Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

19/11/18 : Dordogne : lundi après midi, ils subsistaient encore une dizaine de points rassemblement organisés par les Gilets jaunes : à Thiviers, Mussidan, Montpon, Sarlat, Terrasson, Port de Couze, Eymet, St Laurent s/Manoire, Bergerac, Chancelade et Trélissac.

19/11/18 : Charente-Maritime : les communes de Marennes et de Hiers-Brouage, près de l'île d'Oléron, s'apprêtent à fusionner. Une charte commune a été adoptée par les élus lors du dernier conseil municipal du 15 novembre au soir.

19/11/18 : Charente-Maritime : Ce lundi matin, des manifestants bloquaient les accès sur la voie publique aux dépôts pétroliers de La Pallice à La Rochelle. Les forces de sécurité sont intervenues afin de rétablir la libre circulation - opération sans incident.

19/11/18 : Le Château Smith Haut Lafitte a été sacré International Best Of Wine Tourism 2019 à Adélaïde (Australie). Sur 393 candidats au plan mondial, seuls 10 ont reçu ce trophée venant récompensé les propriétés les plus remarquables en matière d’œnotourisme

19/11/18 : Une subvention de 50 000 euros a été votée en faveur de l’association « SOS Méditerranée » lors de la commission permanente du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine qui s’est tenue le vendredi 16 novembre à Bordeaux.

17/11/18 : Lors de l'ouverture des Rencontres littéraires "les Idées mènent le monde" à Pau, François Bayrou a annoncé le désistement du penseur Edgar Morin, pour des raisons de santé. Il devait initialement intervenir ce 17 novembre dans la matinée.

15/11/18 : Une nouvelle invitée vient rejoindre les 21 personnalités des Idées mènent le Monde (Pau): Christine Ockrent interviendra sur "Europe : évitons la marginalisation", samedi 17 novembre à 16h30.

15/11/18 : L'auteur palois David Diop, lauréat ce 15 novembre du prix Goncourt des lycéens pour son ouvrage Frère d'âme (Editions du Seuil), participera au Grand débat de Lettres du monde – Welcome ! vendredi 23 novembre, 18h30 à la cour d'appel de Bordeaux

15/11/18 : Journée nationale d’action samedi 17 novembre. En Lot-et-Garonne, les accès aux supermarchés, stations-service, centres-villes et à l’A62 risquent d’être perturbés. Plus d'infos sur http://www.lot-et-garonne.gouv.fr/

14/11/18 : Rencontre/débat avec les parlementaires du 47 autour de la réforme des retraites et des nouvelles revendications de l'ADRA 47 le vendredi 16 novembre à 14 H 30 à la Salle de l'Orangerie du Conseil Départemental d'Agen.

14/11/18 : Dans la continuité de la réflexion d’Agen 2030, des tables rondes autour du handicap et de l’accessibilité de la Ville d’Agen sont proposées le lundi 19 novembre de 14 h à 16 h 30, Salle des Illustres à l’Hôtel de ville d’Agen.

14/11/18 : Dans le cadre de la Journée international des droits de l’enfant, le centre social Maison pour Tous de la Masse (Agen) présentera le 20 nov dans son local à 17 h 30 les travaux des enfants inscrits au CLAS autour de la charte nationale.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 19/11/18 | Gilets jaunes : l'après 17 novembre en région

    Lire

    Le mouvement des gilets jaunes a continué dimanche, avec des opérations péages gratuits en Charente-Maritime, deux gardes à vues et la RN10 perturbée en Charente et le péage de Virsac toujours occupé en Gironde. Ce dernier a fait l'objet de dégradations "sur plus de 800 mètres" note la préfecture, notamment des glissières de sécurité arrachées et une chaussée "très abimée". Evacués par les forces de l'ordre ce lundi matin, les manifestants ont rapidement libéré les lieux. Ce lundi, le pont d'Aquitaine était toujours fermé (évacué à 11h)et un barrage filtrant installé sur le pont François Mitterrand, perturbant le trafic.

  • 19/11/18 | Vienne: 2.9M€ en soutien aux FPF

    Lire

    Les "Fonderies du Poitou Fonte" (FPF) qui font l'objet d'un plan de redressement industriel de 12 M€, vont bénéficier de 2 aides du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine: une subvention d'investissements de 1,2 M€ et un prêt public de 1,7 M€ pour aider à la restructuration financière de l'entreprise. Les dispositifs régionaux de formations sont aussi mobilisés à destination des salariés. Le projet subventionné consiste notamment à consacrer une ligne de production à de nouveaux produits. Une diversification qui vise à sortir de la dépendance aux pièces du véhicule diesel vue la chute rapide des volumes de ce marché.

  • 19/11/18 | A Limoges, « La lavandière et le Tommy »

    Lire

    Le musée de la Résistance de Limoges présente dans le cadre du Centenaire de la Guerre une exposition pédagogique du 19 novembre au 17 février 2019. Au travers d’une quinzaine de panneaux et de nombreux objets d’époque, l’exposition rend hommage aux troupes britanniques. Elle met aussi en avant le devoir de reconnaissance et de mémoire grâce à la construction des monuments aux morts notamment.

  • 19/11/18 | Bordeaux : l'histoire de l'antisémitisme en expo

    Lire

    C'est une première à Bordeaux: l'exposition "L'Antisémitisme du Moyen Âge à nos jours", conçue par la LICRA, présente en 36 panneaux les origines et la montée de l'antisémitisme à travers le temps. Ayant pour but de sensibiliser à la lutte contre l'antisémitisme, cette exposition illustre l'histoire des attitudes hostiles aux juifs et de l'antisémitisme actuel qui durant le XXème siècle a causé la mort de millions de personnes. Une exposition qui permet aussi de mieux appréhender certains faits de l'actualité, en Europe ou au Moyen Orient. A voir jusqu'au 23 novembre dans le hall d'entrée de Bordeaux Métropole.

  • 16/11/18 | Libourne et le dessin...180 ans d’amour

    Lire

    Du 19 au 23 novembre, pour fêter les 180 ans de l’Ecole de Dessin de Libourne, l’école municipale se délocalise au sein de l’Hôtel de Ville pour proposer de nombreuses séances de dessins gratuites et ouvertes à tous : dessin d’observation dans l’Hôtel de Ville, dessin d’après des sculptures au musée, workshop arts graphiques, exposition...Mais attention le nombre de places est limitée. Inscription : 05 57 25 02 58

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Le monde sportif girondin en colère

16/10/2018 | Le Comité départemental olympique et sportif (CDOS) de Gironde proteste contre la baisse des moyens du mouvement sportif en menant différentes actions.

A droite, Patrick Hude, président du CDOS 33 au côté de la judoka Emilie Andéol et Philippe Said, président du CROS

Depuis plusieurs semaines, et l'annonce par le gouvernement de la baisse du budget consacré aux sports, le monde sportif se mobilise. La Gironde est l'un des départements où la mobilisation est la plus forte. Le Comité départemental olympique et sportif (CDOS) de Gironde annonce un mouvement d’envergure de protestation contre la baisse des moyens à laquelle doivent faire face, ses 77 comités départementaux. Cette mobilisation se traduit par la signature de la pétition nationale, la remise d'une lettre au préfet et un appel à une journée sans activité sportive, le 20 octobre.

Patrick Hude, le président du Comité départemental olympique et sportif (CDOS) de Gironde est plutôt remonté contre la baisse de moyens du mouvement sportif. Il entend bien peser sur les futurs débats budgétaires qui débutent la semaine prochaine  et espère récupérer une hausse de 50 millions d'euros sur le budget du ministère de la Jeunesse et des sports. Dès la fin de la semaine dernière, il a annoncé un mouvement d'envergure de protestations et il est suivi par la majorité de ses 77 présidents de comités départementaux dont 27 sont des disciplines olympiques. A travers, ce mouvement de colère, c'est un vrai malaise qui s'exprime. "Nos clubs et nos structures ont vécu en peu de temps la fin des contrats aidés, qui venaient en soutien du bénévolat. La réforme du CNDS nous annonce rien de bon et se traduit par la baisse des enveloppes territoriales, à cela s'ajoute une diminution drastique des subventions de l'état en encore la suppression à venir de 1600 postes de cadres techniques. A l'avenir, on pourrait demander aux fédérations de les financer. A six ans de l'organisation des jeux olympiques à  Paris, la gouvernement souffre réellement de schizophrénie, argumente Patrick Hude. Il indique qu'une partie des bénéfices des taxes sur la retransmission des rencontres sportives à la télévision qui devraient servir au financement du sport, n'y contribue pas. 

Le sport, ce n'est pas seulement de la compétition, c'est du bien être, du loisir, s'assurer d'être en meilleure santé. "Que se passera-t-il lorsque les Comités Régionaux, Départementaux et les clubs de l’ensemble des disciplines sportives n’auront plus les moyens d’accueillir, d’éduquer, d’organiser des rassemblements et des compétitions ? Qu’en sera-t-il de ce fameux facteur de cohésion sociale vanté par tous les responsables ?" s'interroge Patrick Hude, reprenant les argumentaires du mouvement sportif national. 

De multiples initiatives

Depuis samedi, le CDOS  de la Gironde multiplie les initiatives. Le comité continue de faire signer la pétition nationale qui a été lancée et qui compte quelque 245 000 noms, en particulier auprès des familles de licenciés. "Nous nous sommes rendus à la fac des sports rencontrer les étudiants, leur expliquer la situation. Ce sont leurs futurs emplois qui sont en jeu. Lors de manifestations sportives, nous allons à la rencontre des gens et nous les convions à signer la pétition. Nous en avons réuni un millier de cette manière, précise Patrick Hude.  Un texte traduisant le "malaise" du mouvement sportif a également été distribué et lu dans le cadre des diverses compétitions sportives organisées ce week-end. Le 19 octobre, Patrick Hude remettra une motion au préfet et il a invité les présidents de comités départementaux à démissionner en bloc. Samedi prochain, le 20, le président du CDOS de la Gironde annonce une journée sans activité, sans manifestation. "Nous voulons inciter les clubs à organiser une journée sans rencontre, sans match. Nous les invitons à accueillir les familles de licenciés et profiter du 20 octobre pour échanger et dialoguer. Plusieurs sportifs de renom dont la championne olympique de judo Emilie Andéol, devraient se joindre à cette action 

Si le mouvement sportif girondin est à  la tête du mouvement de contestation, les autres comités départementaux olympiques et sportifs ne sont pas en reste. Lors de la  réunion de mardi matin des 12 présidents des CDOS de La Nouvelle Aquitaine, il y a eu consensus pour intensifier la mobilisation, notamment sur la signature de la pétition nationale. Un courrier va être également adressé à tous les sénateurs et députés de la Nouvelle Aquitaine pour peser sur le débat parlementaire sur les finances qui débute le 25 octobre. "Au niveau de la Gironde, nous n'excluons pas une action lors du prochain salon régional des sports qui a lieu à Bordeaux du 31 octobre au 4 novembre. L'objectif est de bien de peser sur le gouvernement  et de faire pression sur nos élus nationaux pour que le budget des ministère des sports progresse de 50 mlllions d'euros," conclut Patrick Hude. 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : CDOS 33

Partager sur Facebook
Vu par vous
2633
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 21 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !