comité de ligne le 8 novembre au soir à Tonnay Charente

« En Charente-Maritime, le réseau ferroviaire est dans le rouge… de part l’état des voies et non par le fonctionnement ». Après le Département fin octobre, c’est à la Région de s’alarmer sur l’état du réseau. Jacky Emon, conseiller régional en charge des transports, a fait part de son inquiétude lors du comité de ligne public des axes charentais-maritimes, en fin de semaine dernière à Tonnay Charente. « On est là avec une performance moindre et pas la moindre annonce de travaux de maintenance de la part de SNCF Réseau ».

Par performance moindre, Jacky Emon parle des retards cumulés sur les lignes liés à des ralentissements, de sorte que les correspondances ne coïncident plus entre elles. « Sur le Saintes-Niort, on nous a imposé des limitations de vitesse qui ralentissent considérablement le train : 60 km/h entre Saint-Jean d’Angély et Saintes, ce qui entraîne 20 à 25 min de retard sur le trajet initial », constate Jacky Emon. « Tout ça pour des travaux colossaux commencés en 2016 qui n’ont jamais été terminés ». L’élu songe notamment aux 10 km inachevés entre Beauvoir-sur-Niort et Niort. « A la vieille de la mise en service de la LGV en Charente, l’entreprise est partie s’occuper de sa mise en place en juillet, avec la promesse de SNCF Réseau qu’elle reviendrait en automne pour terminer ce qu’elle avait commencé. Ca fait maintenant deux automnes ! » La Région a déposé un recours auprès de l’Etat : « On leur a demandé de terminer ce qu’il avaient commencé ! ». Bien évidemment l’Etat renvoie la responsabilité à SNCF Réseau ou à la Région…

Des retards cumulés entre Saintes et Bordeaux

Et c’est peu ou prou le même scénario sur les lignes Saintes-Bordeaux et Saintes-Royan. « Sur le Saintes-Bordeaux, on n’a pas moins de trois limitations de vitesses installées, dont une sur vingt kilomètres de long, juste après Pons, limitée à 60 km/h à la place de 110 ! », s’insurge Jacky Emon, avant d’enfoncer le cou, « et là on nous annonce une nouvelle limitation après Jonzac. » Résultat, le Bordeaux-Saintes a perdu un quart d’heure de temps de trajet et ce n’est pas parti pour s’améliorer. Du côté de la Saintes-Royan, les nouvelles ne sont pas bonnes non plus. Le président du Département de Charente-Maritime, Dominique Bussereau, qui s’était insurgé lors de la session d’automne du Conseil en apprenant le ralentissement sur 6,5 km de voie lié à la mauvaise réalisation du ballast sur 1,5 km vers Saint-Romain-de-Benêt, n’a pas fini de s’étouffer : « On vient d’apprendre qu’une seconde limitation de vitesse à 40 km/h vient de se mettre en place vers Varzay », annonce Jacky Emon. Dans la foulée, SNCF Réseau se serait également engagée à réaliser de nouveaux travaux cet hiver, de nuit, pour un retour à la normale de la ligne en avril 2019. La motion votée par les élus du Département 17 en octobre aurait-elle eu un impact sur SNCF Réseau ? « En tout cas, nous ne voulons plus voir des travaux de cet ampleur et aussi urgent avec un pareil résultat », affirme l’élu, assurant que la Région a compris la leçon : « nous devons mettre en place des phases de surveillances plus soutenues » de l’état du réseau et des travaux réalisés.

Une fréquentation en baisse

Conséquence : une baisse de fréquentation des trois lignes principales de Charente-Maritime, alors que le taux de remplissage était encore bon en 2016-2017. Alors qu’elle tournait encore à 11 000 passagers par jour l’an dernier, la ligne Saintes-Bordeaux a vu sa fréquentation chuter de 37% au printemps dernier. Certes, le mouvement de grève à répétition qui s’est étendu au printemps a fortement contribué à cette baisse, comme l’explique la SNCF. Mais le retour à la normale et des vacances d’été n’ont visiblement pas suffit à enrailler le phénomène : la ligne accuse une baisse de 24% en juillet et août par rapport à l’été 2017. La rentrée a permis de faire revenir une partie des usagers, dont les abonnés locaux, mais la fréquentation reste à  -6%. Pour la SCNF, cette fois-ci le réseau paye les conséquences de « problèmes d’intempéries » obligeant à ralentir sur les lignes ; des « dégradations sur les barrières de passages à niveau cet été » ; « des problèmes de matériels défaillants ». Une baisse de fréquentation et des problématiques que l’on retrouve sur les autres lignes du département : - 13% au printemps dernier pour la ligne Niort-Saintes avant d’enchaîner à -11% l’été pour revenir à -2% à l’automne, sur les 478 voyageurs journaliers qu’elle comptait encore en 2017. Seule la ligne Rochefort-La Rochelle semble avoir vraiment repris du poil de la bête en cette rentrée avec +9% de fréquentation, après avoir subi une dégringolade proportionnelle aux autres au printemps.

En attendant une amélioration, la Région travaille a un « repositionnement des horaires sur l’axe La Rochelle/Bordeaux » pour que les correspondances puissent coïncider. Pour faire revenir les usagers dans les trains, l’institution a également revu certains de ses tarifs à la baisse, en proposant depuis cet été des billets de 5 à 10 euros sur certains jours et certains horaires, disponibles sur internet.

Note: Comité de ligne Poitiers-La Rochelle mardi 13 novembre à 17h45 à Saint-Maixent à la CdC Haut Val de Sèvre, puis le 20 novembre à Macau, salle François Mitterand, pour la ligne Bordeaux-Le Verdon.

Anne-Lise Durif
Par Anne-Lise Durif

Crédit Photo : Anne-Lise Durif

Partager sur Facebook
Vu par vous
2898
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 17 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !