Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

19/06/18 : La Rochelle : Raphaël Glucksmann, Directeur du Nouveau magazine littéraire, sera au Musée maritime samedi 23 juin à 14h30 pour une rencontre avec le public sur le thème des relations entre océan et climat et les impacts du changement climatique.

18/06/18 : En raison de travaux de maintenance et d’entretien du pont d’Aquitaine, la rocade sera fermée entre les échangeurs 2 et 4, dans le sens extérieur, les nuits du 20 au 22 juin de 21h à 6h, et dans les 2 sens de circulation du 23 au 24 juin 22h à 18h

18/06/18 : Avec 28,1 M de touristes dont 24,7 M de touristes français accueillis et 175 M de nuitées dont 152 M par des voyageurs hexagonaux, la Nouvelle-Aquitaine est en tête des destinations les plus fréquentées des Français en 2017.

15/06/18 : Charente-Maritime : la reproduction de la frégate L'Hermione revient dimanche dans son port d'attache à Rochefort vers 7h du matin.

11/06/18 : La Ville de La Rochelle a reçu le 2e Prix dans la catégorie Participation citoyenne aux Prix européens de l'innovation urbaine Le Monde-Smart Cities décernés à Lyon le 17 mai 2018.

10/06/18 : Après sa 9e place qu’elle a obtenue samedi avec ses partenaires du K4 français, la kayakiste périgourdine Manon Hostens a décroché ce dimanche le titre de championne d’Europe de course en ligne sur 500 mètres associée à la Tourangelle Sarah Guyot.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 19/06/18 | L'hôtel de ville de La Rochelle renaît de ses cendres

    Lire

    Cinq ans après l'incendie qui l'a ravagé, l'hôtel de ville retrouve ses couleurs. Sa toute nouvelle toiture, couverte d'une bâche, sera découverte devant le grand public de 13h à 17h, le jeudi 21 juin. Plusieurs animations musicales sont prévues durant l'opération, dont 70 coquelicots géants et chantants dès la place de la Caille. Une fois le toit de l’Hôtel de Ville et ses ardoises visibles, resteront les arceaux métalliques du chapiteau qui seront retirés jusqu’au 15 août.

  • 18/06/18 | Bordeaux, ville hôte de la RoboCup

    Lire

    On l'a appris ce lundi : Bordeaux est officiellement la vile hôte de la prochaine RoboCup, la coupe du monde des robots, en 2020. Cette compétition rassemblera 45 pays, 450 équipes et 3500 participants. Elle se déroulera du 23 au 29 juin 2020, et le comité international de la RoboCup a affirmé que Bordeaux avait été choisie pour plusieurs raisons : les deux victoires successives de l'équipe bordelaise de Football humanoïde en 2016 et 2017, mais aussi l'union organisée entre la communauté scientifique et les partenaires institutionnels qui ont porté la candidature.

  • 18/06/18 | Bordeaux : réussite pour les vingt ans de la Fête du Vin

    Lire

    Elle s'est terminée sous la pluie ce lundi matin par la parade des grands voiliers : la Fête du Vin 2018 a donné ses premiers chiffres de fréquentation. On y apprend que 61 100 pass dégustation ont été vendus, soit "une augmentation de 26%" par rapport à 2014 et 2016. 520 000 dégustations ont été enregistrées sur les stands (+25%) et 18 000 visiteurs se sont rendus sur le stand de l'École du Vin de Bordeaux. Enfin, le site internet de la manifestation a réuni 217 000 visiteurs depuis le début de l'année dont 138 000 en juin. En 2016, 517 000 curieux avaient participé à la précédente édition pour 57 000 pass dégustation vendus.

  • 18/06/18 | Virginie Calmels limogée de la vice-présidence de LR

    Lire

    On l'a appris ce dimanche soir : Laurent Wauquiez, président des Républicains, a limogé Virginie Calmels de son poste de vice-présidente déléguée au profit de l'ancien ministre Jean Leonetti. La première adjointe d'Alain Juppé à la mairie de Bordeaux reprochait depuis plusieurs semaines la ligne politique de Laurent Wauquiez. Ce lundi, le maire de Bordeaux, Alain Juppé, a déclaré ne "pas se sentir concerné par ces turbulences internes. C’est à elle de voir maintenant dans quel cadre elle continuera son action politique". Une manière plus que mesurée de rebattre les cartes...

  • 16/06/18 | Bilan des intempéries en Dordogne

    Lire

    477 interventions ont été réalisées dans le cadre des orages des 10 et 11 juin dernier en Dordogne. Les entreprises touchées par les intempéries ont la possibilité de faire appel à une indemnisation au titre de l’activité partielle. La chambre d’agriculture a demandé à ce que soit mis en œuvre un dégrèvement au titre de la taxe sur le foncier non bâti (TFNB) pour les exploitations touchées. 10 communes ont déposé en préfecture une reconnaissance de Catastrophe Naturelle.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Le padel, une discipline en vogue en Gironde

04/06/2018 | Alors que le nombre de pratiquants de padel ne cesse de croître, la Ligue de NA de tennis est en train de mettre sur pied un championnat régional par équipe…

Philippe Desmond Référent padel à la ligue de Nouvelle-Aquitaine de tennis

A l’heure où la petite balle jaune fait ses premiers rebonds sur la terre battue de Roland Garros, la rédaction d’Aqui a décidé de vous parler d’un sport en plein essor aujourd’hui, le padel à ne pas confondre avec le paddle ! Cette discipline est un dérivé du tennis. Il vous suffit de vous munir d’une raquette, d’une balle et d’être accompagné d’un coéquipier. Vous pouvez y jouer en club ou en salle privée. Afin d’attirer de nouveaux licenciés, la Ligue de Nouvelle-Aquitaine de tennis est en train de mettre sur pied un championnat régional par équipe qui devrait voir le jour en septembre prochain…

Au cœur de la Villa Primrose à Bordeaux, Philippe Desmond, référent beach tennis et padel, au sein de la Ligue de Nouvelle-Aquitaine de Tennis, est un homme passionné par les raquettes. Licencié de tennis depuis toujours, aujourd’hui, son bâton de pèlerin rime avec padel. « Le padel est un dérivé du tennis, raconte-t-il, enthousiaste. Cette discipline a vu le jour dans les années 70 au Mexique. Un homme voulait construire un terrain de tennis chez lui. Faute de place, il a érigé un terrain plus petit. Et le padel est né ! Exporté en Espagne, il a immédiatement enregistré un vif succès chez la jet-set. » Aujourd’hui, l’Espagne dénombre plus de licenciés en padel qu’en tennis. Du reste, les championnes du monde en titre sont des Ibériques, Patty Llaguno et Eli Amatrian. Du côté des hommes, les Argentins raflent la mise avec Juani Mieres et Matías Díaz. Le padel, un sport en plein essor« Le padel est nettement plus accessible que le tennis, confie Philippe Desmond. En effet, les cours sont plus petits, donc moins de distance à parcourir et la raquette en résine est plus facile à manier. Seule contrainte, ce sport ne se joue qu’en double ! » Aujourd’hui, si le tennis connaît une terrible érosion des licenciés, le padel, lui, crée des vocations.
La raison : cette discipline peut se jouer ou en club ou dans des soccer parc (foot en salle, squash, padel). « Et c’est là toute la problématique qui se pose. En effet, nous souhaiterions qu’il y ait davantage de licenciés. Mais pour ce faire, les joueurs doivent s’inscrire en club. Or, à l’heure actuelle bon nombre d’entre eux la pratiquent dans les salles privées. » Prochainement, des championnats régionaux par équipe Afin d’attirer de nouveaux licenciés, la Ligue de Nouvelle-Aquitaine de Tennis ne ménage pas ses efforts pour créer des événements. Ainsi, « en septembre prochain, nous espérons mettre en place un championnat régional de padel par équipe. Les équipes devront compter six joueurs -quatre hommes et deux femmes- et deux remplaçants -un homme et une femme. » Les matchs ne seront pas mixtes, « car la mixité n’est pas homologuée ». Hormis ce championnat régional par équipe, un championnat régional individuel existe déjà. La troisième édition se tiendra, du reste, les 6, 7 et 8 juillet prochains, à Mérignac dans la salle Big Padel. « Nous sommes obligés de faire appel à des salles privées car elles possèdent beaucoup de terrains. »

Le club de Saint-Loubès

Le padel, une discipline intergénérationnelle Depuis septembre 2014, le padel fait partie de la Fédération Française de Tennis. Aujourd’hui, en Gironde, une dizaine de clubs possèdent des terrains. Hervé Vinatier est enseignant et directeur sportif du club de Saint-Loubès. En 2016, il a décidé de construire un terrain de padel, car « mes licenciés m’exprimaient ce besoin ». L’engouement fut immédiat. Si, au tennis, le nombre de femmes licenciées ne cesse de diminuer, « au padel, elles sont nombreuses car n’ont pas peur de monter à la volée. Aussi, c’est une discipline qui attire jeunes, moins jeunes, hommes, femmes. Intergénérationnelle, c’est cette mixité de profils qui m’a tout de suite plu ». Rendre le padel accessible à tous Hervé Vinatier, passionné de raquettes en tout genre, propose également des cours de beach tennis. « Dès le plus jeune âge, j’invite mes licenciés à pratiquer le tennis, le beach tennis et le padel car toutes ces disciplines sont vraiment complémentaires et dans l’évolution de la personne cette complémentarité est des plus pertinentes. » Le seul bémol : le coût. « Jouer au padel, malheureusement, est onéreux. Le joueur doit débourser 6€ de l’heure. Aujourd’hui, nous souhaitons véritablement démocratiser cette discipline, la rendre accessible financièrement. Nous avons encore pas mal de projets dans les cartons pour sensibiliser davantage à cette discipline qui gagne à être connue. »

Sybille Rousseau
Par Sybille Rousseau

Crédit Photo : SR - HV

Partager sur Facebook
Vu par vous
3159
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 21 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !