Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/10/20 : Le Maire de Lormont, Jean Touzeau, et l'équipe municipale, invitent la population, ce mercredi 21 octobre à 12h, à s'associer à leurs côtés à l'hommage national rendu à Samuel Paty, professeur d'histoire-géographie victime du terrorisme.

20/10/20 : Municipales :A Saint Astier, en Dordogne, l'élection municipale, remportée par la maire sortante Elisabeth Marty (DVD) avec 17 voix d’avance, a été annulée ce mardi 20 octobre par le tribunal administratif de Bordeaux.

18/10/20 : Périgueux : Près d'un millier de personnes se sont rassemblées devant l'arbre de la liberté cet après-midi en hommage à Samuel Paty enseignant assassiné à Conflans-Sainte-Honorine, pour défendre la liberté d'expression et dire non à la terreur.

16/10/20 : Le marché de Noël de Bordeaux, organisé sur les Allées de Tourny, a été annulé. D'après l'association de commerçants la Ronde des Quartiers, « les conditions sanitaires, comme une jauge à 1000 personnes rendent l'organisation trop incertaine ».

15/10/20 : Le conseil d'administration de l'agence d'urbanisme Bordeaux Aquitaine (a'urba), a élu son nouveau bureau ce 15 octobre. Succédant à Véronique Ferreira, Pierre Hurmic, maire de Bordeaux et 1er vice-président de Bordeaux Métropole a été élu président.

14/10/20 : La maire de Poitiers, Léonore Moncond'huy, a été élue le 13 octobre dernier Vice-Présidente de Cités Unies France.

14/10/20 : Des travaux sont prévus sur le pont d’Aquitaine et ses abords dans la nuit du 14 au 15 et du 15 au 16/10. Ils engendrent la fermeture, dans les deux sens de circulation sur la section de la rocade A630 comprise entre les échangeurs 2 et 4.

13/10/20 : La Préfecture de Gironde a décidé de lever les mesures de restrictions d'eau sur l'ensemble du Département. « Les récents épisodes de pluie ont permis d'améliorer significativement le débit des cours d'eau », ajoute la Préfecture.

07/10/20 : Charente-Maritime : la commune de Saint-Pierre d'Oléron est lauréate pour être un centre de préparation des Jeux olympiques 2024 dans six disciplines: handball, badminton, judo, taekwondo, taekwondo para-olympique et BMX Race.

06/10/20 : La foire aux livres de Brive, qui devait se tenir les 6,7 et 8 novembre sous une forme réduite, n'aura finalement pas lieu cette année, a annoncé la mairie ce mardi. La prochaine édition est programmée les 5,6 et 7 novembre 2021.

06/10/20 : Charente-Maritime : à l'aéroport de La Rochelle, la ligne La Rochelle – Lyon est, depuis hier, de nouveau desservie 2 fois par jour les lundis et vendredis, au départ de La Rochelle à 6h00 et 17h10.

05/10/20 : L'Arena Futuroscope et le CREPS de Poitiers ont été retenus par le Comité d'Organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024 pour pour devenir Centre de Préparation aux Jeux pour des équipes de basket-ball, hand-ball et volley-ball.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 20/10/20 | Covid: le préfet des Pyrénées-Atlantiques resserre les boulons

    Lire

    Devant l'évolution de l'épidémie dans les PA, le préfet Eric Spitz a annoncé de nouvelles mesures Dès jeudi : • Les bars fermeront à 22h00 dans l’ensemble du département. Les restaurants pourront donc rester ouverts après 22 h, mais devront cesser leur activité de bar (en dehors d’un repas) après 22h00. l’heure de fermeture des restaurants est fixée à 23h30. Dans les restaurants et les bars, les personnes accueillies devront désormais renseigner sur un registre leurs noms et prénoms ainsi que des informations permettant de les contacter.

  • 20/10/20 | Hervé de Talthouët-Roy, nouveau président du département des Deux-Sèvres

    Lire

    Ce 19 octobre 2020, Hervé de Talthouët-Roy a été élu par les conseillers départementaux nouveau président des Deux-Sèvres. Seul candidat pour succéder à Gilbert Favreau, élu sénateur des Deux-Sèvres le 27 septembre dernier, l'élu du canton de La Gâtine a recueilli 22 voix sur 34 votants (11 blancs et 1 nul). Conseiller départemental depuis 1994, l'élu sera un président de transition. Il n'envisage pas de se représenter aux élections départementales prévues normalement en mars 2021.

  • 20/10/20 | Pau rend hommage à Samuel Paty mercredi

    Lire

    La Mairie de Pau organise mercredi 21 octobre à 19h, devant l'Hôtel de Ville, un hommage en mémoire de Samuel Paty, enseignant d’histoire-géographie, assassiné. L’hommage national rendu au même moment à la Sorbonne sera retransmis sur un écran géant. En conséquence, dès 18h30 et jusqu’à la fin de la cérémonie, l’accès au centre-ville par l’ouest sera dévié depuis la Place Gramont par la Place de Verdun. Les voitures venant de l’est pourront emprunter le boulevard des Pyrénées et descendre via la rue Bordenave d’Abère. Le stationnement sera interdit rue Henri IV, entre Adoue et Place Royale entre 17h30 et 21h00.

  • 20/10/20 | Charente-Maritime : appel à candidature pour 11 carrelets

    Lire

    La préfecture lance l’attribution prochaine de 11 emplacements de pontons de pêche au carrelet, répartis sur les communes de Marsilly, Saint-Laurent-de-la-Prée, Fouras, Saint-Nazaire-sur-Charente, Saint-Palais-sur-Mer et Saint-Pierre-d’Oléron. Les fiches descriptives des emplacements et la procédure de candidature seront affichées pendant un mois, du vendredi 16 octobre au mercredi 18 novembre inclus, dans les mairies concernées et téléchargeables sur le site internet de la préfecture.

  • 20/10/20 | Charente-Maritime : une journée pour devenir "aidant du numérique"

    Lire

    Le Département 17, l'agglo et la Ville de La Rochelle, SOLURIS, Net SOLIDAIRE et HUBIK organisent un évènement "Numérique En Commun[s]" jeudi 22 et vendredi 23 octobre, à la Maison du département à La Rochelle. Objectif : mobiliser les acteurs de la médiation numérique du territoire (professionnels ou non) et garantir la qualité de leur accompagnement. Ce NEC Atlantique s'adresse à ceux qui sont déjà aidants numériques, ou souhaitent le devenir. Contact: numeriqueinclusif@charente-maritime.fr

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | « La rentrée particulière » de l'Université de Pau et des Pays de l'Adour

23/09/2020 | Ce 22 septembre Mohamed Amara faisait le point sur la rentrée universitaire, dans un contexte sanitaire pour le moins inhabituel, mais aussi vecteur d'accélération de l'enseignement hybride.

Le bâtiment de la Présidence de l'UPPA

Le 16 septembre dernier, au regard de la menace de la Covid-19, l'Université de Pau et des Pays de l'Adour est passé au stade 2 de son plan de rentrée, sur l'ensemble de ses sites (Pau, côte basque, Mont-de-Marsan, et Tarbes). Comprendre par là le passage d'un dispositif de « vigilance » à un dispositif de « protection renforcée » sur l'ensemble de la communauté universitaire, des étudiants aux enseignants en passant par les personnels administratifs et techniques. Un niveau de protection qui implique désormais et de manière obligatoire le respect de la distanciation physique, en plus du port du masque de protection et des gestes barrières. En conséquence un certain nombre d'enseignements se sont vus basculer en mode hybride entre présentiel et distanciel.

« Passer au stade 2, c'est être cohérent avec l'analyse de la situation », relève le Président de l'Université dont, « la grande crainte », avoue-t-il est la fermeture de l'Université comme c'est déjà le cas d'autres établissements en France. « A Pau, le campus représente 8500 étudiants sur l'agglomération de 140 000 habitants, et ils sont dans la tranche d'âges, de 18 à 25 ans, qui est la plus impactée.. Sur l'agglomération, un tiers de cette population est chez nous... »

"Il aurait fallu une grande campagne de dépistage avant la rentrée"
Quelques cas ont déjà été recensés parmi les étudiants et enseignants. « Hier, sur une période glissante de 7 jours nous avions 5 cas, tous sites confondus, aujourd'hui sur la période du 15 au 22 septembre, 15 étudiants sont concernés, mais aucun enseignants. » Des chiffres des contaminations qui sont ceux relayés par l'ARS... Autrement dit des étudiants qui se sont faits testés parce qu'ils se sentaient malade. Une situation relativement insuffisante pour le Président de l'Université. « Ce qu'il aurait fallu, c'est une grande campagne de dépistage avant la rentrée, mais ça n'a pas été possible car les laboratoires sont débordés », déplore-t-il.
Cela dit, ce 22 septembre une campagne de tests était organisée sur le campus de Pau pour un nombre maximum de 200 étudiants. « Ca n'est pas suffisant, admet Mohamed Amara mais les laboratoires ne peuvent pas faire plus pour l'instant. Cela dit, ça nous donnera quand même une idée de la situation. J'espérais aussi pouvoir le faire au niveau du Pays basque mais les labos sont trop débordés. » Objectif de la démarche entreprise à Pau : « avoir une information qualitative » au-delà des cas individuels qui sont déclarés par ailleurs. Et la chose est entendue avec le laboratoire en charge des tests: « si les résultats des tests effectués ce mardi posent question sur la situation sanitaire à l'Université ; on fera dans une semaine une campagne beaucoup plus large pour voir ce qu'il en est... ».

HyPE 13: l'appel à projet qui voit le verre à moitié plein
Et à l'inverse s'il s'avère que la situation tant au niveau du département qu'au niveau de l'Université s'améliore, alors les mesures pourront être à nouveau assouplies promet son Président. En ce qui concerne le coût de cette cirse sanitaire et les nombreuses adaptations mises en place par l'Université, de l'achat de masques et de gel hydroalcoolique à l'équipement de salles en matériel informatiques, en passant par la perte de contrats de recherches ou de formations, l'impact de la Covid-19 sur l'année 2020 est estimé à 2,5 M€ pour l'UPPA.
Un quotidien et des enseignements chamboulés par la situation sanitaire, dont l'UPPA a aussi voulu faire une opportunité pour progresser et accélérer sur cette transition déjà à l'oeuvre vers plus de digital.
A la tête d'un consortium de 11 autres universités, l'UPPA a ainsi répondu avec succès et l'appel à projet national «hybridation des formations d’enseignement supérieur» autour d'un projet baptisé « Hybrider et Partager les Enseignements – HyPE 13 ». Tout juste démarré et dôté d'une enveloppe de 3 M€ sur 18 mois celui-ci a pour objectif la mise en place d'une plateforme numérique commune entre les plateformes pré-existantes de chacune des 12 universités, tout en produisant à termes un effet levier sur la partie hybridation des enseignements par la mise en place d'un partage de ressources et de scénarii d'enseignement ou encore l'écahnge autour de projet pédagogique sur la réussite étudiante, pour lesquelles 10 des 12 universités du consortium se sont déjà vues récompensées. A tout chose, malheur est bon.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
3363
Aimé par vous
2 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !