Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

14/12/18 : Du 15/12/18 au 5/01/19 : le centre-ville montois sera piéton les week-ends du 15 et 22/12 et le 24/12 et le stationnement gratuit dans le centre-ville les samedis après-midi. 1h de stationnement gratuit par demi-journée, du lundi au samedi matin.

14/12/18 : Center Parcs Lot-et-Garonne. Les premiers coups de pioche de ce chantier sont donnés ce jour, 14 décembre, à l’étang du Papetier, à Pindères.

14/12/18 : En raison des mouvements sociaux actuels, le Grand-Théâtre sera fermé au public ce samedi 15 décembre entraînant le report du récital de Sondra Radvanovsky au 31 mars 2019. Les visites guidées sont également annulées.

13/12/18 : Le jeune rugbyman du Stade Français Nicolas Chauvin, 19 ans, victime d'un traumatisme cervical suite à un plaquage dimanche lors d'un match à Bègles est décédé au CHU de Pellegrin. Nouveau drame après la mort récente d'un jeune joueur d'Aurillac.

13/12/18 : Présente au salon Nautic de Paris, La Rochelle a lancé de Paris le Défi Atlantique, une nouvelle course en équipage réservée aux Class 40. Départ fin mars 2019 de la Guadeloupe, pour rejoindre La Rochelle mi-avril avec une escale à Horta aux Açores.

13/12/18 : La CCAS de Châtellerault organise ce samedi à la résidence Tivoli son marché de Noël. Lors d'ateliers manuels, les résidents ont réalisés des créations qui seront en vente lors du marché et dont les gains serviront à l'animation de la résidence.

12/12/18 : En raison des liens historiques et fraternels qui unissent les villes de Strasbourg et de Périgueux, le drapeau français sur la mairie de Périgueux sera en berne ce mercredi suite au drame survenu hier sur le marché de Noël de la capitale alsacienne.

12/12/18 : Vigipirate : Urgence Attentat. Renforcement de la sécurité en Gironde. Renforcement des contrôles notamment à l’aéroport de Bdx-Mérignac, surveillance des marchés de Noël, centres commerciaux et interdiction de manifestations sur la voie publique.

12/12/18 : Signature de la charte urbaine, architecturale et paysagère de Pessac le 13 déc. Elle entend garantir et préserver la qualité du cadre de vie des Pessacais en travaillant sur la qualité des espaces extérieurs, de la construction et des usages.

12/12/18 : La FFMC47 organise avec les Restos du Cœur la balade des pères Noël motards, le samedi 15 déc. au Gravier à Agen à 13h30. Le principe : venir déguiser en père Noël avec un cadeau neuf non emballé qui sera offert à des enfants par les Restos à Noël.

12/12/18 : Les 22-26 et 28 déc, Bordeaux Visite organise une visite-famille "Bordeaux à Noël", afin de découvrir la place Pey Berland, le cours de l'Intendance, les allées de Tourny, la place de la Comédie. Accessible aux familles avec enfants dès 7 ans.

12/12/18 : Forum « Sport en société, Droit au Sport et contraintes économiques », les vendredi 14 et samedi 15 décembre, organisé par le CDOS33 en cette année du 40ème anniversaire du mouvement sportif girondin, à l'Hôtel du Département à Bordeaux.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 14/12/18 | Jacqueline Gourault en déplacement en Dordogne lundi 17 décembre

    Lire

    Jacqueline Gourault, ministre de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales sera en déplacement en déplacement en Dordogne ce lundi 17 décembre. En fin de matinée, elle sera à Coulounieix Chamiers pour le projet de rénovation urbaine. L'après midi, elle se rendra au Nord du département pour la pose de la première pierre de la maison médicale de Lanouaille. C'est la troisième fois que la ministre se rend en Dordogne depuis dix huit mois.

  • 14/12/18 | De nouveaux équipements pour la section foot d'un collège du 87

    Lire

    Créée en 2011, la section de football du collège André Maurois est labellisée et reconnue par la FFF et l’Education Nationale. Cette section rend possible la pratique du football dans un cadre scolaire privilégié. Afin de les soutenir, le Conseil Départemental de la Haute-Vienne vient de les doter de 14 équipements joueurs complets et 2 équipements gardiens. Dernièrement, la section sportive a formalisé de nouveaux partenariats avec la FFF, le Limoges Football Club et la Ville de Limoges.

  • 14/12/18 | L'industrie du pin maritime cherche de nouvelles ressources

    Lire

    Début décembre dans les Landes, l’Etat, les acteurs de la filière forêt-bois et les collectivités locales se sont réunis sur les difficultés d’approvisionnement des industries du bois qui nécessitent 6 M m³ annuels alors que la récolte actuelle est de 5,6 M m³. Avec 32 M m³ de bois ayant atteint ou dépassé l’âge d’exploitation préconisé, l’enjeu pour la filière est donc de récolter ces bois mûrs dans les années à venir. Outre l'engagement de l'Etat à intensifier sa communication en ce sens auprès des propriétaires, l'amont et l'aval de la filière pourraient en passer par la contractualisation pour garantir l'adéquation entre offre et demande.

  • 14/12/18 | La Rochelle lance une nouvelle course au Nautic de Paris

    Lire

    L'agglomération de La Rochelle profite de sa présence au salon Nautic de Paris, du 8 au 16 décembre, pour présenter une toute nouvelle course, organisée en partenariat avec le Grand Pavois Organisation : le Défi Atlantique. Cette nouvelle épreuve en équipage est réservée aux Class 40. Le départ sera donné fin mars 2019 de la Guadeloupe, pour rejoindre La Rochelle mi-avril avec une escale à Horta aux Açores.

  • 13/12/18 | Ouverture de la Patinoire et « Ice Party » à Villeneuve-sur-Lot

    Lire

    La patinoire revient à Villeneuve-sur-Lot du 15 décembre au 6 janvier, sous la halle Lakanal. Ouverte tous les jours de 10 h à 19 h (3 € les 30 min.), cette année, les jeunes du Villeneuvois inaugureront les nocturnes avec une soirée « Ice Party » proposée ce même jour de 20 h à minuit. Gratuit et réservé au 15-20 ans, cet événement sera animé par le DJ KM Events.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | « Une année de transition » pour l'université de La Rochelle

30/11/2018 | L’Université de La Rochelle met en place cette année son nouveau projet pédagogique

Jean-Marc Oger et Pascal Estallier lors de la présentation de la mise en place du projet pédagogique le 29 novembre 2018

Ni Parcoursup ni les mouvements contestataires de décembre dernier (lire notre édition du 18/12/17) n’auront finalement entamé la sérénité de la rentrée universitaire de La Rochelle. Attractive autant par sa situation géographique que pour ses enseignements, l’Université de La Rochelle a même été plébiscitée en cette rentrée par plus d’étudiants que ces capacités d’accueil réelles. « Les étudiants ayant fait des vœux dans plusieurs universités dont la nôtre, le jeu des listes d’attente aura finalement fait que nous avons pu accueillir tout le monde », précise le président Jean-Marc Ogier.

Au 22 novembre 2018, l’Université comptabilisait officiellement 8598 étudiants, sur les 11 500 vœux d’inscriptions formulées via Parcoursup, dont un tiers hors secteur académique. Des chiffres qui traduisent même une lègère baisse de -0,8% par rapport à l’an dernier, qui s’explique par un nombre volontairement restreint des effectifs en première année (263 élèves de moins soit -11%), pour répondre à l’instauration par l’Etat de limites de capacités d’accueil, valables au niveau national pour l’ensemble des filières. La mesure a eu essentiellement un impact sur les primo-entrants en Sciences et en Langue Etrangère Appliquée. « Nous n’avons pas eu recours à la sélection et nous ne le ferons pas tant que nous le pourrons », assure Jean-Marc Ogier. D’ailleurs, les étudiants sont 2000 de plus qu’il y a cinq ans. Et pour cette seule rentrée, les effectifs de 2e et de 3e année sont à la hausse, avec respectivement + 11% et +8%.

Faire découvrir les métiers par la réalité du terrain

Cette année est une année de transition pour l’université de La Rochelle, qui met en place son nouveau projet pédagogique. Depuis cette rentrée, chaque étudiant se voit proposer un parcours d’enseignements à la carte, pluridisciplinaire, en fonction de ses besoins en connaissances, pour se former à un métier ou pour compléter des connaissances déjà acquises. « Aujourd’hui, nous avons toutes sortes de profils d’étudiants avec différents besoins. S’ils sont encore majoritairement bacheliers issus de la filière générale, certains arrivent de la filière technologique, d’autres ont un BTS, certains ont déjà exercé une profession et ont besoin de compléter leur formation, d’autres veulent changer de métiers… Notre objectif est de pouvoir répondre à tous ces besoins », explique Jean-Marc Ogier. En plus de l’enseignement de la discipline principale, à travers des cours «majeurs», les étudiants doivent désormais choisir parmi des options appelées « mineures », dans d’autres matières. Ce nouvel enseignement laisse notamment plus de place aux cas pratiques, par des études de cas et/ou par de l’expérience de terrain. L’objectif est notamment de permettre aux étudiants d’aller découvrir les métiers auprès des entreprises. L’Université a notamment passé un partenariat avec le grand port maritime de La Rochelle, qui permet aux étudiants d’aller découvrir les activités et les métiers du port – 27 étudiants se sont déjà inscrits. « A terme, dix « mineures métiers » seront proposées autour du tourisme, du bâtiment, de l’informatique, des industries, etc. », assure Jean-Marc Ogier. Un partenariat serait en cours d’élaboration avec Alstom pour la rentrée du prochain semestre.

Par ailleurs, l’université a instauré un suivi individuel de ses étudiants. Après un test et un entretien pour évaluer leur niveau réalisés peu après la rentrée, les étudiants pourront faire un bilan de leur 1er semestre et se voir proposer un parcours de réorientation pour intégrer une autre filière à la rentrée 2019. Les pratiques pédagogiques sont également diversifiées : ateliers pratiques, recherche, travail en équipe ou en autonomie, projets tutorés, mises en situation professionnelles, e-learning, etc. Surtout, Jean-Marc Ogier veut « développer l’esprit critique » de ses étudiants, une compétence importante dans cette société où les codes et les frontières sont de plus en plus floues. L’Université a par exemple mis en place des modules d’e-learning dans le cadre d’un « travail accompagné » (par un enseignant) pour former les étudiants à la cyber-sécurité et à la responsabilité numérique.

Une recherche dédiée à l’environnement durable et littoral

Comme le prévoyait le projet pédagogique décidé l’an dernier, les trois facultés ont fusionnées. Les licences généales et une majorités des professionnelles ont été regroupées dans un « collegium », mettant en place le parcours Majeures/mineures. Tandis que la recherche, comprenant les masters et les doctorants (Bac+5 à Bac+8), a été regroupée dans un institut nommé LUDI. Il doit son nom à l’acronyme Littoral Urbain Durable et Intelligent, répondant aux problématiques environnementales de demain, en partenariat avec l’agglomération de La Rochelle. Alors que l’Institut concentrera ses recherches sur cet aspect, les facultés de Droit, de Sciences politiques et de Management devront continuer de former au niveau Master de futurs professionnels « en adéquation avec les besoins de la société », en plus de les préparer aux concours.

Des espaces d’innovations

En plus de dédier sa recherche à l’environnement et au littoral, l’université veut devenir un espace d’innovation, en proposant aussi bien des espaces de travail que des formations ou des plateformes ouvertes et partagées. Objectif : « développer l’entrepreneuriat chez les étudiants, et la recherche et l’innovation chez les entrepreneurs ». 4000 m2 dans l’ex faculté des Sciences vont être dédiés à la recherche et à l’expérimentation, dont un FabLab’ ou encore des salles spécialisées en réalité virtuelle (à l’Agora). Une partie de la bibliothèque universitaire sera également « transformée en « learning center », où l’accès aux ressources numériques sera facilité et des lieux de travail en groupe aménagés », assure la direction de l’Université, qui espère ainsi favoriser l’interaction entre le monde de l’entreprise, l’enseignement et la recherche. Elle espère bien évidemment y attirer des projets sur les transitions environnementales, énergétiques et numériques.

Anne-Lise Durif
Par Anne-Lise Durif

Crédit Photo : Anne-Lise Durif

Partager sur Facebook
Vu par vous
2864
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 17 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !