Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

11/01/21 : Le 18/01 à 18h le MEF 33, le Centre Europe Direct Bordeaux-Aquitaine et les Jeunes Européens Bordeaux organisent un webinaire le "Plan de Relance et budget européens: Où va l'Europe?" Commission et Parlement européens, et la Région seront représentés+ d'info

08/01/21 : Influenza aviaire - la Préfecture des Pyrénées-Atlantiques annonce désormais 159 communes en zone réglementée en lien avec 2 foyers dans des élevages de palmipèdes à Baigts-de-Béarn et Préchacq-Navarrenx et 4 suspicions fortes à Arget, Lichos et Garlin

06/01/21 : 823kg de jouets et de livres ont été collectés par la Communauté d’Agglo de Pau et ses partenaires grâce à l’opération "Le père Noël fait de la récup’"! Elle se poursuit jusqu'au 17 janvier dans les déchetteries et points de dépôts.+ d'info

28/12/20 : Le 22 décembre, les communes de Tocane-Saint-Apre et Bergerac en Dordogne ont été reconnues en état de catastrophe naturelle pour inondations et coulées de boues en septembre 2020.

28/12/20 : Suite aux inondations et coulées de boues survenues dans les Landes en octobre dernier, les communes de Mimbaste, Bélus et Rivière-Saas-et-Gourby ont été reconnues le 22 décembre en état de catastrophe naturelle.

23/12/20 : Le préfet de la Charente-Maritime a validé la sortie de la communauté d'agglomération de La Rochelle du syndicat départemental Eau 17, à compter du 1er janvier 2021.

23/12/20 : 60 000 € ont été votés lors de la dernière commission permanente du Département des Deux-Sèvres en faveur de la recherche scientifique et l'innovation. Cette somme sera attribuée sous formes de bourses doctorales

23/12/20 : Le Conseil communal des jeunes de Poitiers a organisé mi-décembre, une collecte de produits de puériculture dans les collèges. Plus de 150 produits (couches, lait, produits d’hygiène…) ont ainsi été remis au restos du Coeur et au Secours Populaire

19/12/20 : Le Biarrot Jacques Lajuncomme-Hirigoyen, 64 ans, est le nouveau président de la Fédération française de surf. Il succède à Jean-Luc Arassus, élu en 2005 . Il sera le président qui inaugurera l'entrée du surf à Tokio, mais aussi aux JO 2024 à Teahupoo.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 15/01/21 | Covid-19: Couvre-feu à 18h pour au moins 15 jours

    Lire

    Suite à l intervention du Premier Ministre, Jean Castex et d'une partie du Gouvernement ce jeudi soir, la Nouvelle-Aquitaine à l'image de l ensemble du territoire français se voit désormais appliquer un couvre-feu dés 18h, à compter de ce samedi 16 janvier. En outre, face aux variants du virus, il a été annoncé un renforcement des protocoles dans les cantines scolaires, lieux les plus sensibles pour la transmission du virus. Le mode hybride est quant à lui prolongé dans les lycées au-delà du 20 janvier. La vaccination des plus de 75 ans et des personnes sensibles restent maintenue au 18 janvier.

  • 15/01/21 | « Mon quartier s’anime » et occupe les enfants à Périgueux

    Lire

    La Ville de Périgueux propose durant les vacances d’hiver des activités sportives, culturelles et de loisirs à destination des jeunes de 6 à 15 ans. Du 8 au 19 février, les enfants pourront profiter d’ateliers artistiques, de mini-tournois sportifs ou encore de jeux d’enquêtes. Toutes ces activités sont gratuites, et les activités sportives se font sur inscription préalable sur le site de la Ville.

  • 15/01/21 | Opération recyclage des pneus agricoles

    Lire

    Les Chambres d’Agriculture de Charente-Maritime et des Deux-Sèvres organisent une collecte de pneus usagés. Les agriculteurs ou éleveurs intéressés par cette démarche, intitulée « Ensivalor » et qui a pour objectif de recycler les pneus à un coût abordable, doivent se faire connaître sur le site de la Chambre d’Agriculture avant le 19 mars 2021.

  • 14/01/21 | Le président de La Rochelle Université réélu

    Lire

    Suite au Conseil d’Administration du 12 janvier dernier, Jean-Marc Ogier a été réélu Président de La Rochelle Université. Président de l’université depuis 2016, Jean-Marc Ogier a été réélu face à Sylvain Marchand, Professeur des universités en Informatique. Le bilan de ces 4 premières années de mandat révèle une croissance des effectifs étudiants, une chute du décrochage en premier cycle universitaire et une augmentation du nombre d’étudiants à statut spécifique.

  • 14/01/21 | Le trophée Inclusif & Citoyen pour Grand Poitiers

    Lire

    Grand Poitiers a reçu fin 2020 le trophée Inclusif & Citoyen qui vient récompenser la Communauté Urbaine pour l’ensemble de ses démarches en matière de numérique et de participation citoyenne au travers de ses multiples initiatives. Il s’agit notamment de la concertation citoyenne du Plan Climat Air Energie territorial qui a réuni 1000 contributions et 4500 votes.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Cyber-harcèlement au collège : L'Université de Bordeaux mène l'enquête

11/11/2020 | Lancée début 2020, l'enquête Cyberlife subit de plein fouet la crise sanitaire. L'équipe de recherche a besoin des parents pour répondre au questionnaire en ligne.

Enquête Cyberlife

Une équipe de chercheurs du Laboratoire de psychologie de l’université de Bordeaux a lancé début 2020, une étude sur le cyber-harcèlement: Cyberlife. Le but est de recueillir des données encore inexistantes sur la vie en ligne des collégiens. Aujourd’hui, les chercheurs ont besoin de la participation des parents de collégiens de classe de 5ème, 4ème et 3ème, pour faire avancer la recherche. Mathilde Husky, professeur de psychologie et investigatrice principale de l’étude, nous en dit plus sur l'enquête et l'intérêt de la participation des parents girondins.

À l’adolescence, les jeunes peuvent être confrontés au harcèlement. Avec l’usage massif des réseaux sociaux, la porte du cyber-harcèlement peut vite s’ouvrir. C’est là qu’intervient l’étude Cyberlife. Elle vise à mieux comprendre deux choses qui sont inter-reliées : l’usage des réseaux sociaux à l’adolescence et le développement du cyber-harcèlement. Pour comprendre ce phénomène, il est important d’avoir plusieurs sources d’information : les parents d’une part, les collégiens eux-mêmes, et l’école. Le laboratoire de psychologie de l’université de Bordeaux a besoin de la participation des parents de collégiens de Gironde, en classe de 5ème, 4ème et 3ème. Pour participer à cette enquête, il suffit de se rendre sur ce lien et répondre au questionnaire. 

Mathilde Husky, professeur de psychologie et investigatrice principale de l’étude

Différence entre harcèlement et cyber-harcèlement

L’idée c’est de voir comment se développent ces phénomènes, comment il est possible d’avoir un usage des réseaux sociaux qui n’est pas problématique, et qui peut même être utile à certains adolescents.  Il est important, dans cette étude, d’identifier comment l’usage massif des réseaux sociaux peut aussi devenir un problème, notamment par les mésusages de ces réseaux. Instagram, Tiktok, Twitter… sont des plateformes qui ne sont pas prêts de disparaitre. Le but c’est donc de voir comment vivre avec. 

 « On sait très peu de choses sur le lien avec la santé mentale », explique Mathilde Husky. C’est là tout l’enjeu de cette étude. Des études suggèrent que ça peut être utile à l’adolescence, que cela peut permettre d’exprimer une identité etc. Parallèlement, d’autres études, notamment portées sur Facebook, montrent qu’il y a un effet dépressogène. « Si vous passez votre temps à regarder la vie magnifique des autres, où tout le monde est à la plage en train de s’amuser, et que finalement votre vie est beaucoup moins sexy à côté, ce n'est pas quelque chose qui est valorisant », explique la chercheuse.

 « Finalement, on n’a pas suffisamment de données pour comprendre les liens bidirectionnels », raconte Mathilde Husky. L’idée de cette étude est de mieux comprendre qui devrait faire attention à quoi. À quoi devrait-on être attentif concernant les réseaux sociaux? Et pour le harcèlement, le laboratoire de recherches va essayer de mieux comprendre la différence entre le harcèlement dit « traditionnel » et le cyber-harcèlement. Une étude donc longitudinale, qui se déroulera durant trois ans, sur des élèves de la 5ème à la 3ème. « Les réseaux sociaux vont plus vite que la recherche donc c’est pas évident de mener ce genre d’étude ».

 L’implication des parents

On l’a dit, l’étude a besoin différentes sources. Etant donné que les collégiens sont mineurs, il est nécessaire d’avoir l’autorisation parentale. Le collège a diffusé, via pronote ou par mail, l’existence de Cyberlife. La participation des élèves se fait au collège, avec un psychologue de l’équipe de recherche. Au vu de la situation sanitaire, une modification a été apportée, qui permet d’inclure les parents, que leur enfant participe ou non à l’enquête. « Nous ce dont on a besoin, c’est d’avoir un échantillon suffisamment large pour pouvoir être utile. Il faut au moins plusieurs milliers de parents avant de pouvoir regarder les données et que cela ait du sens », explique Mathilde Husky. 

Ce qui est intéressant par rapport à l’enquête parents, c'est de savoir par exemple :  quel est le nombre d’écrans à la maison, s’il y a ou non des règles d’utilisation, les sites que le parent pense être fréquenté par son enfant... « Avoir une image de ça, serait très intéressant. Et au niveau national on n’a pas de données comme ça », poursuit la chercheuse. Avec le confinement et l’arrêt des loisirs extra-scolaires, la question que se posent les chercheurs du laboratoire, c’est de savoir si ce temps il est passé en ligne. « Est-ce qu’il y aura un effet indirect de l’épidémie sur l’usage des réseaux sociaux et peut-être les problèmes liés à cet usage? C’est une question qui se pose », conclut Mathilde Husky.

Mélanie Philips
Par Mélanie Philips

Crédit Photo : Laboratoire de psychologie de l'Université de Bordeaux

Partager sur Facebook
Vu par vous
3728
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 18 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !