Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/10/18 : En 2018, le Festival Musicalarue organisé à Luxey (40) a accueilli 49 110 personnes. Combien seront-elles pour l'édition des 30 ans ? Les dates viennent d'être dévoilées : le rendez-vous est donné les 15, 16 et 17 août 2019 !

16/10/18 : Des opposants au projet du contournement de Beynac ont bloqué ce mardi à Vézac, les véhicules qui participaient à une visite de presse du chantier organisée par le Département. Sur décision de la préfecture, les gendarmes ont délogé les manifestants.

16/10/18 : Christelle Dubos, secrétaire de la commission des affaires économiques de l'Assemblée Nationale et députée girondine, a été nommée ce mardi secrétaire d'Etat auprès de la ministre des solidarités et de la santé, Agnès Buzyn.

16/10/18 : Remaniement - Christophe Castaner : ministre de l'Intérieur ; Marc Fesneau (MoDem) : secrétaire d'Etat aux relations avec le Parlement ; Franck Riester (Ex-LR) : ministre de la Culture ; Didier Guillaume (ex-PS) : ministre de l'Agriculture

16/10/18 : Remaniement suite - Jacqueline Gourault (MoDem) : ministre de la Cohésion des Territoires et des Collectivités Locales ; Marlène Schiappa : secrétaire d'Etat à l'Egalité Femmes-Hommes et à la lutte contre les discrimination

16/10/18 : Le 17 octobre à 11h15, un coaching des demandeurs d'emploi est organisé à la Chambre des Métiers et de l'Artisanat de Poitiers en vue de les accompagner avant le Forum emploi qui aura lieu le lendemain.

16/10/18 : Le Conseil municipal de Biarritz a voté par 20 voix pour, face à 15 contre, le projet de gestion du Palais proposé par le maire Michel Veunac à l'issue d'une réunion très tendue. Une conseillère municipale, Virginie Lannevère a démissionné

15/10/18 : A l'occasion de ses 25 ans, l’Université de La Rochelle propose une exposition sur l'histoire de l’établissement, « Histoire d’avenirs, chronique d’une université en mouvement », exposée du 16 octobre au 30 décembre au Cloître des Dames Blanches.

15/10/18 : Charente-Maritime : Pole emploi et le Département 17 organisent un forum des emplois saisonniers hivernaux, le 16 octobre DE 9h à 16h30 à la Maison de la Charente-Maritime, 85 boulevard de la République à La Rochelle. Entrée libre.

15/10/18 : Yves Foulon, maire d'Arcachon, a été élu ce week-end en tant que nouveau président du parti LR en Gironde. Il succède à Alain Juppé dans un scrutin dans lequel il était le seul candidat avec 100% des voix et 55,73% de participation.

15/10/18 : Dans le cadre du cycle de ses conférences-débats #europedémocratique2019, la Maison de l'Europe Bordeaux Aquitaine reçoit le 19/10 à 19h, Pascal Durand, eurodéputé Ecologiste sur le thème “L’Europe face au glyphosate: un signal d’alerte?”

11/10/18 : Ligne Ter Bordeaux-Agen : comité de ligne, lundi 15 octobre à 17h45, salle F. Mauriac, à Langon. Cette réunion est ouverte aux usagers et vise à échanger sur l'actualité de la ligne notamment sur les horaires prévus à partir du 9 décembre 2018.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 18/10/18 | Floirac : budgets participatifs n°2

    Lire

    A Floirac dans le cadre de la 2ème édition des budgets participatif, 160 000 € ont été réservés par le conseil municipal pour financer ces actions proposé par les habitants, dont 60 000 € pour des projets visant à améliorer le cadre de vie en milieu scolaire. 45 projets ont été déposés: 35 pour la ville, 10 pour les écoles. Le vote est désormais ouverts aux habitants jusqu'au 29 octobre, pour l'élection de 4 projets de ville et 3 projets d'écoles. Les 45 projets déposés sont présentés sur internet et à la M.270, où une urne est disposition pour le vote qui peut aussi se faire sur internet.

  • 18/10/18 | Une journée de travail autour des migrations

    Lire

    Samedi 20 octobre, de 9h30 à 17h le département DEFLE de l’Université Bordeaux 3 Montaigne à Talence accueille une journée de travail des Etats Généraux des migrations en Gironde portés localement par le collectif d'associations Collectif Réfugiés Solidarité 33. L'occasion à travers 6 ateliers de réfléchir et être force de proposition sur des thèmes liés à l'action, à la communication, et à la structuration du collectif, ainsi qu'aux conditions d’accueil des personnes migrantes en France, et particulièrement en Gironde. L’objectif est de préparer les actions que ce collectif militant veut organiser tout au long de l’année.

  • 18/10/18 | René Goscinny prend ses quartiers

    Lire

    Le Musée de la BD d’Angoulême accueille jusqu’au 2 janvier 2019 une exposition pour toute la famille « Goscinny et le cinéma, astérix, lucky luke et cie ». Cinéphile averti, Goscinny s’est nourri des classiques américains et européens avant que le cinéma ne s’empare de ses créations. Cette exposition met en lumière des centaines de documents dans une scénographie claire et ludique. Un parcours enfant permet aux plus jeunes de découvrir l’exposition tout en jouant et en se déguisant.

  • 17/10/18 | Les métiers de la propreté en lumière

    Lire

    Le 18 octobre aura lieu la 1ère journée nationale des métiers de la propreté afin de mettre en lumière ces métiers souvent oubliés. A Bordeaux, une animation dédiée au métier « Laveur de vitres » se déroulera de 10h à 12h entre la place de la Comédie et le cours Alsace-Lorraine avec entre autre une parade originale et décalée ou encore une boîte à CV place Saint-Projet à destination des demandeurs d'emploi. De 8h à 20h, la gare Saint-Jean accueillera une exposition éphémère #500000visages atour des jeunes en formation qui seront présents pour échanger avec le grand public.

  • 17/10/18 | La restauration du château de Commarque (24) récompensée

    Lire

    Le château de Commarque à Sireuil sur la commune des Eyzies -de- Tayac (24) vient de se voir décerner le grand trophée 2018 de la plus belle restauration d'un monument historique par le journal le Figaro. Doté de 30 000 euros, il a été remis au propriétaire Hubert de Commarque le 11 octobre à Paris. Ce prix récompense près d'un demi siècle de travaux menés par le propriétaire. Il accueille 45 000 visiteurs chaque année depuis son ouverture au public.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Rochefort : le dernier pont transbordeur de France fait sa mue

17/07/2018 | En travaux depuis 2016, le pont transbordeur va bientôt retrouver son aspect de 1900

Le pont transbordeur en juillet 2017 lors de la dernière étape de dépose de l'ancien tablier, évacué par la Charente.

C’est une vieille dame de fer qui contemple la Charente du haut de ses 50 mètres. Ses 175 mètres de large embrassent deux rives, une côté Echillais, l’autre côté Rochefort. Erigé en 1900 par l’architecte Ferdinand Arnodin après 27 mois de travaux, le pont transbordeur du Martrou est le dernier exemplaire du genre en France, et une des dernières constructions d’Arnodin encore debout. Classé aux Monuments Historiques en 1975, il fait depuis 2016 l’objet d’un vaste programme de réhabilitation qui devrait s’achever en janvier prochain, pour une remise en service l’été 2019.

Erigé pour 585 500 anciens francs, le pont avait été conçu pour permettre aux Charentais-Maritime de traverser la Charente sans passer par le système de bac initial, devenu insuffisant. A l’époque, l’ouvrage est prévu pour supporter 14 tonnes, soit « 9 voitures à cheval à 2 attelages et 50 piétons ou bien 200 piétons seul ». Une capacité qui deviendra rapidement insuffisante avec la démocratisation de l’automobile. Le tablier, c’est-à-dire la poutre permettant le transbordement du chariot entre les deux pilonnes, devient en à peine trois décennies beaucoup trop léger pour supporter le poids et la fréquence du trafic. Elle est donc remplacée dans les années 1930 par une poutre pleine pour atteindre une capacité de transport de 16 tonnes.

Des modifications de ce genre, le pont transbordeur en subira bien d’autres au fil du temps toujours dans un but de consolidation et de renforcement de sa structure. En 1967, le pont routier du Martrou, desservant aujourd’hui Rochefort, est construit à 600 mètres de lui. Une concurrence visiblement fatale pour le pont transbordeur, car son fonctionnement est jugé obsolète et trop onéreux : sa destruction est décidée en 1975 pour la bagatelle de 1,4 millions d’anciens francs. Une forte mobilisation populaire et un classement au Monuments Historiques lui épargneront finalement la casse. Un coup de chance pour le territoire, car le pont transbordeur est aujourd’hui un site patrimoniale emblématique de la ville de Rochefort, au même titre que la copie de la frégate de La Fayette, L’Hermione.

Le pont est finalement réhabilité à deux reprises en 1980 et en 1994 pour 7 millions de francs, en vue d’accueillir un passage essentiellement touristique. Le pont continuera de fonctionner en parallèle du pont routier jusqu’en 2015,  en accueillant piétons et cyclistes, avec une fréquentation d’un peu plus de 59 000 passagers certaines années (55 049 passagers en 2015).

Aller au-delà des simples réparations

Le nouveau tablier d'un peu plus de 170 m de long sera monté ici à 50 m de haut à partir de septembre

Entretenu régulièrement par son exploitant la Communauté d’agglomération Rochefort Océan (CARO) pour le compte de l’Etat (son propriétaire), le pont finit tout de même par montrer des signes de vieillesse. « Au bout d’un moment l’entretien commun et la simple maintenance ne suffisent plus », explique l’architecte en chef des Monuments historiques Philippe Villeneuve, qui veut aller au-delà d’une simple consolidation. « Au fil du temps, l’image du pont a été considérablement modifié dans des petits détails. J’ai pensé qu’il fallait revenir à son aspect d’antan, en revenant notamment au tablier initial avec une partie articulée telle que Arnodin l’avait conçu en 1900 », poursuit l’architecte, qui a travaillé avec la CARO et la société Oppic, maître d’ouvrage du chantier.

Un chantier achevé en 2019

Décapées par la technique du sablage, les poutres en métal sont prêtes à recevoir la nouvelle peinture noire

Le fameux tablier est démantelé module par module en 2017. La descente du dernier module en juillet fait d’ailleurs l’objet d’un évènement public (photo), qui attire plusieurs centaines de curieux. Depuis, un nouveau tablier a été livré. Cette copie de celui de 1900 est actuellement visible le long de la Charente, posé sur la rive d’Echillais à quelques centaines de mètres du transbordeur.

Pour lui redonner son visage d’autrefois, le pont va également être repeint dans sa couleur initiale. Il avait été autrefois enduit d’une peinture noire au goudron, traditionnellement utilisée pour les bateaux. Les ouvriers vont utiliser une autre peinture synthétique, plus adaptée à notre époque, moins épaisse et plus résistante dans le temps, pour un rendu visuel similaire. Cette opération interviendra après les travaux de désamiantage réalisé cet hiver et en cours de finition, de sablage (pour enlever les résidus de peinture) et de rivetage, en cours. Toutes ces opérations devraient être terminées avant septembre pour pouvoir monter le nouveau tablier. Rendez-vous le 15 septembre à 14h30 sur les rives de la Charente pour assister au début des opérations. Objectif : remettre en fonctionnement le transbordeur pour l'été 2019.

22 000 rivets doivent être posés sur les poutrelles du pont, nécessitant le travail de trois personnes en même temps pour chaque rivet

Anne-Lise Durif
Par Anne-Lise Durif

Crédit Photo : Anne-Lise Durif

Partager sur Facebook
Vu par vous
3039
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 21 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !