Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/11/19 : Yannick Jadot, député européen EELV, sera présent à Bordeaux le lundi 18 novembre 2019 pour soutenir les candidats et têtes de liste écologistes sur Bordeaux Métropole notamment Pierre Hurmic, tête de liste écologiste à Bordeaux.

15/11/19 : Du 23 nov au 1er déc, le Salon International de l’Agriculture et des Ressources Animales se tient à Abidjan (Côte d’Ivoire). Cette année la France est à l’honneur. La Région sera présente grâce à 3 opérations menées par l’Agence de l’Alimentation NA.

15/11/19 : "Regards Croisés" tel est le thème de la conférence organisée par le député Eric Poulliat autour de la radicalisation, le 18 nov à 19h au Kyriad de Mérignac, avec T. Oubrou, Grand Imam de Bordeaux et d'H. Hussein, sociologue des médias et du genre.

14/11/19 : Charente-Maritime : Les services de l'État et 15 communes du littoral s’entraîneront dans le cadre d’un exercice départemental ORSEC au risque submersion marine les 27 et 28 novembre 2019.

14/11/19 : Niort : L'Acclameur reçoit le salon de l'enseignement supérieur samedi 16 novembre. Au programme : présentation de nombreuses formations pour des métiers d'avenir en lien avec le tissu économique local. Entrée libre.

13/11/19 : Charente-Maritime : selon le journal officiel du 7/11, le nouveau préfet Nicolas Basselier, ex préfet de l'Aisne, prendra ses fonctions le 25/11. Il succède à F.Rigoulet-Roze, devenu directeur de cabinet du ministre de la Cohésion des territoires.

13/11/19 : Niort : le festival des films sur smartphone Takavoir lance un appel à candidature pour sa prochaine édition, qui se tiendra les 27 et 28 mars 2020. Les candidats doivent livrer leur film de 3 min max avant le 16 février prochain sur takavoir.fr

13/11/19 : Niort : 32 entreprises ont participé en septembre dernier au Challenge de la mobilité, soit 713 salariés du territoire. 44% ont opté pour le vélo, 12% le bus, 15% le covoiturage, 8% la marche, 8% le train. La remise des prix s'est tenue hier soir.

13/11/19 : Deux-Sèvres : Le salon des professionnels de la filière caprine Caprinov' dont la dernière édition s'est tenue en novembre 2018, reviendra du 25 et 26 novembre 2020 au parc des Expositions de Niort.

13/11/19 : Après plusieurs passages au Festival Musicalarue, Miossec revient à Luxey (40) dans le cadre intimiste de la salle de spectacles “Les Cigales“, samedi 30 novembre à 20h30. Le Brestois viendra présenter son onzième opus "Les Rescapés".

12/11/19 : Les gendarmes et la Guardia civil sont arrivés en nombre au péage de Biriatou en raison de l'opération escargot lancée par Tsunami Democra-tic, le mouvement indépendantiste catalan, relayé localement par Bizi! et Aitzina bloquant la frontière à 18h30

12/11/19 : Charente : un groupe d’étudiants en BTS SAM de CCI Charente Formation, mène un projet sur la gestion citoyenne des déchets depuis 1 an et organisent une journée environnementale ce mercredi A 15h30 au Campus CCI, à l'ex CIFOP de L’Isle d’Espagnac.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 15/11/19 | Lancement en Gironde d'un réseau social dédié aux personnes handicapées

    Lire

    A l'occasion des portes ouvertes des Maisons du Département des solidarités, le Département a lancé officiellement le 14 nov. un réseau social dédié aux personnes handicapées. Cette plateforme d'entraide baptisée Mobalib permet de mettre en relation personnes handicapées et valides. Son objectif est de créer une communauté et des outils numériques pour faciliter la vie quotidienne des personnes en situation de handicap.

  • 15/11/19 | La Rochelle : un nouveau pôle de formation au sein du centre hospitalier

    Lire

    Le Groupe Hospitalier de La Rochelle-Ré-Aunis a inauguré le 8 novembre son nouveau pole de formation à l'hôpital Marius-Lacroix, rassemblant le service de la Formation Continue, le Centre de Formation Professionnelle et le Centre d’Enseignement des Soins d’Urgence (CESU 17). Ce nouveau pôle de formation est doté de 10 salles de formations, 2 de simulation en santé, 1 d'informatique, ainsi que 2 d’ateliers bien-être. Objectif: répondre aux besoins de formation du secteur sanitaire/médicosocial.

  • 15/11/19 | Chute du Mur de Berlin : journée thématique à Bordeaux

    Lire

    Le 21 novembre prochain, l'association étudiante Die Clique organise une journée spéciale consacrée au trentième anniversaire de la chute du Mur de Berlin à l'Université Bordeaux Montaigne. Au programme : intervention d'un doctorant autour des "traces contemporaines" laissées par l'édifice, un atelier graff avec un artiste (Möka 187), une exposition centrée sur différentes "représentation(s) de la chute du Mur de Berlin par la jeunesse" ou encore la projection du film "De l'autre côté du mur", de Christian Schowchow. Toutes les infos sur la page Facebook de l'association.

  • 15/11/19 | Tommy Orange à Saint-Médard-en-Jalles

    Lire

    Dans le cadre du festival Lettres du Monde, la Médiathèque Léopold Sédar Senghor de Saint-Médard-en-Jalles reçoit l’un des auteurs phares de cette rentrée littéraire, l’Amérindien Tommy Orange le samedi 16 novembre à 16h, autour du thème « Une autre histoire de l’Amérique ». Entrée libre et gratuite, dans la limite des places disponibles. Médiathèque Léopold Sédar Senghor - Carré des Jalles Place de la République / 05 57 93 18 50 / mediatheques.saint-medard-en-jalles.fr

  • 14/11/19 | Municipales : Michel Moyrand, l'ancien maire de Périgueux annonce sa candidature

    Lire

    L'ancien maire de Périgueux Michel Moyrand (2008-2014), vient de l'annoncer via les réseaux sociaux, il sera candidat aux municipales de mars, ce qui devrait porter à 9 le nombre de listes en lice sur Périgueux. Il justifie sa décision, de "ne plus voir une ville en déclin" avec des difficultés de circulation, des commerces qui ferment." Michel Moyrand souhaite construire une liste en dehors de tout parti politique. Le Comité Rénovons Périgueux a conclu un accord avec le groupe Périgueux et pourquoi pas ? animé par Thomas Sarlat.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Pau et Pays de l'Adour : les robots débarquent à la fac !

08/10/2019 | L'Université de Pau et des Pays de l'Adour accueille un nouveau genre d'étudiant en cette rentrée: 10 "robots de téléprésence"

Angel Abenia, professeur agrégé et membre du LIUPPA, Laurent Gallon, enseignant-chercheur au LIUPPA et Frédéric Tesson Vice-président UPPA (vie étudiante et formation)

Soyons honnêtes, ils ne ressemblent pas vraiment à des robots, mais plutôt à des écrans sur roulettes... ce qui n'enlève rien à leur utilité et à leur caractère innovant : ils sont les yeux et les jambes d'étudiants se trouvant dans l'incapacité physique d'assister à leurs cours. Après plusieurs années d'expérimentations dans les Landes, grâce à un partenariat entre le Service d’Aide Pédagogique A Domicile et l'UPPA, cette pratique pédagogique 2,0 se diffuse largement cette année, avec, en cette rentrée 2019, une flotte de 10 robots déployée sur les différents sites de l'Université de Pau et des Pays de l'Adour.

« C'est tout simplement un Skype sur roulette ». Derrière cette phrase un brin modeste de Laurent Gallon, enseignant-chercheur au LIUPPA, le Laboratoire Informatique de l'UPPA, c'est en réalité une petite révolution qui s 'annonce pour tous les étudiants « empêchés » de l'Université. Ceux qui, pour de longues périodes, en raison d'un accident ou d'une maladie par exemple, ne peuvent assister aux cours donnés dans les locaux de l'Université.

"Bouger rend les choses vivantes"
En effet, grâce au système de téléprésence qui s'apprête à être déployé sur les sites de l'UPPA, « ces élèves pourront non seulement assister virtuellement à leurs cours mais aussi se déplacer dans la salle de classe », explique Laurent Gallon. Et c'est tout l'intérêt de ces écrans à roulettes : « à partir du moment où ça bouge, ça rend les choses vivantes ; on a la possibilité de discuter en point à point avec quelqu'un, d'aller observer telle ou telle manipulation le cadre de classe en travaux pratiques, etc. »
Une pratique pédagogique innovante, qui n'est en réalité pas si nouvelle pour l'UPPA. Cela fait déjà plus de 5 ans que le LIUPPA travaille en partenariat avec le Service d'Aide Pédagogique à Domicile des Pupille de l'Etat des Landes (PEP 40) à l'utilisation de ces robots de téléprésence pour des élèves empêchés du secondaire. « Grâce à ce partenariat nous avons 5 robots sur le site de Mont-de-Marsan, ce qui nous a déjà amené à utiliser ce système pour des étudiants de l'IUT de Mont-de-Marsan », pointe l'enseignant-chercheur.

Pour les élèves empêchés... et les professeurs de renommée internationale
Si la « cible prioritaire reste les élèves empêchés pour des raisons médicales, pour leur éviter de subir non seulement l'isolement mais aussi le risque de décrochage lié à leur absence en cours, il est aussi imaginé que ces robots de téléprésence soient utilisés au profit des étudiants sportifs de haut niveau sur le site de Tarbes de l'UPPA, lorsqu'ils ne peuvent pas assister à des cours en raison de leurs participation à des compétitions ».
Le deuxième usage imaginé est d'utiliser ces « skype sur roulettes » « au profit d'enseignants, qu'ils soient empêchés par une convalescence ou par un déplacement dans le cadre de conférences, ou bien encore au profit de professeurs de renom international, afin de pouvoir développer des masters d'excellence au sein de l'UPPA ». Le robot prenant ainsi, en salle de cours, la place du professeur, lui-même situé à des centaines ou des milliers de kilomètres de sa classe.
Enfin, un troisième usage possible de cette technologie est envisagée « mais il n'est vraiment pas prioritaire », prend la précaution de préciser l'enseignant chercheur. « Beaucoup d'étudiants se réorientent dans leurs études, mais ils ne connaissent pas les cursus ailleurs. Le robot pourrait ainsi permettre de suivre un module de formation à distance. »

Des améliorations encore en cours
Concrètement, côté étudiant ou professeur empêché, la manipulation du robot se fait depuis un ordinateur ou une tablette, grâce au téléchargement gratuit d'un logiciel disponible sur les plateformes grand public. « A cela s'ajoute un logiciel de gestion de poste utilisé cette fois par le service du numérique de l'Université, afin qu'un robot puisse être utilisé par plusieurs étudiants au cours d'une journée », explique Laurent Gallon.
Si le système paraît déjà ingénieux, des améliorations sont encore en cours, comme par exemple la géolocalisation du robot pour qu'il puisse se déplacer seul d'une salle de cours à une autre en fonction des besoins des étudiants. Autre piste en cours d'expérimentation : « le rajout d'un environnement connecté au robot, c'est à dire un ensemble d'objets connectés permettant d'agir ou de récolter des informations dans l'espace distant. »
L'objectif ici est de permettre à l'élève de se rapprocher plus encore d'une présence physique et augmenter les interactions possibles. En d'autres termes, « d'améliorer l'outil pour le rendre le plus attractif possible auprès des étudiants empêchés, et en permettre une utilisation la plus intensive possible ».

"Des possibilités énormes en termes d'innovation pédagogique"
Des perspectives qui créent l'enthousiasme chez Frédéric Tesson, le vice-président en charge de la formation et de la vie étudiante. « Ces robots offrent des possibilités énormes en termes d'innovation pédagogique ». Mais pour cela un dernier élément est nécessairement à prendre en compte : le professeur. « Ca n'est pas anodin d'avoir une caméra dans sa classe, et de parvenir à interagir utilement avec l'élève qui est derrière. Dans les financements de ce programme, des formations spécifiques sont prévues à l'attention des enseignants », appuie-t-il.
Côté financements, le déploiement de cette innovation, est porté via le label NCU (Nouveau Cursus Universitaire) obtenu en 2018 par l'UPPA pour son projet SPACE qui vise à l'accompagnement des étudiants dans leur réussite en Licence. S'ajoute à cela une aide obtenue auprès du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine.

Et, pour le moins, cette innovation née dans le sud Aquitaine fait mouche. En effet, au-delà du déploiement des robots au sein de l'UPPA, l'INSPE d'Aquitaine se dote elle aussi de 8 robots, afin de former les futurs enseignants à ces nouveaux outils. En outre, au niveau national, un plan de grande envergure de déploiement de plusieurs centaines de robots est actuellement à l'étude au ministère, en s'appuyant en partie sur l'expérience de l'UPPA et du SADAP40. Satisfaction et fierté méritées pour l'équipe du LIUPPA!

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
3617
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 17 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !