Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/02/18 : Charente-Maritime: Dominique Bussereau a annoncé sur twitter qu'il quittait Les Républicains. "Je reste attaché aux militants, aux amis. Le faux pas grave d'un chef ne me permet pas de rester dans l'équipe du chef",s'est-il justifié sur Public Sénat.

20/02/18 : Pont d'Aquitaine fermé et la section de la rocade A630 comprise entre les échangeurs 2 (Lormont - Croix Rouge) et 4 (Bordeaux – Labarde), les nuits du mercredi 21 février à 21h00 au jeudi 22 à 6h00 et du 22 à 21h00 au 23 février 6h00

16/02/18 : Suite au décès de Joan Taris, les élus MoDem & Apparentés du Conseil régional néo-aquitain ont choisi Pascale Requenna, tête de liste du département des Landes lors des élections régionales de 2015, pour incarner la Présidence de leur groupe.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 21/02/18 | Du mouvement au sein de la Gauche régionale

    Lire

    Des élus du conseil régional ayant quitté le groupe (et le parti) socialiste en début d'année (dont son ex-président Stéphane Delpeyrat-Vincent) un nouveau groupe annonce sa création au sein de l'assemblée régionale : le « Groupe Génération.s », issu du mouvement de Benoît Hamon. Créer par Naïma Charaï, Stéphane Delpeyrat-Vincent, Mathieu Bergé et William Jacquillard, il ambitionne "d'alimenter la Gauche d’idées nouvelles en adéquation avec les valeurs que nous avons toujours portées, notamment au sein de l’assemblée régionale, dans la perspective de la voir gagner les prochaines élections régionales de 2021"

  • 20/02/18 | Logement : la flambée bordelaise confirmée

    Lire

    Le nouveau baromètre des prix moyens de l'immobilier dans les villes de plus de 100 000 habitants est riche en enseignements. On y apprend, sans grande surprise, que Bordeaux figure dans le top 3 des dix villes les plus chères de France : 266 124 euros en moyenne (juste derrière Lyon et ses 279 524 euros), soit une hausse de 13,2%. En comparaison, la ville de Toulouse se situe loin derrière en douzième position (175 609 euros). Enfin, le baromètre d'LPI-Se Loger affirme que le prix moyen d'un logement dépasse les 200 000 euros dans sept villes (sur 34) de plus de 100 000 habitants.

  • 19/02/18 | Benoît Simian, député LREM du Médoc défend les petites lignes

    Lire

    Le député du Médoc qui a participé aux travaux du Conseil d’orientation des infrastructures soutient "l'ambition forte du gouvernement pour le service public ferroviaire". "Au sujet des « petites lignes », cela "relève d’une autre démarche et de discussions avec les régions qui sont les premières concernées. Le Gouvernement respectera ses engagements pris dans les CPER pour la rénovation des petites lignes et mènera ces discussions dans le cadre de la préparation des schémas régionaux d’aménagement qui doivent être élaborés d’ici 2019. Supprimer nos petites lignes serait asphyxier nos territoires."

  • 19/02/18 | Angoulême : le trésor réouvert au public

    Lire

    Le trésor de la cathédrale Saint-Pierre d’Angoulême, protégée au titre des Monuments historiques, fermé depuis novembre suite à des actes de vandalisme, rouvre au public ce mardi 20 février. De gros travaux y ont été réalisés afin de restaurer les lieux et sécuriser le site. Le ministère de la Culture a confié la scénographie du trésor de la cathédrale à l’artiste plasticien Jean-Michel Othoniel. Pour découvrir les plus de 200 objets et sculptures liturgiques datant pour la plupart du XIXe siècle, les visites sont assurées sur réservation du mardi au dimanche par les guides de l’association Via Patrimoine.

  • 16/02/18 | Crédit Agricole d'Aquitaine: des assemblées new look

    Lire

    Le Crédit Agricole d'Aquitaine innove à l'occasion de ces assemblées de caisses locales qui se tiennent cette année du 20 février au 23 mars. A Dax le 24 février, Marmande le 3 mars, Aire sur l'Adour le 10 mars les sociétaires pourront rencontrer des associations locales, des intervenants sur le thème de l'emploi et du digital. En outre, avec le souci de "connecter les jeunes aux valeurs du sociétariat" le Crédit Agricole d'Aquitaine lance une "web-série" "Chaque voix compte" interprétée part 8 jeunes recrutés via un casting Facebook : à découvrir sur @caavalefaire

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | En 2017, le Centre hospitalier de la Côte basque a accueilli 74 893 patients

25/01/2018 | L'hôpital de Bayonne, comme certains l'appellent encore et qui rayonne sur la Côte basque, affiche une bonne santé comme en ont témoigné ses responsables lors des vœux.

Sylvie Durruty

Il est le centre hospitalier le plus important du Pays basque, digne de son voisin béarnais de la préfecture. Dans la lignée tracée par les docteurs Grenet père et fils, tous deux maires emblématiques de Bayonne et directeurs d'une clinique privée éponyme, qui n'ont eu de cesse de doter la ville d'entre Nive et Adour des meilleurs matériels et équipes de pointe en matière médicale et chirurgicale. La récente modernisation étonnante de ce centre hospitalier conservée dans son architecture historique n'est que l'expression de cette volonté. Et le bilan 2017 est à la hauteur des murs et des infrastructures.

Le Centre hospitalier de Bayonne n'a pas échappé aux vœux pour 2018. De bonne santé évidemment. L'occasion de connaître si l'ordonnance de 2017 a été conforme aux attentes et étudier quelques réajustements pour obtenir un traitement optimum en 2018.

Ce sont la présidente du Conseil de surveillance, Sylvie Durruty – par ailleurs première adjointe du maire de Bayonne Jean-René Etchegaray —  le président de la CME, le docteur Benoit Oui, représenté par le vice-président, le docteur François Bannier et le directeur Michel Glanes qui ont présenté leurs vœux au personnel. À cette occasion, le directeur Michel Glanes a dressé un bilan de l’année 2017 puis présenté les perspectives pour l’année 2018.
En matière d’activités médicales, il faut noter le renforcement de la dynamique de coopération avec les structures sanitaires, publiques et privées du territoire dans le cadre du Groupement hospitalier de territoire, la réorganisation des activités de prévention – santé publique dans le cadre du Département de Santé Publique, le lancement de la restructuration de la filière gériatrique de Saint Jean de Luz et l’acquisition du robot chirurgical Da Vinci X… de la toute dernière génération, un lourd investissement.

74 893 entrées et venues en 2017, soit +4,66%

Pour les services cliniques, 2017 aura été l’année de la plus forte activité de toute l’histoire de l’hôpital, dans toutes les spécialités. Au total 74 893 entrées et venues soit +4,66 % de plus qu’en 2016. Dont +5,5 % en médecine, +2 % en chirurgie, + 6,3 % en obstétrique, + 1,56 % en journée et +1,28 % d’entrée en psychiatrie, +3,2 % pour les séances de dialyse et +9,13 % pour les séances de chimiothérapies.

Quant aux passages aux urgences, ils ont progressé de +2,17 % (59 117 passages) dont +1,2 % urgences adultes, +3,08 % urgences pédiatriques et +6,03 % urgences maternité. Les consultations externes ont progressé de +2% pour atteindre le chiffre inédit de 399 764 avec une progression dans toutes les spécialités.

Le Centre hospitalier de Bayonne Côte basque a pu accompagner la progression significative d’activité par un renforcement de ses équipes soignantes (2950 équivalent à temps plein) et médicales (338 équivalent à temps plein). En outre, les études promotionnelles ont permis à 20 agents d’accéder à une progression de carrière notamment 9 infirmiers et 3 aides soignants. De même, la politique de formation a été maintenue à un niveau élevé.

  En matière comptable, l’exercice 2017 se termine avec un équilibre d’exploitation entre les recettes et les charges 2017. Le résultat incluant des cessions d’actifs (5,6 millions d’euros) et une reprise sur provision du plan directeur (2,9 millions d’euros) s’établirait à minima à  8,5 millions d’euros. La capacité d’autofinancement s’établit à 17,3 millions d’euros et le taux de marge brute aidée à 8,78%. Le taux d’endettement continue à baisser pour atteindre le niveau encore élevé de 63,5 %,  conséquence de l’opération de restructuration du site de Saint Léon achevé il y a 2 ans, pour un montant de 250 millions d’euros.

Enfin, pour cette année 2018, la direction a détaillé les projets significatifs dans les domaines suivants :  démarche qualité et gestion des risques  (visite de certification commune avec le Centre hospitalier de Saint Palais  par la Haute Autorité de Santé, renforcement de l’évaluation des pratiques professionnelles…); développement durable (achat d’un véhicule électrique, table à tri au self pour lutter contre le gaspillage alimentaire, valorisation des filières de déchets, démarrage du plan de déplacement d’entreprise, création de la mascotte DD….); opération de travaux (urgences pédiatriques, pédiatrie, psychiatrie…); système d’information (déploiement dossier patient informatisé du Centre Hospitalier de la Côte Basque  au Centre Hospitalier  de Saint Palais et à la fondation Luro, de la messagerie sécurisée dans les services cliniques, des bornes d’admission automatisées…

Les perspectives et les projets 2018

2018 sera à l’image des années précédentes riche en projet nouveau : la prise en charge des actes de thrombectomie au CHCB ou encore l’utilisation du nouveau robot chirurgical, en réorganisation – chirurgie, médecine —, en relocalisation de services – gériatrie — en travaux d’amélioration – pédiatrie, urgences, SAMU, psychiatrie, département de santé publique, parking visiteurs…-  en amélioration des services supports – système d’information, restauration -, en actions de coopérations.

En matière sociale, le directeur a rappelé sa volonté de mettre en œuvre l’espace d’activités pour le bien-être et la santé du personnel et le service de conciergerie. En conclusion, le directeur, la présidente du conseil de surveillance, et le président de la CME ont tenu  à remercier l’ensemble des personnels pour leur engagement et leur contribution majeure à la qualité du service rendu aux patients toujours plus nombreux à faire confiance à l’hôpital.

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : DR et FD

Partager sur Facebook
Vu par vous
12475
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !