Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

30/11/21 : Bordeaux - Dans le cadre de la quinzaine franco-russe soutenue par Bordeaux Métropole, l'Association des russisants d'Aquitaine organise le 9 décembre, la conférence : "De Lénine à Poutine: le sport, un enjeu politique en URSS et en Russie"+ d'info

29/11/21 : A la suite des annonces gouvernementales concernant la 3ème dose, le centre de vaccination du Parc des expositions de Pau s’adapte dès ce lundi en ouvrant 6 jours/semaine (contre 3 précédemment) permettant de passer de 1500 à 3600 vaccins par semaine.

26/11/21 : Les marchés de Noël reviennent! A Bordeaux (Place Tourny) et à Pau (place Clemenceau et allées d’Aragon) notamment, l'ouverture des chalets et des animations qui les accompagnent insuffle un vent de magie (de Noël) dès ce vendredi 26 novembre en soirée!

26/11/21 : Les 5,6 et 7 août, le Sun ska festival revient (en vrai!) sur le domaine de Nodris en Gironde! La billetterie est ouverte et les premiers noms dévoilés: Ska-P, Tryo, Biga*Ranx, Danakil, Tiken Jah Fakoly ou encore Takana Zion.+ d'info

24/11/21 : Un préfet délégué Ours, Jean-Yves Chiaro a été nommé auprès du préfet coordonnateur du massif des Pyrénées. Sur les sujets ours, il a pour mission de renforcer le dialogue entre tous les acteurs et d'appuyer les préfets de département dans leur action.

22/11/21 : Jean-Pierre Farandou PDG de SNCF, a rencontré vendredi 19 novembre à Bordeaux, Alain Rousset, président de la Nouvelle-Aquitaine, et Alain Anziani, président de Bordeaux Métropole. Sans surprise les 3 présidents ont réaffirmé leur soutien au projet GPSO.

17/11/21 : A Bayonne un groupe de travail a été lancé en vue de l'organisation des Fêtes de Bayonne 2022. A cette occasion les dates des éditions 2022 2023 et 2024 ont été actées: du 27 au 31 juillet 2022, du 26 au 30 juillet 2023, du 24 au 28 juillet 2024

17/11/21 : Les 2 et 3 décembre 2021, le World Impact Summit, le sommet international des solutions pour la planète, revient pour une 4e édition mixant présentiel et digital au Palais de la Bourse à Bordeaux. L'eau en sera la thématique principale+ d'info

09/11/21 : Les élus régionaux se sont réunis en Commission permanente lundi 8 novembre à l'Hôtel de Région à Bordeaux. Au total, 436 délibérations ont été votées et 3 517 subventions attribuées pour un montant total de 878 392 914,59 euros.

03/11/21 : Le Drive fermier Gironde annonce un nouveau et 6ème point de retrait à compter du vendredi 19 novembre de 13h30 à 18h30. Les produits fermiers seront désormais aussi livrés à la Chambre d'Agriculture de la Gironde, 17 cours Xavier Arnozan.

28/10/21 : Rive Droite - La Nuit Verte 2022 se prépare déjà: Geörgette Power, artiste invité de cette 6e Nuit Verte est en résidence à Cenon. Objectif : s’immerger dans le territoire afin de proposer une œuvre in situ, conçue pour l'évènement.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 30/11/21 | Tartas se dote d'une unité de bioéthanol

    Lire

    A Tartas dans les Landes, la société Rayonier AM Avébène est l'un des plus importants producteurs mondial de cellulose de spécialités, raffinée à partir de la pâte à bois, et utilisée par les industries pharmaceutiques, alimentaires ou encore de la construction. Souhaitant s'engager dans la transition énergétique, la société va convertir le site en unité de production de biocarburant en construisant sur place une unité de production de bioéthanol de deuxième génération.

  • 30/11/21 | Recyclage des friches : 101 nouveaux projets retenus

    Lire

    Le 19 novembre, les lauréats du deuxième appel à projets pour le recyclage des friches ont été dévoilés. En Nouvelle-Aquitaine, 101 projets ont été retenus. Les projets sélectionnés vont permettre de développer des logements sociaux ainsi que les démarches en matière de revitalisation des centres-villes et centres-bourgs. En Nouvelle-Aquitaine, l'enveloppe consacrée au recyclage de friches et de fonciers artificialisés s'élève à 29,6 M€. Lors d'un premier appel à projet "fond friches" 66 lauréats avaient été retenus pour une dotation globale de 23 M€.

  • 30/11/21 | Francis Cabrel soutient la calendreta de Pessac !

    Lire

    L'école associative de Pessac La Calandreta de la Dauna propose un enseignement immersif en langue occitane. Afin de promouvoir l'école et la langue occitane, elle a décidé d'organiser une tombola dont un des 14 lots est une guitare offerte par Francis Cabrel, fervent défenseur de la langue. Les billets sont en vente du 1er décembre au 9 janvier et le tirage aura lieu le 15 janvier. Toutes les infos et les billets sont disponibles sur le site de l'école

  • 30/11/21 | Métiers : Une soirée pour découvrir le secteur du digital

    Lire

    Le 8 décembre de 18h à 21h, le Crédit Agricole lance « Youzful // Cafés », des événements inédits pour informer et accompagner les jeunes dans leur orientation professionnelle. Lors de cette soirée en ligne, ils pourront notamment participer à un atelier collaboratif sur les métiers du digital animé par un expert, assister à des conférences et échanger avec des professionnels afin d'affiner leur projet de carrière et savoir si oui ou non ce secteur est fait pour eux. Inscriptions obligatoires avant le 6 décembre : https://job.wiz.bi/mbgkx / carla@wizbii.com / 06 69 67 11 16.

  • 29/11/21 | Bioval cherche à remplacer les additifs dans l'alimentation

    Lire

    Le remplacement des additifs dans la filière agro-alimentaire est un enjeu majeur. En Vienne, le projet Bioval a pour ambition d'apporter de nouvelles solutions à cette problématique en proposant des substituts aux additifs dans les secteurs de l'agro-alimentaire et de la cosmétique. L'objectif est d'étudier les possibilités de valorisation de la biomasse végétale pour l'obtention de nouveaux ingrédients naturels. Ce projet se fera en collaboration avec le centre de recherche technologique Agir, basé en Gironde.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Etablissement Français du Sang : les stocks sont dans le rouge

10/06/2021 | A l’occasion de la Journée mondiale des donneurs de sang le 14 juin, l’Établissement français du sang (EFS) s’apprête à renouveler l’opération «#Prenez le relais, 1 mois pour TOUS donner» du 9 juin au 9 juillet.

1

Depuis début mai les dons de sang ont fortement chuté en raison des jours fériés et d’une baisse de fréquentation des collectes, impactées par le déconfinement. A l’occasion de la Journée mondiale des donneurs de sang le 14 juin, l’Établissement français du sang (EFS) s’apprête à renouveler l’opération «#Prenez le relais, 1 mois pour TOUS donner » du 9 juin au 9 juillet. Durant cette période tous les citoyens sont invités à se faire les ambassadeurs du don de sang en donnant leur sang et en encourageant leur entourage à donner à leur tour. L’EFS compte sur la venue de plus de 300 000 donneurs, dont 16 000 pour la seule Nouvelle-Aquitaine sur cette période, pour faire remonter le niveau des réserves de sang particulièrement bas.

Il est 10 heures et quelques donneurs poussent les portes de l’EFS de l’hôpital Pellegrin. Une fréquentation qui remonte doucement, après un mois de mai compliqué. Rythmé par le déconfinement et les ponts, la baisse de la fréquentation n’a cessé de s’accentuer sur les 15 sites de la région. Aujourd’hui, en Nouvelle-Aquitaine, les stocks de concentrés de globules rouges (CGR) s’élèvent à seulement 7 140 CGR contre 9 500-10 000 en temps normal. « Normalement, on a une couverture de 12 jours, si on arrête de prélever. C’est notre seuil de base. Avec les chiffres actuels, on a une réserve d’environ 7 jours. 5 jours de moins, c’est énorme ! », déclare Wilfried Salado, Directeur du Département collecte et production de l'EFS Nouvelle-Aquitaine. Des chiffres qui baissent jusqu’à seulement 4,5 jours de réserve pour le groupe B négatif, au lieu de 10-12 jours. « Nous sommes sur des stocks bas, voire très bas. Les groupes A B O sont prioritaires et A+ et O+ plus que prioritaires. »

8 minutes

Un don permet de sauver trois vies. « Les CGR sont transfusés aux patients atteints de maladies comme la drépanocytose, qui ont besoin de transfusions mensuelles. Mais aussi pour les hémorragies à la suite d’accouchement, d’opérations ou simplement d’accidents », explique Wilfried Salado. En raison de la crise sanitaire, il y a eu davantage de difficultés à recruter des jeunes de 18-25 ans. Les collectes de sang organisées dans les universités ou même dans les lycées se sont vues grandement diminuer, ce qui n’a pas arrangé l'état des stocks. 

Parmi les donneurs ce matin là, Floriane, une jeune femme âgée de 26 ans, est une donneuse régulière. Après un passage auprès du secrétariat pour changer son masque et récupérer le formulaire d’éligibilité, elle s’installe dans la salle d’attente. Un entretien avec un médecin pour obtenir un avis médical est nécessaire. La jeune femme prend ensuite la direction de la salle de don. Une salle divisée en trois secteurs : don de sang, don de plaquette et don de plasma. Installée sur son lit bleu, Floriane répond aux questions de l’infirmière, avant de commencer le don. Pose du garrot et c’est parti, 8 minutes top chrono. Huit minutes durant lesquelles la jeune femme presse la balle en mousse. « Je donne mon sang depuis que j’ai 18 ans. Je sais qu’il y a des personnes qui sont dans le besoin. Ca ne me coute rien, et ça sauve des vies ! », raconte la donneuse. Tous les quatre mois, elle vient donner son sang, faire sa « bonne action ».  

Comment faire?  

Il est maintenant l’heure de la collation ! Floriane se dirige dans la salle de restauration. Plusieurs tables, un lit « au cas où », et un comptoir rempli de douceurs. Café, chocolat chaud, viennoiseries, compotes… il y en a pour tout le monde ! Une étape qui permet de recharger les batteries, mais aussi de surveiller le donneur. La jeune femme quitte les lieux à 10h45. 45 minutes auront suffit pour sauver trois vies. 

Mais alors, comment faire pour donner son sang? Rien de plus simple. Trois choix sont possibles. En téléchargeant l’application Don de sang et en prenant rendez-vous au plus près de chez vous. Il est également possible d’en prendre un directement sur le site https://dondesang.efs.sante.fr/comprendre/comment-est-organise-le-don-de-sang ou encore par téléphone. Quelles sont les conditions d’éligibilité ? Avoir entre 18 et 70 ans, peser plus de 50 kg, ne pas avoir fait de tatouage ou piercing dans les quatre mois. D’autres questions plus personnelles sont posées au cours du formulaire. Il est possible de tester son éligibilité sur le site. 

 

A savoir : Pour les petites entreprises qui n’ont pas la capacité d’organiser une collecte de dons, l’EFS met en place un dispositif de navette pour les employés.

Mélanie Philips
Par Mélanie Philips

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
7537
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 32 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !
Le préfet de la Dordogne au côté de la représentante de l'ARS en Dordogne Société | 30/11/2021

En Dordogne, de nouvelles mesures pour ralentir la propagation de la covid 19

Conférence de presse inauguration CPCA Bordeaux Société | 29/11/2021

Des compétences mutualisées pour prendre en charge les auteurs de violences conjugales

La principale du collège de Piégut accueille la secrétaire d'état Nathalie Elimas Société | 26/11/2021

En Dordogne, le collège de Piégut-Pluviers s'empare du plan contre le harcèlement scolaire

Après la collecte en magasins, vient, durant plusieurs semaines, l'étape du tri en entrepôt Société | 26/11/2021

Banques alimentaires : la grande collecte démarre

Maraude de l'association du lundi 22 novembre Société | 25/11/2021

À Bordeaux, Précœurité distribue pulls et chaleur humaine aux sans-abri

Carole Drucker-Godard, rectrice de l'Académie de Limoges et Isabelle Klock-Fontanille, présidente de l'Université de Limoges ont renouvelé la convention Bac - 3/Ba c + 3 Société | 19/11/2021

Une convention Université Rectorat pour favoriser la réussite des lycéens et étudiants de l’Académie de Limoges

Sébastien Eytier, en situation de handicap est accueilli par Christophe Razouls et Ludovic Gimaux de PCI Société | 18/11/2021

Duoday : Une journée de partage entre l'entreprise Périgord Chaudronnerie Inox et Sébastien, handicapé

La cérémonie a eu lieu en présence de trois enfants de Joséphine Baker Société | 15/11/2021

La Dordogne rend hommage à Joséphine Baker avant son entrée au Panthéon

Le bassin olympique de Limoges Métropole dans la ligne de mire des nageurs français Société | 10/11/2021

Limoges recevra le Championnat de France de natation en avril 2022

Jessika Jouvie, Thibault Farrenq, Hervé des Horts, Pascale Rousseau-Dewambrechies, Béatrice Bausse, Laurent Desjars, Jenna Boitard et Emilie Vandellos Duflos Société | 09/11/2021

Bordeaux : la Nuit du Bien Commun pour "encourager les citoyens à passer à l'action"

La fresque avec les enfants et les partenaires du projet Société | 05/11/2021

De jeunes Périgourdins s'expriment grâce à l'art et redonnent des couleurs à leur lieu de vie

Le Camion solidaire à Mourenx est un véritable centre social itinérant permettant de lutter contre la précarité de personnes isolées Société | 28/10/2021

Le Cam's : un centre social itinérant pour rompre l'isolement de publics en difficulté

Basés à Limoges, les Pompiers de l’urgence internationale sont équipés de nouveaux matériels en réalité augmentée Société | 19/10/2021

Les Pompiers de l’urgence internationale forment des sauveteurs grâce à la réalité augmentée

Conférence "médias et politiques : je t'aime, moi non plus" Société | 18/10/2021

Tribunes de la presse : Médias et politiques, entre "fascination et répulsion"

Patrick Venries, Alain Rousset et Bernard Guetta Société | 15/10/2021

Les Tribunes de la presse passent "les pouvoirs à la loupe"