Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

25/04/19 : Le Département 33 et Surfrider Fondation Europe organisent dimanche 28 avril, une journée originale et gratuite sur le domaine de Certes et Graveyron sur la question des déchets aquatiques. Au menu: chasse aux déchets, activités ludiques et ciné débat!

25/04/19 : Trois bâtiments-écoles de la Marine Nationale font escale à Bordeaux du vendredi 26 au lundi 29 avril. "Chacal", "Léopard" et "Guépard" sont trois navires brestois en charge de la formation maritime des officiers et officiers mariniers.

25/04/19 : La Cité du Vin est exposée au Centre Pompidou depuis le 10 avril. Une salle de l'établissement parisien est dédiée au travail de l'agence XTU Architects. Ainsi, 9 maquettes et un diaporama retracent la construction et l'ouverture de la Cité du Vin.

23/04/19 : Le pont d'Aquitaine sera fermé à la circulation pour travaux dans la nuit du 24 au 25 avril entre les échangeurs 2 et 4 ainsi que les échangeurs 4 et 5 et dans la nuit du 25 au 26 avril entre les échangeurs 4 et 4a en intérieur et 5 et 4 en extérieur.

23/04/19 : Après Jo-Wilfried Tsonga, ex n°1 français et ex n°5 mondial, Lucas Pouille 32ème joueur mondial, n°10 en 2018, vient de confirmer sa participation au tournoi bordelais BNP ParisBas Primrose qui démarre le 29 avril sur les cours de la villa Primrose

18/04/19 : A l'occasion du Joli Mois de l'Europe, la Maison de l'Europe Direct Limousin organise une rencontre avec Jürgen Habermas. Philosophe allemand, il consacre sa réflexion à la question de l'intégration européenne. Rdv jeudi 2 mai, 18h30 à Limoges.

18/04/19 : A la suite de l'incendie qui a ravagé Notre Dame de Paris, la ville de Périgueux proposera un soutien financier de 10 000 €, lors de son prochain conseil municipal, pour aider à la reconstruction de ce bâtiment emblématique de l'histoire de France.

17/04/19 : Le coq reliquaire de la flèche de Notre-Dame de Paris, que l’on croyait disparu dans l’incendie de lundi, a été retrouvé mardi. Il devrait regagner prochainement l'entreprise Socra à Marsac-sur-l'Isle (24) pour être restauré comme initialement prévu.

02/04/19 : A partir du 1er septembre prochain, la Communauté d’Agglomération du Libournais (La Cali) lance un nouveau réseau de transport gratuit pour tous. L’exploitation a été confiée au groupe Transdev pour les huit prochaines années.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 26/04/19 | Le festival Vibrations Urbaines appelle aux projets étudiants

    Lire

    Pour la 22ème édition qui aura lieu en partie sur son campus du 28 octobre au 3 novembre, Pessac lance pour la 2ème année consécutive un appel aux projets des étudiants. Dédié aux cultures urbaines, le concours est ouvert à toutes les disciplines artistiques et sportives en lien avec l'univers de la rue : musiques actuelles, danses urbaines, street art, parkour... Les candidats ont jusqu'au 5 juillet pour déposer leur dossier et succéder à la compétition de Chase Tag organisée l'année dernière.

  • 26/04/19 | L'Hermione lève l'ancre vendredi ou samedi

    Lire

    Après une escale technique de trois semaines, l'Hermione a quitté sa forme de radoub à La Rochelle jeudi matin, pour rejoindre le port de La Pallice, d'où elle est repartie sur les coups de 18h. Elle s'est installée au mouillage devant Rivedoux Plage (île de Ré) en attendant une fenêtre de météo favorable, attendue vendredi soir ou samedi matin. Les meilleurs points de vue sont à la côte sud et la pointe ouest de l’île. L'Hermione reviendra dans ses terres le 5 juillet.

  • 25/04/19 | Daniel Barenboim honore Beethoven à Bordeaux le 28 avril

    Lire

    Le pianiste Daniel Barenboim revient sur la scène du Grand-Théâtre de Bordeaux dimanche 28 avril à 15 h 00 pour un programme consacré au compositeur Beethoven. 4 sonates interprétées par l'un des maitres incontestés du piano, qui dirigea - entre autres - l'Orchestre de Paris, et qui consolide cette saison encore ses liens avec l'Opéra de Bordeaux, fruit de sa complicité avec Marc Minkowski. Au programme notamment la célèbre "Clair de lune"...

  • 25/04/19 | L'Europe au secours des bouquetins ibériques en Béarn

    Lire

    En février, mars et avril 2019, 1 502 projets sélectionnés par le Conseil régional, ont pu bénéficier de 69,8 M€ de fonds européens pour leur réalisation. Parmi les bénéficiaires, le Parc national des Pyrénées qui a ainsi obtenu un soutien de 142 800 € de l'Union européenne et de 15 000 € de la Région pour son projet de réintroduction du bouquetin ibérique dans le Béarn, espèce disparue il y a plus d'un siècle en France. Objectif: lâcher 75 animaux sur 3 ans pour créer 2 noyaux d'individus en vallées d'Aspe et d'Ossau et ainsi favoriser le maintien durable de l'espèce dans les Pyrénées.

  • 25/04/19 | "AVC Tous Concernés" pédale pour la prévention des attaques cérébrales

    Lire

    L'association de prévention des AVC organise "la vie est un sourire", trajet de 1 000km à tricycle. Philippe Meynard était maire de Barsac quand il a été victime d'une attaque cérébrale et a dû réapprendre à marcher, écrire et parler. Il partira de Narbonne le 2 mai pour rejoindre Bayonne le 14, en suivant un parcours en forme de sourire passant par l'Espagne. En France, 150 000 AVC ont lieu chaque année. Des actions de prévention seront organisées au départ et à l'arrivée grâce au minibus AVC.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | « Les MAM, une véritable innovation ! » Martine Jardiné

30/01/2019 | Martine Jardiné, spécialiste de la petite enfance, porte un regard sur les Maisons d'assistant maternel

MAM Z'elle Coccinnelle, Bruges - © Département Gironde / Laëtita Solery

Maître de conférences à l’Université de Bordeaux, spécialiste de la Petite enfance et des modes d’accueil du jeune enfant, Martine Jardiné, vice-présidente du Conseil départemental de Gironde, chargée du Logement, de l'Habitat, du Développement Social, vient d’écrire un ouvrage consacré aux MAM « Les Maisons d’assistantes maternelles les lieux uniques à identités multiples », aux éditions Le Bord de l’eau. Sa principale préoccupation, et elle n’a de cesse de le marteler, est la qualité de l’accueil de l’enfant...

Depuis toujours, cette thématique lui trotte dans la tête. La qualité de l’accueil du petit enfant est une des préoccupations majeures de Martine Jardiné, vice-présidente du Conseil départemental en charge notamment du Développement Social. Du reste, en 1989, alors qu’elle enseigne à l’université elle décide de créer le réseau girondin petite enfance. Cet organisme développe des actions de réflexion - formation, de recherche, un pôle ressources, des projets européens, et une action d'éveil culturel en direction des jeunes enfants et des familles qui regroupent plus de 250 communes du département ainsi que plusieurs institutions telles que la Caisse d'Allocations Familiales de la Gironde, le Conseil départemental de la Gironde, le Fonds d'Action et de Soutien pour l'Intégration et la Lutte contre les Exclusions ou encore la Direction Régionale de l'Action Culturelle. « L’innovation peut répondre aux besoins » Martine Jardiné s’interroge donc depuis des dizaines d’années sur les structures d’accueil des jeunes enfants.

Martine Jardiné

En 2003, le sénateur de Mayenne Jean Arthuis lance l’idée des Maisons d’assistantes maternelles. Martine Jardiné voit alors dans ce nouveau dispositif une véritable innovation. « Des assistantes maternelles regroupées, travaillant ensemble, sans la présence d’un professionnel de la petite enfance, avec des horaires flexibles et une organisation souple, c’était véritablement innovant ! » Mais tous les professionnels du secteur, tels que les médecins et les puéricultrices de PMI ne voient pas d'un très bon œil ce nouveau dispositif. « Toutefois, le sénateur Arthuis tient bon ! » Mais ce n’est qu’en 2008, avec le rapport Tabaro, puis en 2010, avec la loi sur la petite enfance que le projet de MAM voit le jour. Ces MAM sont véritablement « innovantes » pour Martine Jardiné car répondent aux besoins des parents surtout en matière d’horaire. « La souplesse ne signifie pas forcément le non-respect des normes. Et à l’inverse, le fait de respecter les normes ne veut pas forcément dire une bonne qualité d’accueil pour les enfants », souligne l’élue. Crèche et MAM même combat Mais attention, si Martine Jardiné plébiscite le développement des MAM, elle ne souhaite absolument pas opposer la crèche à la Maison d’assistantes maternelles. Certes, elle regrette vivement la rigidité du fonctionnement de ces structures d’accueil, et désire véritablement une flexibilité que proposent ces MAM. « Deux assistantes maternelles qui décident de travailler ensemble dans une MAM peuvent accueillir jusqu’à huit enfants à deux. Les parents des enfants sont leurs employeurs. Et, par exemple, à 6 h 00 du matin, l’une des deux peut recevoir un enfant qui n’est pas sous contrat avec elle mais avec l’autre assistante maternelle. C’est une véritable innovation et une vraie flexibilité ! » En revanche, en crèche, deux personnes, minimum, doivent accueillir un enfant à 7 h 00 du matin – alors qu’en MAM l’assistante maternelle peut être seule – et si un seul enfant est accueilli à cette heure précise, moins de présentiel sera déclaré à la CAF, et donc moins d’aide financière. « D’où les horaires verrouillés dans les crèches ! » Certaines MAM font un travail « remarquable » avec les enfants. « Prenez Badaboum qui est située sur la Rive Droite. C’est une petite structure qui propose de multiples animations et tente de répondre au mieux aux exigences des parents grâce à un poids administratif quasi inexistant ». Un autre regard sur les « Assmat » Autre point bénéfique des MAM pour Martine Jardiné : le changement de regard de certains parents. « Certains parents ne veulent pas faire garder leur enfant par une assistante maternelle pour différentes raisons qui leur appartiennent et que je respecte. En revanche, si ces mêmes assistantes maternelles se regroupent, sortent de chez elles et forment une structure collective, là, la donne change. Pour illustrer mon propos, je vous compterai cet exemple édifiant. Une famille résidait dans une tour à un étage supérieur d’une assistante maternelle. Ces derniers ne souhaitaient pas lui confier leur nouveau-né. Mais, quand cette même assistante maternelle s’est exilée dans une MAM, là, ils ont décidé de le lui faire garder. » C’est pareil, dans certaines zones rurales où les systèmes de garde manquent cruellement. « Dans une commune girondine, des assistantes maternelles étaient au chômage. Elles ont alors décidé de se regrouper en MAM. En quelques jours, la Maison était pleine. Ces MAM sont une véritable solution pour les maires. Le coût est bien moindre par rapport à une crèche, et, en un rien de temps, ils disposent de huit places ou plus. Chaque petite commune en zone rurale pourrait très bien en posséder ! » Les MAM, cet eldorado ? Mais ne vous y trompez pas. Si certaines assistantes maternelles s’épanouissent pleinement dans ce nouveau lieu de travail, d’autres, au contraire, déchantent. « L’horizontalité dans ces structures est, il est vrai, un problème. Toutes sont sur le même pied d’égalité hiérarchiquement parlant. Et cela peut provoquer des malentendus voire des tensions. Le Département doit davantage être en soutien à ces structures pour les aider à se maintenir, à fonctionner durablement. Certes ces assistantes maternelles n’ont que 120 h pour se former au métier, mais, nous, Département, nous nous devons de les accompagner dans la rédaction de leur projet de MAM afin qu’il voit le jour sans heurts. » Pour ce faire, le Département met en place des formations pour les Assmats via la PMI. « Mais, malheureusement, trop souvent l’image des professionnels de la PMI n’est pas très positive. Ils sont vus comme des inspecteurs. Or, ils sont présents pour les accompagner. A l’avenir, ces professionnels les formeront, viendront chez elles et les écouteront, ce qui les familiarisera. »

Au sein d'une crèche - © Département Gironde / Aurélien Marquot

S’interroger sur les structures d’accueil« Aujourd’hui, nous avons trop tendance, en France, à rigidifier, à légiférer », rappelle Martine Jardiné. Et de poursuivre, « les normes n’assurent pas la qualité de l’accueil. Ce n’est pas parce que vous aurez deux personnes pour accueillir un enfant que la qualité d’accueil sera au rendez-vous. La qualité d’accueil doit être dans le relationnel ! Aussi, une petite structure accueillant une vingtaine d’enfants n’a pas besoin de la même cuisine qu’une entité de 60 enfants. Bien sûr qu’il faut respecter l’hygiène, mais ne soyons pas trop rigide ! » Cette nouvelle structure est bénéfique également pour Martine Jardiné car elle interroge l’organisation des structures d’accueil. Les élus doivent percevoir les besoins de leurs administrés « à l’image du sénateur Arthuis qui, en 2003, a écouté les besoins de ses habitants en proposant la création des MAM ». Pour la vice-présidente du Département, le privé a également toute sa place dans l’accueil de l’enfant, « mais n’oublions pas la principale préoccupation, celle de la qualité de l’accueil. Aujourd’hui, nous devons nous poser les bonnes questions, pourquoi cela fonctionne dans un endroit et pourquoi pas dans un autre. Arrêtons de nous cacher derrière les normes ! » « Rendre possible l’impossible ! » Aujourd’hui, Martine Jardiné bûche sur un projet « innovant » avec Brigitte Collet, adjointe au maire de Bordeaux chargée de la petite enfance et des familles. « Nous travaillons ensemble sur un projet d’accueil qui jumèlerait une MAM et un service d’accueil familial ». Toutes deux tentent de convaincre la Direction générale de la cohésion sociale afin de mettre en place une expérimentation à Bordeaux. « Notre ambition première est de répondre aux besoins des parents, permettre une qualité d’accueil optimale, assurer un lieu de travail répondant aux normes de sécurité et d’hygiène mais aussi privilégier un lieu d’accueil où l’enfant s’éveillera et se retrouvera davantage sur des temps collectifs. » Bref « rendre possible l’impossible » tel est le leitmotiv qui anime depuis tant d'années cette élue de terrain.
Enfin, pour développer davantage la réflexion autour de ce sujet, un colloque sur la qualité d’accueil se tiendra les 1er et 2 avril prochains au Rocher de Palmer à Cenon.
Les Maisons d’assistantes maternelles des lieux uniques à identités multiples, Edition Le Bord de l’eau, Martine Jardiné, octobre 2018.

Sybille Rousseau
Par Sybille Rousseau

Crédit Photo : © Département Gironde / Laëtita Solery / Aurélien Marquot

Partager sur Facebook
Vu par vous
3435
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 28 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !