Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

14/11/18 : Rencontre/débat avec les parlementaires du 47 autour de la réforme des retraites et des nouvelles revendications de l'ADRA 47 le vendredi 16 novembre à 14 H 30 à la Salle de l'Orangerie du Conseil Départemental d'Agen.

14/11/18 : Dans la continuité de la réflexion d’Agen 2030, des tables rondes autour du handicap et de l’accessibilité de la Ville d’Agen sont proposées le lundi 19 novembre de 14 h à 16 h 30, Salle des Illustres à l’Hôtel de ville d’Agen.

14/11/18 : Dans le cadre de la Journée international des droits de l’enfant, le centre social Maison pour Tous de la Masse (Agen) présentera le 20 nov dans son local à 17 h 30 les travaux des enfants inscrits au CLAS autour de la charte nationale.

14/11/18 : Invitée en Martinique afin de partager son expertise en vue de la création de La Cité du Rhum, La Cité du Vin accueillera à Bordeaux les 21 et 22 novembre une délégation martiniquaise porteuse de ce projet.

14/11/18 : Une lecture du livre posthume de « Charb » « Lettre aux escrocs de l’islamophobie qui font le jeu des racistes » se tiendra le 19 novembre à 20 h au théâtre du Pont Tournant, à Bordeaux.

14/11/18 : 10 établissements touristiques de Gironde viennent de recevoir l’Ecolabel européen hébergement touristique label officiel de la Commission européenne pour les établissements qui souhaitent allier qualité et écologie. En NA, 82 sont dénombrés.

14/11/18 : 10ème Forum Environnemental du Vin de Bordeaux le 6 déc au Palais des Congrès de Bordeaux. « Après avoir dressé le bilan des actions menées, cette journée permettra de partager l'ambition d'amener la filière vers une politique RSE collective. »

14/11/18 : Conférence autour de « La forteresse de Blanquefort » proposée par l’association Tout Art Faire, le 15 novembre de 19 h à 20 h 30, à l’Athénée Municipal et animée par Marietta Dromain, docteure en Archéologie.

14/11/18 : Mobilisation des avocats le 15 novembre à 11 h devant les marches du TGI de Bordeaux contre les dispositions du projet de loi de réforme de la justice 2018-2022, les « cinq chantiers de la Justice ».

14/11/18 : Table ronde sur l'inclusion des personnes handicapées le 22 nov de 9 h à 11 h 30 au Pullman Bordeaux Lac. Cet événement fera notamment le point sur la situation professionnelle des personnes handicapées en NA.

14/11/18 : Par arrêté du 13 novembre, Patrick Amoussou-Abdélé est nommé secrétaire général pour les affaires régionales de la région Nouvelle-Aquitaine auprès du préfet de région Didier Lallement. Il remplace Michel Stoumboff, nommé DRAAF de la région Bretagne.

14/11/18 : Charente-Martime : David Labiche, adjoint à la mairie de Chatelaillon, a été nommé hier soir secrétaire départemental du parti Les Républicains, succédant ainsi au député Didier Quentin, devenu président départemental.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 14/11/18 | Poitiers: Le Quartier du Palais veut votre avis

    Lire

    Une démarche de rencontre auprès des publics est lancé par la Ville de Poitiers afin de leur présenter le Projet du Quartier du Palais et de recueillir leur avis. A cet effet, une exposition itinérante circule sur le territoire de Poitiers et de Grand Poitiers avec à chaque étape un moment d’échange autour du projet. L’exposition sera présente du 19 au 23 novembre au Carré Bleu (Quartier des Couronneries). Pus d'informations

  • 14/11/18 | Hopital de La Rochelle Ré : le conseil de surveillance défie l'ARS

    Lire

    Quelques jours avant la prise de fonction officielle du nouveau directeur de l'hopital de La Rochelle-Ré, le conseil de surveillance a adopté à l'unanimité une motion en réaction à un courrier de l'ARS qui estimait les "efforts réalisés [en matière de gestion budgétaire] comme non satisfaisants" et exigeant "des mesures encore plus fortes" pour contrer le déficit de 0,3% de baisse d'activité. Une semonce "perçue comme un manque de considération et de confiance vis-à-vis du personnel", dit la motion.

  • 14/11/18 | La Semaine de la réduction des déchets vue de Poitiers

    Lire

    Du 17 au 25 novembre, dans le cadre de la semaine européenne de réduction des déchets, Grand Poitiers propose des animations afin de sensibiliser les Poitevins à la nécessité de réduire sa quantité déchets et de donner les clés pour agir au quotidien. Au programme de cette semaine : randonnée citoyenne, visite du centre de tri, de la Recyclerie, ateliers, animations… Toutes les animations sont gratuites. Infos et programme: www.grandpoitiers.fr

  • 14/11/18 | Usine de Blanquefort : Ford lance un ultimatum

    Lire

    Le constructeur automobile Ford a demandé ce mardi 13 novembre à la société belge Punch Powerglide, potentiel repreneur de l'usine de Blanquefort menacée de fermeture, de proposer une "offre révisée" d'ici le 23 novembre. Face au soutien du gouvernement en faveur du plan de reprise, Ford persiste en déclarant "ne pas croire que les plans de l’acquéreur potentiel offrent le niveau de sécurité et protection, ni ne limitent le risque de possibles pertes d’emploi futures, que nous souhaitons fournir aux salariés". Un nouveau comité d'entreprise est prévu le 28 novembre.

  • 14/11/18 | Portes ouvertes Madiran et Pacherenc du Vic Bilh

    Lire

    Les 17 et 18 novembre prochains les vignerons des appellations Madiran et Pacherenc du Vic Bilh ouvrent leurs portes ! Durant tout le week-end, du samedi 9h au dimanche en fin de journée, soirée du samedi comprise, 32 propriétés et caves coopératives accueillent les amateurs de vins et curieux de tous âges pour de nombreuses animations et activités : visites et dégustations bien sûr, marchés de producteurs et restauration, mais aussi concerts, escape game, randonnées, soirée guinguette, jeux pour les enfants, expositions... Plus d'infos : Maison des vins de Madiran

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | L'affiche 2018 des Fêtes de Bayonne 2018 casse les codes

27/02/2018 | Exit, le Roi Léon, le fond rouge traditionnel, Glawdys Esnault qui a remporté le concours de la célèbre affiche des Fêtes inspirée des premières œuvres de Saez. Son frère, habitué des Fêtes qui l'a incité à participer

Affiche Fêtes Bayonne 2018

L'hiver, l'esprit festayre est en sommeil mais bien présent dans le subconscient. En effet, six mois avant le fameux lancer de clés depuis le balcon de la mairie de Bayonne le 25 juillet, 11 214 personnes ont participé au vote, entre autre via internet, pour déterminer le lauréat ou la lauréate parmi cinq finalistes. Et c'est une jeune artiste qui vit entre Montauban et Paris qui a remporté ce concours 2018.

"Le changement c'est maintenant! " auront pu commenter les premiers témoins de la divulgation du concours annuel de l'affiche des Fêtes de Bayonne 2018. En effet le fond bleu qui rappelle un ciel d'été à l'occasion d'un feu d'artifice dont les clés feraient partie des fusées et cette croix basque (Lauburu en euskara) d'où semblent émerger les acteurs de la symbolique: festayres, bandas et toros prend indiscutablement à contre-pied les codes, on peut le dire ainsi, habituels.

Cette affiche qui colle à la liesse annuelle depuis 1938 fait partie des joyaux de la couronne du Roi Léon que se sont disputés cinq finalistes, Perrine, Flora, Aurore Claude et Glawdys. C'est cette dernière, Glawdys Esnault,  qui a décroché la cocarde à l'issue de l'addition des votes de la commission extra-municipale des fêtes présidée par Henri Lauqué avec 39,42% des suffrages, devant Flora  Roliers, (28,46%), Claude Davancens (20,34%), Perrine Honoré, (6,13%) et Aurore Brunet (5,65%).

Henri Lauqué s'est tout d'abord réjoui, comme le maire de Bayonne et président de la Communauté Pays basque Jean-René Etchegaray, de l'étonnante participation des votants: 11 214 personnes se sont exprimées via internet dont 728 depuis le Musée basque et de l'Histoire de Bayonne en bord de Nive où étaient exposés les cinq projets entre le 10 et le 25 février et que sont allés admirer 1652 visiteurs. "Un nombre inférieur à l'année précédente, mais il est vrai que nous avons eu le temps le plus pourri", commentait Henri Lauqué. Sans surprise 62,28% des votes (6984) proviennent des Pyrénées-Atlantiques et des Landes dont 33% (2311) de Bayonne.

Jean-René Etchegaray a savouré avec délectation la provenance des autres suffrages: de la France entière, de Dunkerque à Nice et de Brest à Strasbourg en passant par l'Outre mer. Mais la surprise provient de votes venus du monde entier, des États Unis, (Boston, Bakersfield, New York), Maroc, Algérie, Espagne, Suisse, Allemagne, de nombreuses villes d'Afrique, comme Douala, Kinshasa, Brazzaville; du Qatar, voire d'Hawaï et de Thaïlande. Mais là on peut imaginer qu'il s'agit de surfeurs expatriés. Dont certains font le voyage pour la grand-messe du mercredi 25 juillet avec le lancer de clé auquel Gwladys participera au 29 juillet.

Enfin avant de dévoiler l'œuvre dissimulée derrière un tissu vert, Henri Lauqué, comme Jean-René Etchegaray et Yves Ugalde (notre photo) se sont réjouis de constater la symbiose d'appréciation entre le jury de la commission extra-municipale et celle du public. Parfois Vox populi est vox Dei...

"Je me suis inspirée des anciennes affiches  d'Arnaud Saez"

"Les anciennes affiches d'Arnaud Saez m'ont inspirée, c'est un choix que j'assume tout à fait. Ses affiches sont joyeuses et simples et j'ai cherché à créer la mienne à partir d'un symbole fort, la ronde à partir d'une croix basque", souligne en préambule cette jeune graphiste blonde installée à Montauban qui connaît les classiques. "Je pensais même à plusieurs croix comme des rondes qui se démultiplieraient, mais en affiche cela ne fonctionnait pas.  Alors je n'en ai gardé qu'une en me disant qu la base de toutes les rondes, il y avait la famille. La famille, c'est la ronde qui crée toutes les rondes"

Et Glaxdys de poursuivre: "C'est mon frère qui participe depuis plusieurs années aux Fêtes de Bayonne qui m'a encouragé à m'inscrire à ce concours. " Le ciel bleu qui fait office de fond comme la répartition des clés et des pictogrammes qui ont inspiré l'artiste illustre aussi ces feux d'artifice de l'été, spectacles oh combien familiaux. Enfin comme cela figurait sur le cahier des charges, Glawdys n'a pas omis d'intégrer dans la ronde, inscrite en lettres immaculées: "Baionako Bestak " et "Las Hestas de Baiona" ("les fêtes de Bayonne" en français conventionnel) au nom de la bonne entente des cultures basque et  gasconne qui se déversent paisiblement entre Nive et Adour.

Chacun aura noté outre l'absence des couleurs rouge et vertes du Pays basque, celle remarquée de Léon, roi de Bayonne et jusque-là incontournable monarque du visuel de ces fêtes qui rassemblent un million de festayres chaque année. Un élu présent dans la salle des mariages a lancé.... "Cela lui refroidira la tête...!" C'était semble-t-il encore sa fête hier matin! Allez savoir pourquoi...

Ces célèbres Fêtes de Bayonne deviendront-elles désormais payantes?

Depuis l'an dernier, une question devient récurrente: les Fêtes de Bayonne vont-elles devenir payantes? Le maire de Bayonne, Jean-René Etchegaray ne cachait pas, ce matin encore, que la question était à l'étude.  "Depuis l'an dernier, les mesures de sécurité ont encore augmenté pour les raisons que chacun connait et qui sont la condition de leur pérennité. Mais elles ont un coût. Le budget?  1 700 000 euros pour la Ville. (NDLR.- comme au contribuable bayonnais). Certes, elles génèrent un économie non négligeable mais leur coût devient un peu pesant. "Sur un million de festayres, vous vous doutez bien, qu'il n'y a pas que des Bayonnais aux Fêtes de Bayonne. Nous étudions toutes les pistes et les moyens de faire appliquer cette contribution."

L'an dernier, pour des raisons de sécurité, la ville aux remparts avait été bouclée et quatre accès matérialisés pour pénétrer au cœur de la Fête, du Grand au Petit Bayonne. L'étape suivante consisterait-elle à les "habiller" l'été prochain de guichets d'entrée?

Certains avancent déjà un pass accès au prix de 5 euros la journée. D'autres souhaiteraient que Dieu reconnaisse les siens, c’est-à-dire des Bayonnais soient dispensés de cette contribution. La question est posée. De toute façon, Jean-René Etchegaray le maire et Henri Lauqué n'attendront pas les calendes grecques pour prendre une décision.

 

 

 

 

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : F.D.

Partager sur Facebook
Vu par vous
20370
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 16 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !