Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

25/08/19 : Ce samedi une manifestation impromptue s'est agrégée en fin d'après-midi au centre ville de Bayonne, avec gilets jaunes, altermondialistes et beaucoup d'Espagnols venant d'Hendaye. Une grosse armada sécuritaire les attendait. 68 inter- pellations.

24/08/19 : Hier vers 21 heures, des manifestants anti-G7 ont tenté de bloquer l'autoroute A63, non loin du camps d'Urrugne et se sont heurtés aux policiers. Ils en ont légèrement blessé quatre par un tir de mortier d'artifice. 17 personnes ont été interpellées

23/08/19 : Emmanuel Macron accusant le président brésilien de lui avoir "menti" sur ses engagements environnementaux lors du G20 en juin dernier se dit opposé, sur fond d'Amazonie en feu, "dans ces conditions" à l'accord de libre-échange entre l'UE et le Mercosur

21/08/19 : Selon "Mediabask", les Gilets jaunes invitent leurs troupes à se rassembler, pour leur 41e samedi à Bayonne, dans le cadre du G7. Ils estimeraient que le contre-sommet d'Hendaye et d'Irun et la manifestation de samedi ne sont pas assez musclés.

20/08/19 : A Périgueux, Péri meuh, la 3e édition de la fête agricole aura lieu les 20,21 et 22 septembre des allées Tourny à la place Francheville. Elle accueillera de nombreuses animations dont le concours national de la race limousine.

19/08/19 : Angoulême : le réalisateur Claude Lelouch est annoncé au festival du film francophone ce jeudi. Parmi les politiques, François Hollande et Franck Riester sont annoncés dès ce mardi, pour l'ouverture du festival, qui se tient jusqu'à dimanche.

12/08/19 : Essais du Tram D à Bordeaux. Au lieu de 14h c'est en réalité à 17h que les premières rames du tram D ont circulé entre les Quinconces et "Mairie du Bouscat". Ces essais doivent durer trois mois pour une mise en service mi-décembre.

09/08/19 : Saint-Palais-sur-Mer (17) : la plage du Bureau est ponctuellement interdite à la baignade jusqu'à nouvel ordre, pour cause de pollution de l'eau.

02/08/19 : C'est Offenbach, compositeur fétiche de Marc Minkowski, qui ouvrira la saison lyrique de l'Opéra National de Bordeaux avec ses célébrissimes Contes d'Hoffmann. Rendez-vous du 19 septembre au 1er octobre 2019, pour 6 représentations.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 24/08/19 | La Rochelle : pas de ténors pour l'Université d'été du PS

    Lire

    Alors qu'Europe Ecologie les Verts et la France Insoumise se réunissent chacun autour de leur Université d'été à Toulouse, le Parti socialiste (PS) a lancé la sienne ce vendredi, sur un discours d'accueil du maire Jean-François Fountaine et en présence du président de Région Alain Rousset. Malgré 2000 militants attendus, les grandes figures du PS restent absentes de cette nouvelle formule - François Hollande et Bernard Cazeneuve feront leur rentrée aux Journées parlementaires du PS à Avignon (4-6/09).

  • 24/08/19 | La Rochelle : le premier secrétaire du PS appelle à remettre de l'écologie dans le parti

    Lire

    En marge de l'Université d'été du PS (23-25 août), le premier secrétaire de PS Olivier Faure a appelé à accorder une nouvelle place à l'écologie dans leur réflexion, sous peine d'isolement du parti : "Il n’y a pas d’écologie viable sans le social et pas de société viable sans l’écologie", a-t-il déclaré à l'AFP. Quelques jours plus tôt, Oliver Faure avait déclaré regretté la division ente les partis de gauche (EELV et FI font leur rentrée de leur côté) alors que les municipales sont en vue.

  • 23/08/19 | Corrèze : les agriculteurs entendus par l'État

    Lire

    Le 21 août, Didier Guillaume, Ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation, a autorisé la Corrèze à valoriser ses jachères, malgré la sécheresse. En effet, c'est désormais une liste de 9 départements, dont la Corrèze, qui font l'objet de la dérogation autorisant la valorisation des jachères. Cette décision permet d'accroître les stocks destinés à l'alimentation des animaux. Face à une autre année de sécheresse, la profession a fait la demande auprès du Préfet dès le 1er juillet.

  • 23/08/19 | Charente-Maritime : de nouvelles mesures de restriction d'eau

    Lire

    L'arrêté du Préfet de Charente-Maritime du 20 août dévoile une nouvelle mesure de restriction d'eau. Si toutes les précédentes ont été reconduites, il en est une nouvelle, concernant le bassin EPMP. En effet, ce dernier est désormais en alerte "Crise", le niveau maximal. Ainsi, le Marais Sèvre Niortaise fait l'objet d'une interdiction totale des prélèvements d'irrigation agricole depuis le 21 août.

  • 23/08/19 | Aliénor en son et lumière à Cabanac-et-Villagrains (33)

    Lire

    Le 31 août, la commune de Cabanac-et-Villagrains (33) organise une grande fête médiévale, sur le site historique des mottes castrales. Après une journée festive, comprenant spectacle de fauconnerie et banquet médiéval, un spectacle son, lumière et costume d'époque "Aliénor en terre gasque" prendra place à la nuit tombée. Interprétée par des acteurs bénévoles, l'histoire sera contée en français et gascon par les élèves adultes du cours de Gascon de Cabanac. A noter la participation des écuries de St Selve sous la direction de Franck Reyne qui dirige également les cavaliers de la Bataille de Castillon. Programme en ligne

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Le CFA BTP de la Vienne a fêté ses 50 ans

29/06/2019 | Situé à Saint-Benoît, le CFA BTP de la Vienne vient de fêter ses cinquante ans. Il compte aujourd'hui 620 apprentis qui préparent des CAP, BP, Bac Pro ou BTS.

Le CFA BTP de la Vienne a fêté ses cinquante ans, le mercredi 26 juin.

Le CFA (centre de formation des apprentis) BTP de la Vienne, situé à Chantejeau sur la commune de Saint-Benoît, au sud de Poitiers, vient de fêter ses cinquante ans. Il a ouvert ses portes en 1969 avec seulement six formateurs pour 300 apprentis. Aujourd’hui, ils sont plus du double, soit 620, avec 25 formateurs qui les encadrent. Cet anniversaire a été également l’occasion d’inaugurer un nouvel espace de restauration financé pour moitié par la région Nouvelle-Aquitaine et par le Comité de Concertation et de Coordination de l’Apprentissage du Bâtiment et des Travaux Publics (CCCA-BTP), l’association qui coordonne, anime et participe au financement d’un réseau de 118 centres de formation d’apprentis du BTP sur l’ensemble de l’Hexagone. Parmi eux, il y a bien sûr celui de la Vienne. Visite de ce CFA BTP, désormais quinquagénaire.

« C’est un immense privilège », c’est par ces mots que François Ripault, le directeur du CFA BTP de Vienne a débuté son discours d’anniversaire. Il lui était difficile, voire même impossible, de résumer les cinquantes années d’existence du CFA, mais il nous a offert un tour d’horizon de son établissement. La formation s’étend sur de nombreux domaines : études, organisations et encadrement de travaux ; maçonnerie, construction de béton armé ; charpente, construction ossature bois ; couverture, zinguerie : menuiserie fabrication et installation ; sanitaire et thermique ; peinture, revêtements de sols ; carrelage, mosaïque, plâtrerie, plaquisterie. Le CFA BTP balaie un large éventail de formations donc, du Certificat d’aptitude professionnelles (CAP) au Brevet de Technicien Supérieur (BTS), en passant par le Brevet Professionnel et le Bac Pro. A la rentrée 2020, il devrait même proposer une formation  d’ingénieur bâtiment. « Nous organisons également un accompagnement sur la recherche d’apprentissage, sur la méthodologie à entreprendre, sur les aides techniques de recherche d’emploi. Nous nous occupons à la fois de l’orientation et de la préparation en amont », explique le directeur. 

Une histoire 

L’âge d’or du CFA remonte à 2007, quand l’établissement a atteint le nombre record de 999 apprentis. Ensuite, en 2017, la crise dans le bâtiment se répercute sur le centre de formation. Les effectifs sont quasiment divisés par deux, avec 550 apprentis. Aujourd’hui, le CFA BTP de la Vienne accueille 620 apprentis. « Le bâtiment est un secteur qui repart. On cherche beaucoup dans les domaines du carrelage, de la couverture. Ces secteurs éprouvent des difficultés à trouver du personnel. » Seulement une dizaine de carreleurs sortent chaque année de Chantejeau. « Cela ne remplace pas les départs en retraite et la demande. Nous avons pris du retard », reconnaît François Ripault. Quant au taux de réussite et au taux d’insertion dans la le monde du travail, ils sont plutôt bons. Plus de 90% des apprentis obtiennent leur diplôme en fin de formation et 75% d'entre eux sont embauchés dans les six mois suivant leur départ du CFA. 

 Un travail réalisé par des apprentis du CFA BTP à l'occasion des 50 ans de l'établissement.

Des perspectives

Les apprentis disposent d’un nouvel espace de restauration inauguré lors de cet anniversaire. Pour aménager les 245 m2, un peu plus d’un million d’euros ont été nécessaires pour la réalisation des travaux, financés pour moitié par le Comité de Concertation et de Coordination de l’Apprentissage du Bâtiment et des Travaux Publics (CCCA-BTP), l’association qui coordonne, anime et participe au financement d’un réseau de 118 centres de formation d’apprentis du BTP sur l’ensemble de l’Hexagone et par la région Nouvelle-Aquitaine. Alain Rousset en a profité pour tenir un petit point presse et tirer une sonnette d’alarme concernant les moyens alloués à l’apprentissage. « J’ai une inquiétude envers les CFA de proximité. La région n’a pas les moyens de les accompagner sur le plan économique. Sachant qu’aujourd’hui de grands groupes lancent leurs propres instituts de formation. On se retrouve dans une situation difficile, les chambres des métiers font aussi part de leur inquiétude. Cependant, je suis attaché à l’apprentissage, je le considère comme la voie royale de la formation. Je ne connais pas un chef d’entreprise, qui ne le défend pas ». La dotation risque de baisser sachant que le coût d’un contrat d’apprentissage sera désormais décidé par Paris… « Vous savez entre 2008 et 2012, sans la région, des CFA auraient mis la clé sous la porte », rappelle le président de la région Nouvelle-Aquitaine.  

Pour l’instant, le CFA BTP de Chantejeau a encore de belles perspectives devant lui. De nouveaux défis seront à relever, notamment avec des formations sur les nouvelles technologies du numérique. La direction pense également à mettre en place de plus en plus d’échanges à l’international. Puis, les métiers du BTP vont sans doute un peu se féminiser. Actuellement, il y a seulement 10% de filles dans l’établissement. Nous verrons cela sans doute au prochain grand anniversaire… « Ce sera sans doute sans moi », ironise le directeur, François Ripault.

Julien Privat
Par Julien Privat

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
2099
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !