Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

16/02/20 : Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, a démissionné et conduira finalement la liste LREM aux municipales de Paris sur décision évidente d'Emmanuel Macron; le député Olivier Véran lui succède au ministère.

12/02/20 : Louis Bodin, Monsieur Météo sur TF1, a décidé de se lancer dans les Municipales à Biarritz aux côtés de Maïder Arosteguy, tête de liste des Républi-cains. Il souhaite s'investir dans la ville de sa compagne Sylvie, notamment en matière d'environnement

11/02/20 : Charente-Maritime: Marie GROSGEORGE, 35 ans, a pris ce lundi la fonction de sous-préfète, directrice de cabinet du préfet de la Charente-Maritime. Cette diplômée de l'ENA et de l'ENS était précédemment chargée de mission au ministère de l’Intérieur.

10/02/20 : Chantal Castelnot a été nommée nouvelle préfète de la Vienne, le 3 février. Depuis 2017, elle était préfète de L'Orne. La préfète a fait sa première apparition publique ce 10 février pour un dépôt de gerbe au monument aux morts bd Verdun à Poitiers.

10/02/20 : Charente-Maritime : le festival electro Stereoparc a dévoilé les premiers noms de la programmation de la soirée Coco Coast du samedi 18 juillet 2020 : Martin Solveig, Bakermat et Bellecour.

04/02/20 : Le 44ème Challenge International du Vin se tiendra les 24 & 25 avril à Bordeaux et mettra à l'honneur les vins moldaves! Près de 4 000 vins d'une quarantaine de pays seront en compétition, et 700 dégustateurs viendront récompenser près de 1 400 vins

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 17/02/20 | BOOST’CAMP : un concours qui s'adresse aux entrepreneurs

    Lire

    Bonne nouvelle pour les entrepreneurs engagés dans le développement durable, l’économie sociale et solidaire ou l’innovation d’usage ! Un concours organisé par Le Campement, pépinière de la Ville de Bordeaux installée à Darwin, va être lancé. Le principe ? Présenter un projet innovant et créateur d'emplois. A la clé du concours : 6 mois d'hébergement gratuit au Campement dès le 27 mars 2020. La réception des candidatures se fait du 3 mars au 13 mars prochain.

  • 17/02/20 | "Rendez-vous de la biodiversité" à Champagne-la-Noaille (19)

    Lire

    Le samedi 29 février à Champagnac-la-Noaille (19), la Maison de la Chasse et de la Nature accueillera l’événement « Rendez-vous de la biodiversité ». La Fédération Départementale des chasseurs de la Corrèze, le Conservatoire d’espaces naturels de Nouvelle-Aquitaine et l’Agence Régionale de la Biodiversité Nouvelle-Aquitaine proposeront une après-midi sur le thème des zones humides tout en appelant à leur préservation. Au programme de la journée, balades commentées et débats ! Plus d’informations : nouvelle-aquitaine.fr

  • 17/02/20 | Concours des vins de Bordeaux 2020 : 3 577 vins candidats

    Lire

    La 64ème édition du concours des vins de Bordeaux se tiendra cette année le samedi 18 avril. C’est plus de 1 000 viticulteurs, cavistes ou négociants qui ont proposé leurs vins pour cette nouvelle édition. 96 appellations au total tenteront leur chance, de toutes catégories (rouges, blancs, rosés…). Majoritairement des vins de Gironde (3 293), mais aussi de Dordogne (182), Lot-et-Garonne (54), et des Pyrénées-Atlantiques (28)… Les échantillons seront directement récupérés à la propriété par des représentants de la Chambre d'Agriculture de la Gironde, du 2 au 20 mars ; afin d’éviter toutes fraudes.

  • 17/02/20 | Charente: Opération zéro déchet

    Lire

    Selon une étude IPSOS, 1 français sur 3 jette ses déchets par la fenêtre de sa voiture. Ces derniers finissent en bordure de terres agricoles et mettent des années à se décomposer. Pour soutenir les agriculteurs et la protection de la nature, la Filière Culture Raisonnée Contrôlée (CRC) organise en Charente du 23 au 28 mars prochain, un grand ramassage des déchets en bordure de champs. Une zone de collecte sera proposée aux participants et les déchets seront à apporter à la COOP de Mansle. Pour y participer rendez-vous sur ce site www.ramassons.com.

  • 16/02/20 | Un cas de rage en Charente-Maritime

    Lire

    L’Institut Pasteur a signalé un cas de rage chez un chien, à Saint-Martin-de-Ré. Il a été euthanasié. Une enquête de la direction départementale de la protection des populations (DDPP) et l’Agence régionale de santé (ARS) vise à rechercher d’autres personnes ou d’autres carnivores (chiens, chats, furets, etc) qui ont pu être en contact avec l’animal. Un arrêté préfectoral a été pris ce vendredi pour restreindre les mouvement des chats et chiens, qui doivent être tenus en laisse ou en caisse.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Europe d’Aqui! : La réhabilitation de HLM financée par l'Europe à Landouge (87)

17/04/2019 | L'Europe participe à hauteur de 338 800 euros dans la réhabilitation de la résidence Suffren à Landouge. Ce financement couvre l’amélioration de l’enveloppe énergétique.

En travaux depuis janvier 2018, les sept bâtiments de la résidence Suffren à Landouge sont réhabilités avec l'aide de l'Europe

Quelques semaines avant les élections Européennes, la rédaction d'Aqui.fr a décidé de se pencher, au travers d'une série de sujets, sur des exemples concrets de projets financés à l'aide des fonds européens sur le vaste territoire de la Nouvelle-Aquitaine. Pour ce nouveau reportage, direction la résidence Suffren à Landouge, un quartier de l’ouest de Limoges. Ici sont réhabilités des habitats à loyers modérés (HLM) dont la construction remonte aux années 1980. Des travaux de rénovation, notamment au niveau de l’isolation, y sont entrepris afin d’alléger la facture des locataires de ces 78 logements.

Pour l’instant, la résidence Suffren située à Landouge (en Haute-Vienne) est en chantier. Des échafaudages sont encore dressés pour la réfection des façades des bâtiments. Quatre sont de gris et rouge vêtus. Les trois autres restent dans une couleur jaunie, une peu dépassée, avant de revêtir leur nouveau manteau. Ces bâtiments remontent aux années 1980 et sont composés de 78 logements du T1 au T5 mis en location par Limoges Habitat, l’un des principaux bailleurs sociaux de la Haute-Vienne. Une architecture très en vogue au moment de la construction, avec des escaliers extérieurs pour accéder à son domicile et des toits terrasses qui créent des décrochements dans ces blocs de cube. Malgré les travaux, le site reste encore occupé par les locataires. Ils devront patienter jusqu’à la fin novembre 2019 pour que tout soit achevé . 
 
Débutés en janvier 2018, les travaux concernent plusieurs points. À l’extérieur, le bâtiment doit être isolé selon les normes actuelles. « À l’époque où cette résidence a été construite , on ne faisait pas grand-chose en terme d’isolation. Désormais, un polystyrène spécifique offrira une meilleure résistance thermique. Nous allons gagner deux à trois étiquettes sur la note thermique des bâtiments », confie Vincent Millot, responsable du chantier de la résidence Suffren. L’étanchéité à l’air et à l’eau est également travaillée avec le remplacement entre autre des menuiseries. À l’intérieur des appartements, les pièces humides (salle d’eau, WC, cuisine) vont être rénovées ainsi que toutes les chaudières et les installations électriques.  
 La réhabilitation sera finie en novembre 2019 pour la résidence Suffren. Durant les travaux, les logements continuent à être occupés
Des fonds européens pour l’amélioration de l’enveloppe énergétique
Ce chantier fait appel à une quinzaine d’entreprises, pour la grande majorité, locales. Son coût total s’élève à 4,2 millions d’euros. Une partie des travaux sont éligibles aux aides européennes du FEDER (Fonds Européen de Développement Régional). Cela concerne tout ce qui est en rapport avec l’amélioration de l’enveloppe énergétique (l’isolation, les menuiseries extérieures, les chaudières). La participation de l’Europe est de 338 800 euros, soit 8% de l’investissement global. « Sans cette participation de l’Union Européenne, nous aurions sans doute réalisé moins de travaux, reconnaît Fabrice Macquet, directeur financier de Limoges Habitat. Nous aurions dû contracter plus d’emprunts et utiliser davantage de fonds propres ».
 
Pour obtenir ces fonds, il faut suivre une démarche détaillée et remplir de nombreux documents qui alimentent le dossier. À Limoges Habitat, deux personnes les montent et les suivent. Sandrine Martin, chargée du montage et du suivi financier des opérations, est l’une d’entre elles. « Je reconnais que les instructions sont lourdes. Le dossier fait des va-et-vient avec le Feder à la région Nouvelle-Aquitaine. » Pour la résidence Suffren, le montage lui a pris plus d’un an. « Les travaux ont souvent commencé lorsque la demande est acceptée », explique Fabrice Macquet. Ensuite, tout est contrôlé pour qu’il n’y ait pas d’abus. Les factures sont soigneusement épluchées et un cabinet extérieur est mandaté pour vérifier que tout soit bien conforme. « Sinon la subvention peut être annulée », poursuit Sandrine Martin. Seule demande de l’Union Européenne, que le drapeau européen apparaisse sur le panneau du chantier et une fois les travaux terminés, il apparaîtra également sur des plaques à l’entrée du bâtiment. 
 
Une dizaine de projets de Limoges Habitat soutenus par l'Europe
La résidence Suffren n’est pas le seul chantier de Limoges Habitat qui héberge tout de même 25 000 personnes en Haute-Vienne dans plus de 13 000 logements. Le bailleur social  a d’ailleurs lancé un plan stratégique patrimoine sur dix ans qui vise à construire, rénover, réhabiliter, voire démolir des bâtiments leur appartenant. Ce sont donc près de 311 millions d’euros de travaux qui sont engagés. Limoges Habitat bénéficie de la participation du Feder pour une dizaine d’autres projets en cours de réalisation. Preuve que l’Europe, sans même que les habitants de ces logements ne le sachent forcément, fait une effort financier dans la transition écologique et dans la valorisation énergétique des logements sociaux. Elle participe indirectement, à un  « loger mieux ».

Julien Privat
Par Julien Privat

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
3595
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !