Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

22/10/19 : La ville de Bordeaux a lancé une consultation en ligne pour déterminer quel équipement public de la ville pourrait porter le nom de Jacques Chirac. Le Parc des Expositions, la Bibliothèque Médiadeck ou "un autre lieu" sont les trois propositions énoncées.

21/10/19 : Fermée en septembre 2018 suite à des inondations survenues durant l’été, la médiathèque de Gan (64) rouvre dans des locaux provisoires de 150 m2, rue du Bel Air, près du centre de loisirs, le mardi 22 octobre à 14h.

19/10/19 : Trafic SNCF toujours perturbé en Nouvelle-Aquitaine à la fois sur le service OUIGO et sur les TER à la suite du mouvement national de "droit de retrait" suite à un accident. "un détournement du droit de retrait à l'impact inacceptable" pour E. Philippe

18/10/19 : Ce 18 octobre, environ 250 retraités agricoles ont manifesté devant la préfecture de Dordogne. Le montant moyen des pensions des 25 612 retraités agricoles périgourdins est de 447 euros par mois. Ils revendiquent une retraite à 85% du SMIC.

18/10/19 : Les 8, 9 et 10 novembre prochains aura lieu la 14ème édition du salon de l’agriculture paysanne et durable Lurrama à la Halle d’Iraty de Biarritz. Cette année, la thématique sera une reprise de la formule de Flow Food, "Le climat, c'est la vie".

15/10/19 : Nouveau passage du Tour de France en Béarn l'été prochain! A noter dans les agendas, l'étape Pau-Laruns le dimanche 5 juillet 2020, avec au menu les cols de la Hourcère (1440m), du Soudet (1540 m), d'Ichère (674 m) et de Marie-Blanque (1035 m).

15/10/19 : Tour de France : c'est officiel, la Charente-Maritime accueillera une journée de repos à l'Île d'Oléron, l'Île de Ré et Châtelaillon-Plage seront villes étapes du Tour de France 2020.

15/10/19 : La ville de La Rochelle a à son tour pris un arrêté contre l'épandages de pesticides. Le maire promet d'accompagner vers la sortie des intrants celle des deux exploitations sur la commune n'étant pas biologique.

08/10/19 : Niort: Le réaménagement du boulevard Main, entre le Moulin du Roc et le quai Métayer, a débuté en janvier. A partir du 21/10, la voie qui longe le port Boinot sera définitivement fermée aux véhicules et la circulation basculée sur la nouvelle voie.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 23/10/19 | Pau: Focus sur l'animation handicap du Concours complet 5*

    Lire

    Dans le cadre du Concours Complet International 5 étoiles de Pau, une animation «Découverte du cheval» est proposée les 25 et 26 octobre aux personnes handicapées, adultes et enfants. Cette animation, proposée par les Ateliers de la Cavale, s'organise autour de 3 ateliers: le pansage, le travail du pied et une balade en calèche (adaptée pour l'accueil d'une personne en fauteuil roulant). Cette animation d'une heure permet l'accueil de 6 personnes pouvant chacune participer aux 3 ateliers. Inscription uniquement par mail mission.handicap@ville-pau.fr. Rappel : l'entrée est gratuite le vendredi, payante le samedi.

  • 23/10/19 | L'Entre-deux-Mers interroge sa ruralité

    Lire

    Du vendredi 25 au dimanche 27 octobre prochain, le Comité de Liaison de l'Entre-Deux-Mers (CLEM) organise un colloque autour de "l'histoire des relations du Cadillacais et du Podensacais avec Bordeaux". Y seront notamment abordés les thèmes de la ruralité et de l'effet de la métropolisation sur ce territoire viticole et le projet de labellisation "Pays d'Art de d'Histoire" porté par plusieurs communautés de communes de Sud-Gironde. Les débats se tiendront à Rions (le 25 octobre), à Sainte-Croix-du-Mont le 26 et à Cadillac le 27. Plus d'infos au 05 56 84 45 75.

  • 23/10/19 | Charente-Maritime : une soixantaine d'agriculteurs mobilisés

    Lire

    Une soixantaine d'agriculteurs ont répondu à l'appel à mobilisation de la FNSEA 17 ce 22 octobre. Ils sont allés jusqu'à la station d'épuration de La Rochelle chercher des boues, qu'ils sont ensuite allés épandre devant la mairie de Chambon, dont le maire fait partie du mouvement des "pisseurs de glyphosates". Une trentaine d'entre eux sont ensuite allés poser des banderoles et distribuer des tracts au rond-point à l'entrée de Rochefort.

  • 22/10/19 | Ford signe la revitalisation du site de Blanquefort

    Lire

    Lors d'un nouveau comité de suivi qui s'est tenu ce lundi 21 octobre, le protocole d'accord pour la revitalisation du site de l'ancienne usine Ford à Blanquefort a officiellement été signé par le constructeur. Ce dernier s'engage à injecter 18 millions d'euros dans cette opération, dont quatre millions pour céder certains terrains à Bordeaux Métropole. Ford s'est également engagé à dépolluer le site d'ici 2024. D'anciens salariés de l'usine se sont rassemblés devant la préfecture de Bordeaux à l'appel de la CGT. Pour cibler où seront injectés les 14 millions restants, une nouvelle réunion doit se tenir en novembre.

  • 22/10/19 | Un escape game d'horreur à Bordeaux !

    Lire

    Le frisson pour aider (ou pas) à la réflexion. Closed Escape Game a ouvert dans le Parc d'Activités du Grand Stade (Tram B arrêt Berges de la Garonne) le 06 juin dernier. Deux parcours d'horreur pour 2 à 5 personnes sont proposés, avec pour chacun une immersion dans le frisson garantie. Par sécurité pour les joueurs, les parcours sont déconseillés aux personnes sensibles et aux femmes enceintes. Les joueurs peuvent également abandonner en cours de parcours. Depuis l'ouverture, 63 abandons ont été comptabilisés.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Il était ambassadeur du Vatican, de France et du Pays basque

11/09/2019 | Le cardinal d'Espelette Roger Etchegaray aura eu droit à des funérailles d'Homme d'Etat. Un ministère exceptionnel

Mgr Etchegaray

Il est devenu célèbre avant le piment d'Espelette, le village de ses racines. Il s'est éteint à l'âge de 96 ans à la maison de retraite médicalisée Arditeya de Cambo-les-Bains. Chez Edmond-Rostand. Son aura était énorme. Comme sa simplicité. Il imposait à ses amis de l'appeler Roger, et non Son éminence comme cela seyait à sa qualité de cardinal. L'ancien archevêque de Marseille -où il laissa une trace indélébile- s'est révélé un habile négociateur au Saint Siège du Vatican en lequel Jean-Paul II avait toute confiance. Un ambassadeur spirituel hors norme. Mais Basque avant tout.

La présence de Laurent Nuñez, le secrétaire d'État auprès le ministre de l'Intérieur et ancien sous-préfet de Bayonne, aux funérailles du cardinal Roger Etchegaray célébrées par le cardinal Dominique Manberti, émissaire du pape François en voyage dans l'Océan indien, et celle du lehendakari – président — du gouvernement basque, Iñigo Urkullu illustrent bien le personnage de l'écclésiastique qui ne se séparait jamais de son béret. Basque évidemment. Pays où il s'était retiré en 2017. La reconnaissance de l'État et du Pays basque réunis pour saluer un parcours sacerdotal exceptionnel. Une célébration en la cathédrale de Bayonne que l'évêque du diocèse Monseigneur Aillet introduisit par des condoléances transmises par le pape François qui saluait "le pasteur zélé et aimé du peuple, conseiller écouté et apprécié particulièrement dans les situations délicates dans tous les endroits du monde." Une délégation marseillaise conduite par l'archevêque Jean-Marc Aveline et l'adjointe au maire de la capitale phocéenne, Catherine Ginet, témoignait de la reconnaissance de la cité où son ministère fût très remarqué.

Le confident et émissaire apprécié de Jean-Paul II

Fils d’un mécanicien agricole, Roger Etchegaray après des études au petit séminaire d'Ustariz, a poursuivi sa préparation spirituelle et scientifique au grand séminaire de Bayonne et à l'Université pontificale grégorienne de Rome, obtenant une licence en Théologie et un doctorat en Droit canonique avec une thèse sur le baptême des enfants de parents catholiques non-pratiquants. Ordonné prêtre en juillet 1947, dans sa paroisse de Saint-Étienne d'Espelette, après un détour à Paris comme évêque auxiliaire, il devient archevêque de Marseille en 1970 — où il restera jusqu'en 1985. Il préside parallèlement de 1975 à 1981 la Conférence des évêques. C'est Jean-Paul II - dont ll deviendra le confident qui le crée cardinal - sur recommandation de Joseph Raztinger, - futur Benoît XVI — et lui offre plusieurs postes importants au sein de la curie romaine. Dont de délicates missions plus ou moins officielles en Irak, à Cuba – auprès de Fidel Castro - à Sarajevo, en Afrique. En somme, un observateur, un transmetteur du Vatican. Un ambassadeur officieux de l'État du Vatican qui avait la confiance totale de "son compagnon de route" Karol Wojtyla.
"Il avait l'intelligence des situations, a pour sa part, souligné avec émotion Laurent Nuñez, Ce n'est pas chose aisée que de représenter l'État dans un lieu de culte. Et pourtant, il y a des deuils que la République partage. Des pertes dans lesquelles on se reconnait".
Membre de l'Académie des Sciences morales et politiques depuis 1994, le cardinal Etchegaray animait aussi des conférences comme le rappela, lundi en la cathédrale, Philippe Levillain, producteur délégué de l’émission les Lundis de l'Histoire à France-Culture de 1982 à 2014, membre de l’Institut universitaire de France (IUF) et membre du Comité pontifical des sciences historiques de 2003 à 2012. "Nous manquions d'énergie spirituelle et nous lui avons demandé d'être candidat. Il incarnait la perpétuelle joie de vivre. Ce cardinal irradiait. Vous nous manquerez." Son dernier ouvrage, édité en 2015, s'intitulait "Avec Dieu chemin faisant." Sa route fut exemplaire.

Après les funérailles célébrées en français et en basque en présence de nombreuses autorités civiles et religieuses, dont le cardinal Barbarin, en retrait du diocèse de Lyon, et le cardinal Ricard, archevêque de Bordeaux, en la cathédrale de Bayonne, la paroisse Saint-Étienne d'Espelette a récupéré le prêtre qu'elle avait ordonné, il y a si longtemps. Pour un dernier adieu. Un Auresku, cette danse que l'on réserve souvent aux grands de ce monde. A l'image de cet Ezpeletar, ambassadeur du Vatican, de France et du Pays basque, certes. Mais avant tout par gratitude envers cet ecclésiastique universel, enfant du Pays qui porta haut et fort une foi qui demeure ancrée en ce Pays basque.

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : The Catholic news agency of the Bishops' Conference of Bosnia and Herzegovina

Partager sur Facebook
Vu par vous
2439
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Notheisen | 16/09/2019

J'ai beaucoup aimé le texte de Félix Dufour.
RIP Votre Eminence.

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !