Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/10/18 : Dans le cadre du cycle de ses conférences-débats #europedémocratique2019, la Maison de l'Europe Bordeaux Aquitaine reçoit le 19/10 à 19h, Pascal Durand, eurodéputé Ecologiste sur le thème “L’Europe face au glyphosate: un signal d’alerte?”

15/10/18 : Dominique Bussereau, président du Conseil départemental de Charente-maritime et de l'ADF ( Départements de France) rencontre ce mardi 16 à l'Elysée Emmanuel Macron en présence du premier ministre et du président du Sénat.

11/10/18 : Ligne Ter Bordeaux-Agen : comité de ligne, lundi 15 octobre à 17h45, salle F. Mauriac, à Langon. Cette réunion est ouverte aux usagers et vise à échanger sur l'actualité de la ligne notamment sur les horaires prévus à partir du 9 décembre 2018.

11/10/18 : Plongez dans le monde des robots les samedi 13 et dimanche 14 octobre de 14 h à 19 h à Cap Sciences où expositions, ateliers, démonstrations, défis, conférences, spectacles vous permettront de mieux appréhender cet univers.

11/10/18 : Venue de Nathalie Loiseau, ministre chargée des affaires européennes, le 12 octobre à Bordeaux, à l’invitation d’Alain Juppé, pour participer notamment à une consultation citoyenne sur les attentes des jeunes vis-à-vis de l’UE organisée par Kedge BS

11/10/18 : A Bordeaux, rassemblement pour le climat le 13 oct. à 14 h, place Pey-Berland. Débutant par une prise de parole, la mobilisation se poursuivra par la remise officielle du rapport du GIEC au Maire de Bordeaux et psdt de BM pour cheminer jusqu'à Darwin

11/10/18 : Du 19 au 29 octobre : prévention contre les AVC dans la Métropole bordelaise soit 1 000 prises de tension, 10 000 tensiomètres offerts, 8 conférences, sensibilisation sur les marchés, places publiques, galeries marchandes et dans le tram AVC.

11/10/18 : La Maison de l’Europe de Bordeaux organise une grande consultation citoyenne sur « Quel projet européen pour quelle unité européenne ? » le lundi 15 octobre à 19 h à la ME 1 place Jean Jaurès, à Bordeaux. Entrée gratuite.

11/10/18 : Tour de France : la fédération est venue visiter la Charente-Maritime il y a peu, annonce aujourd'hui le président du Département Dominique Bussereau. La Charente-Maritime saura si elle fait partie des étapes du tour 2019 mi-octobre...

11/10/18 : Dans les Landes, samedi 13 Octobre, un rassemblement, statique, est prévu à Dax dans le cadre de la Marche pour le climat de 10h30 à 13h, place Roger Ducos, devant la Cathédrale

10/10/18 : La Rochelle : Pierre Larrouturou donnera une conférence publique sur le Pacte Finance-climat 2020, mardi 16 octobre à 18h30 au Musée maritime.Inscriptions : climat.ocean@ville-larochelle.fr ou 05 46 28 03 00

09/10/18 : Le pont d'Aquitaine sera fermé dans les 2 sens de circulation pour des travaux de maintenance entre les échangeurs 2 et 4a de 21h à 6h les 10 et 11 octobre ainsi que le 12 de 22h jusqu'au 13 18h entre les sorties 2 et 4.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 15/10/18 | Esprit critique et numérique à Mont-de-Marsan

    Lire

    Pour la 3e édition de #cybergener@ctions, le Bureau Information Jeunesse de Mont-de-Marsan et ses partenaires associatifs et institutionnels locaux proposent jusqu'au 25 octobre une programmation riche pour sensibiliser jeunes et moins jeunes, à une éducation critique au numérique. Durant 10 jours, expositions, ateliers, ciné-débat, mais aussi parcours numérique, hackathon et conférences, tant à destination des enfants et adolescents que des parents et professionnels de l'encadrement, se succèdent. Infos et inscriptions : http://m2j.montdemarsan.fr/

  • 15/10/18 | L’accès au numérique pour tous dans le Marmandais

    Lire

    Vendredi 12 octobre, le Conseil Territorial du Numérique (CTN) Garonne Guyenne Gascogne s’est réuni à Marmande pour aborder l’avancée du Plan Numérique Territorial et travailler des actions visant à l’accès au numérique pour tous. Et notamment en proposant un accompagnement individualisé assuré par un « aidant numérique » et des cours collectifs sur le numérique dans des lieux proches des habitants. A terme, une charte « Territoire d'action pour un numérique inclusif » verra le jour.

  • 15/10/18 | Conseil municipal à hauts risques ce soir à Biarritz

    Lire

    Ce soir lundi 15 octobre, le Conseil municipal se réunira avec une seule question à l'ordre du jour: le financement des travaux de l'Hôtel du Palais et son futur mode de gestion. Un sujet essentiel qui vise le patrimoine de la ville et son impact touristique et qui, en quelques mois, a créé un climat de haute tension parmi les élus de la ville impériale. Notamment le financement d'indispensables travaux dont le coût varie de 65 à 85 millions d'euros, le choix des partenaires mais aussi, tout simplement, l'avenir du contrôle du palace, aujourd'hui propriété de la ville.

  • 15/10/18 | Tailleur de pierre, un métier à découvrir à Limoges

    Lire

    Suite aux travaux de réhabilitation qui ont débuté en septembre au Jardin d’orsay, la Ville de Limoges, l’entreprise Blanchon et la Fédération compagnonnique des métiers du bâtiment proposent des démonstrations des métiers de taille de pierre et de maçonnerie tous les mercredis après-midi du 17 octobre jusqu’à la fin novembre de 14h à 17h. Ces démonstrations gratuites, commentées par des professionnels, s’adressent à tous et notamment aux jeunes souhaitant découvrir ces métiers.

  • 15/10/18 | Le rugby pour toutes avec l’UBB !

    Lire

    L’Union-Bordeaux-Bègles rencontre l’USAPerpignan, au stade Chaban-Delmas, dans le cadre de la Challenge Cup, le samedi 20 octobre à 19 h. A l’occasion d’Octobre rose, la mairie de Bordeaux invite les Bordelaises à venir assister à ce match. Invitations à retirer de 9 h 30 à 18 h du lundi au vendredi à l’Hôtel de ville (entrée 4). Seules les femmes pourront accéder au stade, munies de ce billet (un code est intégré au ticket).

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Le torchon brûle entre la Chambre d’agriculture 47 et la SEPANSO

20/09/2018 | Les fédérations environnementales Aquitaine demandent la suspension du projet de barrage sur le lac de Caussade (47). La Chambre d’agriculture s’en insurge…

Serge Bousquet-Cassagne président de la Chambre d'agriculture 47

Cet été, la préfète de Lot-et-Garonne, Patricia Willaert a donné son feu pour la construction d’un nouveau barrage d’irrigation sur le bassin versant du Tolzac, affluent de la Garonne. Les fédérations environnementales France Nature Environnement et SEPANSO Aquitaine s’en scandalisent alors que la Chambre d’agriculture de Lot-et-Garonne assure que ce projet « est un projet local pour lequel l’enquête publique, démocratique, a conclu à un avis favorable sans aucune réserve. Professionnels de tous bords, politiques et administration impartiale, ont unanimement jugé nécessaire la création de cette réserve ».

« Le barrage de Caussade s’apparente à celui de Sivens ! » La fédération SEPANSO Aquitaine et la SEPANLOG ne digèrent pas ce qu’elles ont « découvert cet été ». La construction d’un nouveau barrage d’irrigation sur le bassin versant du Tolzac, affluent de la Garonne, a reçu le feu vert de la préfecture du Lot-et-Garonne, « ceci malgré les avis défavorables de l’Agence Française de la Biodiversité et du Conseil National de Protection de la Nature ». 
La SEPANSO Aquitaine et la SEPANLOG « déplorent cette décision de la préfète du Lot-et-Garonne qui, en dehors de tout projet de territoire, autorise une retenue surdimensionnée et des prélèvements supplémentaires dans un bassin versant déjà déficitaire ». La Chambre d’agriculture du Lot-et-Garonne, avec à sa tête Serge Bousquet-Cassagne, et entouré de son lieutenant de la CR Patrick Franken, se disent « consternés » du communiqué « mensonger » de la Sepanso. « Le projet de barrage de Caussade ressemble à s’y méprendre au projet de Sivens », pour la SEPANSO. La Chambre de répliquer en précisant que « la retenue de Caussade est très largement inférieure à celle de Sivens, un peu plus de la moitié ». Une bataille à coups d’arguments Aussi, pour les fédérations environnementales « cette infrastructure engendrerait d’importants dommages environnementaux tels que la destruction de plusieurs dizaines d’espèces protégées, des zone humides et le saccage d’un des derniers ruisseaux du secteur ayant conservé un état écologique remarquable. Pire ce barrage est implanté sur un bassin versant où 728 plans d’eau existent déjà et perturbent le cycle naturel de l’eau, avec un risque de cumul d’impacts environnementaux et de concurrence entre usagers pour remplir leurs stockages ». La Chambre assure que « ce projet ne détruit aucune espèce protégée et que toutes les précautions ont été prises dans cet objectif. Aussi, que 135 retenues d’eau sont recensées sur le bassin versant concerné et non 728, que la moitié de son volume est dédié au soutien à l’étiage estival du Tolzac déficitaire en été, d’où l’idée du stockage de l’eau excédentaire de l’hiver restituée en été, mesure de bon sens et qu’il n’existe aucune concurrence entre usagers du fait de la création de cette ressource supplémentaire.» Dépôt d’un recours en annulation Aujourd’hui, les fédérations environnementales France Nature Environnement et SEPANSO Aquitaine ont déposé un recours en annulation, doublé d’un référé suspension, auprès du tribunal administratif de Bordeaux, demandant la suspension et l’annulation de la décision de Patricia Willaert portant autorisation de la création et de l'exploitation de la retenue d'eau collective « de Caussade ». De son côté, la Chambre ne compte pas se laisser faire. Elle prévient, « nous, porteurs du projet du lac de Caussade, ne laisserons pas quiconque saboter, par des méthodes fallacieuses, des années de travail et d’études validées par une administration rigoureuse. C’est un projet local pour lequel l’enquête publique, démocratique, a conclu à un avis favorable sans aucune réserve. » Affaire à suivre…

Sybille Rousseau
Par Sybille Rousseau

Crédit Photo : CR47

Partager sur Facebook
Vu par vous
3849
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Jean-LuK | 21/09/2018

Il est surprenant d’entendre ces critiques de la part de la Sepanso, et surtout de la Sepanlog qui est directement impliquée dans un projet 100 fois plus important en surface : « Plus grand parc solaire d’Europe en Lot-et-Garonne : oui, mais à quel prix pour l’environnement ? », Sud-Ouest du lundi 17 septembre 2018.
Ils se permettent de détruire près de 2 000 ha de terres agricoles et de forêts pour produire une électricité intermittente, équivalent environ 15 % de temps de fonctionnement à la puissance nominale, énergie qui va déséquilibrer le réseau électrique comme cela se passe en Allemagne !
La lutte contre Sivens pouvait déjà être considérée comme une ineptie, à moins que produire de la nourriture soit un crime… Ces retenues d’eau sont des richesses de biodiversité, rapidement protégées à ce titre.
Confrontation de deux visions en quelques jours, le président du Comité de bassin Adour-Garonne, Martin Malvy, mercredi 19 septembre 2018 à l’hôtel de région de Bordeaux lors du « parlement de l’eau » : « Il tombe 94 milliards de m3 d’eau par an, à comparer avec notre consommation actuelle de 2,4 milliards. C’est la récupération de l’eau qui est insuffisante. Il ne faut pas se montrer intégriste. », Sud-Ouest.

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 17 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !