Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

13/11/18 : Le pont d'Aquitaine sera fermé à la circulation pour des travaux de maintenance dans les 2 sens de circulation entre les échangeurs 2 et 4a le 14 novembre de 21h jusqu'au 15 6h et le 15 novembre de 21h jusqu'au 16 6h.

13/11/18 : [Rectificatif] Le Parc Marin fait savoir ce soir que contrairement à ce qui a été annoncé à l'issue du vote du Parc Marin le 8 novembre, le grand port de La Rochelle n'avait pas voté pour le projet d'extraction de granulats dans l'estuaire.

12/11/18 : La Rochelle : à partir de lundi prochain, Pierre Thepot succédera à Alain Michel au poste de Directeur Général du Groupe Hospitalier de La Rochelle-Ré-Aunis, des Centres Hospitaliers de Rochefort et de Marennes et de l’EHPAD de Surgères.

09/11/18 : 1ères Assises régionales de lutte contre le gaspillage alimentaire en Nouvelle-Aquitaine, les 13 et 14 novembre au lycée Vaclav-Havel de Bègles portant sur « Alimentons la Transition écologique et solidaire ! »

07/11/18 : Semaine européenne pour l'Emploi des Personnes Handicapées. Table ronde à Bordeaux pour un échange sur le thème de l'inclusion des personnes handicapées le 22 novembre de 9h à 11h30 au Pullman Bordeaux Lac organisée par l'Agefiph

07/11/18 : 17338. C'est le nombre de visiteurs que Cap Sciences à Bordeaux a reçu en 15 jours pendant les vacances de La Toussaint.

07/11/18 : La semaine de la petite enfance, organisée par La Cali du 12 au 17 novembre, dédiée aux enfants/parents porte sur « Aider à grandir les 0 - 4 ans », et a lieu à Izon, St Quentin de Baron, Coutras, Libourne, St Denis de Pile, Nérigean et Génissac.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 13/11/18 | Réunions publiques sur les digues de protection dans le Marmandais

    Lire

    Les digues de protection contre les crues de Garonne au cœur de 5 réunions publiques dans l’agglomération du Val de Garonne. Ouvertes au public, elles ont lieu à Marmande, jeudi 15 novembre à 18h30, à Fauguerolles, lundi 19 novembre à 18h30, à Meilhan-sur-Garonne, lundi 26 novembre, à 18h30, à Monheurt, jeudi 29 novembre à 18h30 et à Tonneins, lundi 3 décembre à 18h30.

  • 13/11/18 | Billère: une expo pour les plus petits

    Lire

    Jusqu'au 31 décembre, la médiathèque d'Este à Billère (64) présente "Jouons avec les livres", une exposition pour les tout-petits de l'illustratrice Emilie Vast qui met en scène plantes et animaux, comme autant de personnages venant raconter leurs histoires dans des illustrations stylisées, douces et poétiques. Amoureuse de la nature et inspirée par les arts graphiques du passé, l'univers graphique de l'illustratrice, qui est aussi auteure et plasticienne, joue avec les lignes pures, la couleur en aplat et le contraste. Tout pour plaire aux 3 ans et plus. Entrée libre

  • 13/11/18 | Le campus euro-régional Bordeaux Pays basque récompensé

    Lire

    Le 8 novembre à l’Ambassade d’Espagne à Paris, les Universités de Bordeaux et du Pays Basque ont reçu le Prix Dialogo France pour «leur projet commun de développement d’une communauté euro-régionale de recherche, formation et transfert de connaissance». Leur alliance renforcée depuis 2011 a en effet permis la création de 5 doubles diplômes, l’augmentation de la mobilité étudiante entre Bordeaux et Pays Basque, la délivrance de doctorats en cotutelle, la création de 2 laboratoires transfrontaliers communs et le projet de campus Ocean Experience qui s’appuie sur un cluster de 50 entreprises euro-régionales.

  • 13/11/18 | Vous avez 4 heures

    Lire

    Le 19 novembre, la Communauté de Communes 4B, la ville de Barbezieux-Saint-Hilaire et la CCI Charente organisent « 4 Heures de la transmission-reprise d’entreprise » au Logis de Plaisance à Barbezieux. Au cours cette après-midi,une table ronde sur « les clés d’une transmission d’entreprise réussie » aura lieu à 14h30. S’en suivra des rdv individuels de 20 minutes avec des professionnels tels que des notaires, avocats, experts-comptables... pour toutes les personnes qui souhaitent reprendre une entreprise ou bien transmettre.

  • 12/11/18 | Mérignac: Le stade nautique acté par la Métropole

    Lire

    Après un passage en conseil municipal le 5 novembre, puis un vote le 9 novembre en conseil de Métropole, le projet du futur stade nautique de Mérignac, reconnu d’intérêt métropolitain, est lancé. Ce complexe aquatique, mêlant apprentissage de la nage, loisirs, bien-être, pratique sportive et accueil de compétitions d’envergure grâce à un bassin de 50 m doté de 10 couloirs, répond au besoin de plans d’eau inscrit dans le Plan Piscine élaboré par Bordeaux Métropole en mars 2017. Le coût de la construction sera assuré par Bordeaux Métropole (57%) et Mérignac (43%) pour une livraison prévue à l'été 2022

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | L'Hôtel du Palais sur son 31 avant d'être le centre du monde

10/07/2018 | Le secrétaire d’État Jean-Baptiste Lemoyne a inauguré la première tranche des travaux du palace. Sous les yeux de deux observateurs du groupe Hyatt, le futur opérateur

Palais Lemoyne-Veunac 2018

Le maire de Biarritz Michel Veunac et président de la Socomix, la société mixte propriétaire au nom de la Ville, du "seul palace de la Côte atlantique" ne pouvait rêver plus efficace inauguration de sa nouvelle piscine et de ses jardins samedi soir: la présence de Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d’État auprès le ministre de l'Europe et des Affaires étrangères, en charge du tourisme. Un proche du président Macron qui a jeté son dévolu sur la Reine des plages pour le prochain sommet. 350 convives, mais aussi très discrets, deux membres de la direction du groupe Hyatt, futur opérateur du 5 étoiles.

« Je ne sais pas d’endroit plus charmant et plus magnifique que Biarritz … Biarritz est un village tout blanc à toits roux et à contrevents verts posés sur des croupes de gazon et de bruyère dont il suit les ondulations … On se baigne à Biarritz comme à Dieppe comme au Havre comme au Tréport mais avec je ne sais quelle liberté que ce beau ciel inspire et que ce doux climat tolère … Je n’ai qu’une peur ; c’est qu’il devienne à la mode. Déjà l’on y vient de Madrid ; bientôt on y viendra de Paris … Alors, Biarritz, ce village si agreste, si rustique et si honnête encore, sera pris du mauvais appétit de l’argent". Quand on sait que cette réflexion émane du grand Victor Hugo, on peut penser que les craintes du poète et politique étaient prémonitoire.

Une réflexion qui n'a pas échappé au secrétaire d'État Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d'État auprès le ministre de l'Europe et des Affaires étrangères, en charge du tourisme. Et qu'il a pris d'une certaine manière à contre-pied lors de la brillante inauguration de la piscine et ses abords en présence de 350 invités. Car si à l'époque de Napoléon III, la station balnéaire de la Côte basque recevait les dignitaires et les rois les plus illustres, il n'était pas a priori prévu qu'elle reçoive un jour, et plus précisément fin août 2019, les sept présidents  les plus puissants de la planète à la faveur de ce que l'on appelle G7. Voire G8 si le président Poutine y était convié. Comme le souhaite vivement l'importante communauté russe biarrote qui  continue... d'investir dans la région

 Quelques piqures de rappel sur l'avenir du Palace

Le G7 était évidemment bien présent en cette soirée estivale pour laquelle le chef du Palais Jean-Marie Gautier avec Christophe Grosjean, l'ancien chef du Grand Hôtel de Saint-Jean-de-Luz avaient is les petits plats dans les grands pour l'inauguration de la nouvelle piscine d'eau de mer, les cabanas rénovées et les 17 000 plants de diverses essences qui ont remarquablement habillé le navire amiral. Des naïades évoluant dans la piscine à l'incontournable choeur Oldarra afin de

Naiades Palais
 

 rappeler que Biarritz bien basque et éternel... demeure. Point d'orgue d'une première tranche de travaux qui a coûté 7,5 millions. Avant que ne soit entamée la deuxième qui nécessitera une fermeture du palace après le 18 octobre et s'achèvera huit mois plus tard.

"Le président Macron n'a pas mis longtemps avant de choisir Biarritz pour ce sommet, a souligné le secrétaire d'État en présence d'un copieux aréopage de personnalités plolitiques,chefs d'entreprise mais aussi le préfet Payet. "Les regards du monde entier vont se porter sur Biarritz où l'on espère voir des progrès importants pour la diplomatie alors que les relations avec Donald Trump ne sont pas évidentes."

Or Biarritz a sauvé plus d'un dignitaire et jet-setteur de la noyade entre Grande plage et Miramar... Soyons optimistes!

Cette inauguration en grande pompe était aussi une aubaine pour le maire Michel Veunac bousculé sur l'avenir du 5 étoiles,après l'échec des négociations avec le groupe planétaire Four Seasons, qui en a profité pour faire l'article du "seul palace de la Côte Atlantique, l'un des quatre plus beaux hôtels de bord de mer dans le monde... Et il n'est pas à vendre!". Mazette! Et d'ajouter la présence deux de personnalités du groupe Hyatt "parmi nous". Histoire de préciser l'issue, vraisemblablement le 15 août, et la signature d'un accord qui ferait du groupe américain le nouvel opérateur du palace pour le compte gestionnaire la Socomix, c’est-à-dire la Ville de Biarritz.

De futurs gestionnaires souriants et assurément ravis

Il était difficile de rencontrer les deux futurs gestionnaires très discrets de l'Hôtel du Palais parmi les trois cents-cinquante convives. Mais rien ne valent les bons vieux réseaux pour en faire la connaissance. Le lien, c'était l'ancien directeur

Jean-Louis Leimbachet et Hyatt

 légendaire du Palais, Jean-Louis Leimbacher , (notre photo: deuxième à gauche) qui avait quitté Larressore au Pays basque profond, pour répondre, comme son successeur après son départ à la retraite, Jean-Louis Cousty – nouveau directeur du Lutetia à Paris —, à l'invitation de cette inauguration.

Jean-Louis Leimbacher fait partie de ces sous-marins, ces missi dominici qui ont beaucoup apporté à la réputation internationale du Palais. Qui connaît parfaitement le métier pour avoir commencé comme stagiaire réceptionniste au Palais avant d'y revenir directeur et qu'il a hissé au statut de palace. De nombreux groupes et directeurs d'hôtels de luxe n'ont pas oublié de conserver aujourd'hui encore sa carte de visite, et font toujours appel à lui pour de précieux conseils en matière de stratégie. Aussi suffisait-il de se mettre aux basques de l'ancien directeur pour faire la connaissance de Michel Jauslin, président et Morauw, vice président et directeur général France du groupe Hyatt, auquel s'était joint Jean-Pierre Mercadier qui fit aussi partie du groupe Hyatt.

Indiscutablement les futurs "opérateurs" du 5 étoiles étaient détendus, souriants et ravis de cette soirée. Et estampiller le nom du groupe Hyatt pour le prochain G7 mondial n'était pas la moindre des Légion d'honneur. Leur feu d'artifice à Biarritz sera donc bien le 15 août...

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : F.D.

Partager sur Facebook
Vu par vous
3669
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 15 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !