Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/03/19 : Un séisme de magnitude 4,9 s'est produit ce matin peu avant 11h dans le secteur de Montendre. Il aurait été ressenti dans un rayon de 200 km, à Bordeaux et à Angoulême notamment.

20/03/19 : A Périgueux, la journée de l'audition se concrétise ce mercredi 20 mars, par le spectacle "yes ouie can", au Sans réserve à partir de 18 h 30. Cette soirée est organisée par le service de santé au travail. Gratuit dans la mesure des places disponibles.

19/03/19 : Dordogne : Ce 19 mars, l'appel à la grève des organisations syndicales CGT, FO et FSU, a été suivi par un petit millier de personnes à Périgueux qui revendiquent une hausse du SMIC, la réindexation des pensions et de retraites sur le coût de la vie.

19/03/19 : Jean-Frédéric Laurent, économiste de formation et spécialiste du transport maritime international est depuis le 13 mars dernier, le nouveau Président du Directoire du Grand Port Maritime de Bordeaux.

18/03/19 : Le préfet de Nouvelle-Aquitaine Didier Lallement est nommé préfet de police de Paris en remplacement de Michel Delpuech, après les violences sur les Champs-Élysées.

17/03/19 : Grande America : les "boues" observées par l'association Sea Shepherd hier à Hourtin en Gironde, ne sont en fait qu'un phénomène naturel de décomposions de déchets organiques bien connus des habitants, et non du mazout, relate ce matin la préfecture.

16/03/19 : Naufrage du Grande America : l'association Sea Shepherd rapporte que des plages de Gironde auraient été touchées. La préfecture maritime ne confirme pas et demande de "ne pas se fier aux photos alarmiste", et promet des prélèvements sur zone.

15/03/19 : Naufrage du Grande America : une nappe d’hydrocarbures d’une longueur de 4.5 km et d’une largeur de 500 mètres, d’aspect compact, a été observée à proximité de la zone de naufrage, à environ 175 nautiques (environ 325 km) des côtes françaises.

12/03/19 : Prévoyant une trentaine de recrutements en 2019, la Sobeval, spécialisée dans le veau de boucherie, organise un forum pour l’emploi, le 20 mars de 13 h à 17 h dans ses locaux de Boulazac (Dordogne). Un test par simulation sera proposé par Pôle emploi.

12/03/19 : En Lot-et-Garonne, la semaine prochaine, inauguration des sites multi-opérateurs d'accès à l'internet mobile à Hautefage La Tour, Massels, Thézac. Les communes de Frespech et Auradou sont également concernées par la couverture de ces nouveaux sites.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 20/03/19 | Prix Aéronautique et Espace : les sélections approchent !

    Lire

    C'est la 17° édition du Prix Aéronautique et Espace Nouvelle-Aquitaine. Ce dernier est à destination des collégiens et lycéens et tient à développer l'intérêt des jeunes vis-à-vis de cette industrie. Deux sélections sont organisées en Gironde, et pour la première fois, 20 collégiens de l'Entre-deux-Mers y participeront à Pellegrue le 21 mars prochain. Une deuxième sélection girondine est organisée le 28 mars pour les établissements bordelais. La finale aura lieu le 16 mai à Bordeaux.

  • 20/03/19 | Lot-et-Garonne : un débat sur l'Europe

    Lire

    "L'Europe sociale : rêve ou réalité"? Tel est l'objet de la conférence-débat organisée le 21 mars prochain à 18h30 dans le théâtre Comœdia à Marmande. Le maire de Marmande Daniel Benquet, Marie-Josée Fleury (responsable des affaires européennes CFDT) et Francesca Breuil, membre du réseau de conférencier TEAM Europe échangeront sur l'Europe sociale. La rencontre sera animée par Didier Delanis, Président de la Maison de l'Europe Lot-et-Garonne.

  • 20/03/19 | Escale du livre : deux lauréats dévoilés

    Lire

    Le salon du livre de Bordeaux se tiendra du 5 au 7 avril prochains. En attendant, les lauréats du Prix des lecteurs et du Prix des lecteurs Lycéens de l'Escale du Livre 2019 ont été dévoilés. Julia Kerninon, auteure de "Ma Dévotion" (ed. Rouergue), a été plébiscitée par les lecteurs de plusieurs médiathèques girondines. Les élèves de trois lycées bordelais ont récompensé "Frère d'âme" (ed. Seuil) de David Diop. Les visiteurs pourront rencontrer les deux lauréats pendant l'Escale du Livre.

  • 20/03/19 | Solidarité : St-Médard-en-Jalles engagée pour Haïti

    Lire

    La Nuit de l'eau 2019 a lieu le vendredi 22 mars à l'espace aquatique Hastignan de Saint-Médard-en-Jalles de 19h à 23h. La soirée solidaire est organisée par la Ville, l'ASSM Natation et Gymnastique et l'ASAP Subaquatique. Les bénéfices de la Nuit de l'eau 2019 seront versés à l'UNICEF au profit d'un programme d'accès à l'eau potable et à l'assainissement pour les enfants d'Haïti.

  • 20/03/19 | A Boulazac (24), une conférence sur le numérique et ses influences

    Lire

    A l’occasion de la 30e édition des Semaines d’Information sur la Santé Mentale, Le Grand Périgueux, l'hôpital, l’Union Nationale de Familles et Amis de Personnes malades et/ou Handicapées Psychiques organisent une rencontre baptisée « Le Numérique, ses influences sur notre quotidien » le 22 mars à la médiathèque de l'Agora de Boulazac à partir de 17 h. Le but est de répondre aux interrogations des parents et des adolescents sur les bienfaits et les risques potentiels du numérique dans notre quotidien.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Gaspillage alimentaire : l’appétit de l’enfant pris en compte

19/12/2018 | Parmi toutes ses actions, le CREPAQ met un point d’honneur à lutter contre le gaspillage alimentaire…

Dorothée DESPAGNE GATTI, la directrice du CREPAQ.

Rencontre avec Dorothée Despagne Gatti, directrice du CREPAQ, le Centre Ressource Ecologie Pédagogique en Nouvelle-Aquitaine,qui était l’invitée de l’émission « 4 médias » diffusée sur O2 Radio en partenariat avec Aqui.fr et l’Echo des Collines. Cette dernière a présenté dans le menu sa structure, ses enjeux et ses missions notamment dans la lutte contre le gaspillage alimentaire. Interview…

@qui ! : 10 millions de tonnes d’aliments consommables partent chaque année à la poubelle en France soit 16 milliards d’euros. Chaque Français jette chez soi 29 kg d’aliments consommables soit 108 € ce qui représente 1 repas par semaine. Au CREPAQ vous tenter d’enrayer ces statistiques.
Dorothée Despagne Gatti :
Au CREPAQ nous œuvrons au quotidien pour la transition écologique. Pour ce faire, nous agissons sur toutes sortes de domaines plus spécifiquement celui de la mobilité scolaire, l’écomobilité, la sensibilisation aux économies d’eau, la prévention des déchets et effectivement la lutte contre le gaspillage alimentaire est un gros volet de notre activité.

@ ! : Comment agissez-vous précisément en direction des scolaires ?
D. D. G :
Nous sensibilisons les scolaires de la maternelle au lycée en proposant des animations dans les établissements scolaires sur demande du corps enseignant pour les sensibiliser ponctuellement au gaspillage alimentaire mais pas que. Et nous accompagnons également les professionnels sur des démarches plus globales pour réduire le gaspillage au sein de leur structure.

@ ! : Lorsque vous intervenez au sein de structures, comment votre venue est-elle perçue ?
D. D. G :
Quand nous menons une action, nous insistons sur le fait que l’ensemble des personnes de la structure doit être impliqué dès le début. C’est un projet transversal. Donc si l’ensemble des parties ne se sent pas concerné dès le début, c’est compliqué de le mettre en œuvre. Car, sur le long terme, la personne qui va le porter va s’essouffler. D’où l’importance de la création d’un comité de pilotage avec un représentant de chaque partie concernée. Moins de gaspillage dans l’assiette en fin de service @ ! : Vous travaillez avec les lycées (Région), les collèges (Département) et les écoles (commune). Comment se déroule la collaboration avec toutes ces collectivités ?
D. D. G. :
Depuis quelques années, les choses se sont accélérées dans la lutte contre le gaspillage alimentaire et les collectivités se doivent de mettre en place des actions dans cette direction au sein des établissements dont elles ont la charge. C’est vrai que ces dernières années les demandes se sont accrues.

@ ! : Comment officiez-vous donc concrètement dans une structure ?
D. D. G. :
L’idée est dans un premier temps de partir d’un état des lieux de la structure. Se poser les bonnes questions : qu’est-ce qui est jeté ? pourquoi est-ce jeté ? Quelle quantité ? Quelle fréquence ? Faire un point également sur l’approvisionnement, la qualité des produits, les conditions dans lesquelles les scolaires prennent leur repas. Tous ces éléments sont à prendre en compte pour établir une sorte d’audit sur le gaspillage au sein de la structure pour après agir en conséquence. Un accompagnement de ce type dure près d’une année.

@ ! : Quelles sont les actions probantes ?
D. D. G.
 : Nous insistons beaucoup sur l’importance de la communication. Et cela peut se traduire de différentes façons. Déjà demander aux convives s’ils ont faim ou pas. Il faut prendre en compte leur appétit. La portion déposée dans une assiette ne va pas être la même pour un CM2 que pour un CP par exemple. Toute cette réflexion est de plus en plus prise en compte par les professionnels de la restauration. Ces petites actions mises bout à bout dans la durée feront nettement diminuer le gaspillage en fin de service.

Sybille Rousseau
Par Sybille Rousseau

Crédit Photo : SR

Partager sur Facebook
Vu par vous
3275
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 9 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !